Condamné pour abus de position dominante, Google modifie la façon dont il distribue ses produits

apps

Par Anne Cagan le

Les constructeurs pourront désormais distribuer la suite d’applications mobile Google (Google Play, Gmail, Maps, YouTube, etc.) séparément de Google Search et et Chrome. Une nouveauté qui pourrait donner un coup de pouce aux navigateurs et aux moteurs de recherche concurrents.

C’est une décision qui change considérablement la donne pour Google. En juillet dernier, la commission Européenne avait jugé que la firme de Mountain View abusait de sa position dominante. L’institution avait notamment reproché à Google d’imposer Google Search et Chrome aux fabricants qui souhaitent utiliser ses applications. Le fait que le groupe empêche les fabricants qui pré-installent les applications Google sur certains de leurs appareils d’en vendre d’autres utilisant des versions Android non approuvées par Google avait également été pointé du doigt. Sans surprise, Google a fait appel de la décision de la CE (qui le condamne à une amende de 4,3 milliards d’euros). Mais en attendant le géant du secteur est bien obligé de se conformer aux directives de l’institution.

Fini les packs liant applis, Google Search et chrome

Toute la question était donc de savoir de quelle façon le groupe allait s’y prendre. Google vient enfin de dévoiler les changements qu’il va mettre en place à partir du 29 octobre. Levons tout de suite les éventuels doutes autour d’Android : l’OS reste bien sûr gratuit et open-source. En revanche, la firme ne pourra plus interdire aux constructeurs utilisant ses applications de vendre en parallèle des appareils utilisant des versions Android qu’elle n’a pas approuvé. L’autre gros changement, c’est que les constructeurs pourront désormais distribuer la suite d’applications mobile Google (Google Play, Gmail, Maps, YouTube, etc.) séparément de Google Search et de Chrome. Un nouveauté qui pourrait donner un coup de pouce aux navigateurs et aux moteurs de recherche concurrents.

Il faut cependant préciser que le pack d’applications Google deviendra payant et que sa grille de prix nous est pour l’heure inconnue. Il est donc difficile de savoir si cela pourrait avoir une forte répercussion sur le prix des futurs appareils.