KY-O1L : Un petit téléphone qui se glisse dans le portefeuille

Smartphone

Par Jules le

Tandis que les grands acteurs de l’industrie continuent de miser sur des dalles toujours plus grandes, le constructeur japonais Kyocera fait lui le pari de faire rentrer un téléphone dans un porte-carte.

Crédit : Docomo

À peine plus grand qu’une carte de crédit, le KY-O1L ne mesure que 5,3 mm d’épaisseur. L’opérateur japonais NTT Docomo, qui a l’exclusivité de la distribution du téléphone, assure qu’il s’agit du téléphone “le plus fin du monde“.

Désolé de mettre les pieds dans le plat, mais la palme du smartphone le plus fin revient au Gionee Elife S5.1, avec ses 5,15 mm d’épaisseur. Certains diront que la première place est détenue par le Vivo X5Max, et ses 4,75 mm, mais ils ont tendance à oublier de compter l’excroissance de son capteur photo qui ajoute 2 mm supplémentaires.

Un téléphone low-tech au prix fort

Mais trêve de digressions, intéressons-nous au KY-O1L. Pesant 47g, le bébé de Kyocera embarque une batterie de 380 mAh, une connectivité LTE et surtout un superbe écran monochrome de 2,8 pouces. Et c’est tout.

Pas de caméra, pas de store d’application, juste un navigateur Internet qui ressemble au cimetière de la rigolade. Destiné avant tout au marché japonais, le KY-O1L affiche un prix de 32 000 yens, soit environ 261 euros.