Les joysticks, c’est has been, on va bientôt jouer avec une pilulle à avaler

Jeux-Video

Par Corentin le

Une équipe de chercheurs de l’université de Melbourne a mis au point un jeu qui se contrôle à l’aide d’un capteur thermique à ingérer. Le but du jeu ? Faire varier sa température corporelle le plus possible.

Voici une idée totalement délirante. Quand on vous parle de jeu, vous pensez directement aux jeux vidéo, peut-être aux jeux de société, ou encore aux jeux d’enfants. Il se pourrait qu’un nouveau type de jeu soit sur le point d’émerger, qui comme les jeux vidéo fait aussi usage de la technologie, mais d’une manière totalement insolite.

Faire varier la température de son corps pour gagner la partie

En Australie, des chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology ont créé le “Guts Game”. Il s’agit en quelque sorte d’un “jeu médical” impliquant le corps humain et une pilule ingérable contenant un capteur thermique. Étonnant non ? Concrètement, le jeu oppose deux personnes qui doivent commencer par ingérer une pilule contenant un capteur CorTemp. Ce capteur sans fil sert à transmettre la température corporelle des joueurs au fur et à mesure de l’ingestion de la pilule .

Le but du jeu ? Se débarrasser d’un parasite imaginaire qui serait en nous en faisant varier la température corporelle. Pour y parvenir, il suffit de boire des boissons chaudes ou froides, de manger des aliments épicés, de faire de l’exercice, et plus encore. Pendant ce temps, une application récupère en direct la température corporelle et transforme les variations de température en points. Le jeu se termine lorsque le capteur est excrété, et le gagnant est celui qui a le plus de points.

Une expérience ludique et décalée pour un but médical bien précis

En réalité, derrière ce jeu improbable se cache une démarche scientifique : “Il existe déjà sur le marché de nombreux capteurs ingérables qui peuvent mesurer la température corporelle, le pH, la pression ou servir d’outils d’endoscopie“, a déclaré Zhuying Li, doctorant à l’Université RMIT. “Nous pouvons observer que ces appareils vont devenir de plus en plus courants dans le domaine médical. Cependant, certaines personnes peuvent se sentir mal à l’aise d’ingérer un objet étranger. Nous croyons que les jeux [basés] sur les capteurs peuvent motiver les patients à utiliser le capteur et améliorer l’expérience globale du traitement. Notre jeu montre une opportunité de rendre ludique la prise de [ce type de] pilules“.

Les expériences menées s’avèrent concluantes, puisque d’après Li, la plupart des “joueurs ont apprécié le sentiment de liberté donné par le capteur : ils ne pouvaient pas sentir la présence du capteur physiquement après avoir avalé. De plus, les joueurs ont apprécié que leur corps soit l’interface de jeu… plutôt que de simplement utiliser leurs doigts pour taper sur l’écran ou le clavier.