Kingdom Hearts 3 : La Chine censure Winnie l’Ourson de la pire manière qui soit

Jeux-Video

Par Jules le

Vous savez quoi ? Le très attendu Kingdom Hearts III va avoir le droit à une sortie sur le territoire chinois. Vous savez ce qui n’a pas le droit de séjour dans l’empire du Mileu ? Winnie l’Ourson. Par conséquent, le gouvernement chinois a pris soin de censurer toutes les apparitions, ou presque, de l’ursidé dans le prochain RPG de Square Enix… Enfin “soin”, faut le dire vite.  

On ne vous apprend probablement rien en vous disant qu’en matière de censure, la Chine est aussi souple qu’une planche de chêne maintenue dans 6 m³ de béton armé. Évidemment, les produits culturels venus de l’étranger sont les premiers touchés, afin de ne pas déroger “aux valeurs socialistes, aux mœurs et à la culture traditionnelle chinoise.

Censure quand tu nous tiens

Les jeux vidéo ne sont pas épargnés, ce qui pousse les éditeurs désireux de s’implanter sur le marché chinois à passer quelques coups de polish sur leurs productions. C’est par exemple le cas de World of Warcraft, où les squelettes sont plus étoffés pour cacher leurs os, les morceaux de chair sanguinolente sont remplacés par des miches de pain.

Plus récemment, c’est Rainbow Six Siege qui a failli en faire les frais puisqu’Ubisoft prévoyait de supprimer toute allusion aux jeux d’argent (machines à sous, poker, etc.), au sexe (un néon de strip-teaseuse) ou à la violence graphique (oui, dans un FPS) dans la version internationale du jeu, avant de rétropédaler face à la grogne des joueurs occidentaux qui ne voulaient pas subir la politique liberticide de la Chine.

Banni l’ourson

Mais le contenu “adulte” qui peut choquer la jeunesse chinoise n’est pas le seul à être touché. Même des figures emblématiques de la culture enfantine peuvent s’attirer les foudres du gouvernement chinois. Et ce n’est pas Winnie l’Ourson qui nous dira le contraire (déjà parce qu’il n’existe pas). Le jovial ursidé amateur de miel est en effet devenu, en Chine, un symbole de moquerie envers le président chinois Xi-Jiping. Le chef d’État est, depuis 2013 et un cliché où il se promène aux côtés de Barack Obama, comparé à Winnie l’Ourson.

Un mème qui perdure encore aujourd’hui et qui n’est absolument pas du goût des autorités chinoises qui s’évertuent à effacer l’existence de Winnie l’Ourson de l’Internet chinois. Mais parfois, l’ursidé se glisse dans certains produits culturels, comme Kingdom Hearts 3, et dans ce cas le gouvernement applique des méthodes qui, dirons-nous pour être polis, ont le mérite d’exister.

Inutile de dire qu’avec une telle censure, il n’existe aucune chance que les joueurs chinois découvrent l’existence de Winnie l’ourson dans le RPG de Square Enix.