Avec le nouveau Razer Blade Stealth, la marque revisite son 13 pouces avec sobriété

Ordinateurs

Par Henri le

Le célèbre fabricant américain a décidé de donner un coup de jeune à sa machine, en atténuant son esthétique très flashy.

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre les différentes gammes d’ordinateur de chez Razer. Alors que l’ancien Razer Blade Stealth arborait un design très axé sur le gaming, avec notamment un clavier RGB ou des couleurs fluos, la configuration embarquée ne lui permettait pas de jouer aux titres les plus gourmands. Il s’agissait en revanche d’un ultrabook agréable à utiliser pour les travailleurs nomades.

La marque a décidé de revoir sa copie en mettant à jour son modèle. Le constructeur a cette fois-ci opté pour un design beaucoup plus sobre. Le châssis en aluminium, plus anguleux, reste noir et le logo de la marque (d’habitude vert) prend le même chemin.

De son côté, le clavier se sépare de l’éclairage RGB différencié pour vous laisser choisir une couleur unique. Razer annonce un gain de 60% sur l’épaisseur des bordures de l’écran par rapport à la version précédente. On aurait aussi aimé que les haut-parleurs voient leur positionnement modifié mais ce n’est pas le cas. En clair, cette nouvelle machine se veut plus sérieuse, afin de se vendre plus facilement sur le segment de la productivité.

Un modèle de base et un second, nommé « graphisme » sont disponibles. Les deux proposent un processeur i7 de huitième génération (un Core i7 8565U à 1,8 GHz en fréquence de base), jusqu’à 16 Go de RAM, 256 Go de stockage SSD (l’un en Sata, l’autre en PCIe) et une caméra infrarouge compatible Windows Hello.

Il devrait être possible de choisir entre un écran 4K tactile et une dalle Full HD (non tactile). La grosse différence entre les deux machines réside dans la présence d’une carte graphique MX 150 dotée de 4 Go de RAM dans sa version « graphisme ». L’ordinateur standard n’est lui équipé que d’une puce Intel HD graphics, ce qui est plutôt léger pour un tarif qui débute à 1500 euros. Il faudra donc dépenser 1700 euros pour s’offrir le ticket d’entrée pour du gaming un peu plus sérieux.