Taylor Swift a utilisé la reconnaissance faciale lors d’un de ses concerts pour repérer ses harceleurs

Buzz

Par Corentin le

Sans le savoir, les spectateurs de l’un des concert de Taylor Swift de mai 2018 ont été analysé par une intelligence artificielle de reconnaissance faciale.

Flickr Jana Beamer

Lors d’un concert donné au Californie Rose Bowl en mai dernier, les équipe de protections de Taylor Swift ont eu recours à la reconnaissance faciale (non signalée) pour protéger la chanteuse de ses harceleurs.

De la reconnaissance faciale dissimulée pour sécuriser le concert

Discrètement installé sur un présentoir qui affichait des vidéos des répétitions de la star, le système de reconnaissance faciale enregistrait le visage de tous les spectateurs regardant l’écran. Les images enregistrées étaient ensuite analysées par une intelligence artificielle et envoyées en direct à un centre de contrôle situé à Nashville, dans le Tennessee, qui comparait les visages pour trouver des correspondances avec une base de données des harceleurs connus de Taylor Swift.

Si cette méthode de protection peut paraître extrême (d’autantque les spectateurs n’étaient pas avertis), elle n’en reste pas moins légale, les concerts étant des événements privés. On peut s’attendre d’ailleurs à ce que les équipes chargées de sécuriser les grands événements recourent de plus en plus souvent à la reconnaissance faciale.