Une exoplanète faite de saphirs et de rubis

Espace

Par Olivier le

HD219134 b est une exoplanète qui va faire briller les yeux des explorateurs… et des amateurs de pierres précieuses. Sa surface pourrait en effet être recouverte de saphirs et de rubis !

L’exoplanète, c’est à dire une planète située en dehors de notre système solaire, est une découverte commune des universités de Cambridge et de Zurich. HD219134 b appartient à un nouveau groupe qui compte, pour le moment, deux autres exoplanètes aux noms tout aussi exotiques, 55 Cancri e et WASP-47 e.

Les yeux qui brillent vers l’espace

Ces trois exoplanètes ont comme point commun de recéler du calcium, de l’aluminium, du magnésium, du silicone, mais très peu de fer. HD219134 b est considérée comme une « superterre » : sa structure interne est rocheuse ou tellurique, et comme l’explique Futura Sciences, elle ne peut pas générer de champ magnétique comme la Terre.

Si elle pèse cinq fois le poids de la Terre, l’exoplanète orbite très près de son étoile, dont elle fait le tour en seulement trois jours. Son noyau n’est pas en fer comme l’est notre caillou terrestre, mais fait de calcium et d’aluminium. La planète pourrait être « recouverte de saphirs et de rubis qui sont des oxydes d’aluminium », indique Caroline Dorn, astrophysicienne à l’université de Zurich.

D’ici à dire qu’il faut envisager séance tenante de partir à la découverte de HD219134 b pour en exploiter les richesses, il y a un grand pas : l’exoplanète est en effet située à 21 années lumière de la Terre… Néanmoins, cette découverte confirme l’intérêt de rechercher de telles planètes : qui sait, peut-être qu’un jour nous finirons par trouver une deuxième Terre aux conditions de vie équivalentes.