La Chine est le premier pays à se poser sur la face cachée de la Lune

Espace

Par Anne Cagan le

La face cachée de la Lune a déjà été observée par divers satellites.Mais c’est la première fois qu’un module alunit à cet endroit.

Elle attise la curiosité mais personne ne s’y était encore jamais posé. C’est désormais chose faite: la Chine vient en effet de réussir le tout premier alunissage d’un module d’exploration sur la face cachée de la Lune. Baptisé Chang’e-4, l’engin a décollé le 8 décembre et s’est posé ce matin à 3h26 (heure de Paris) dans le Bassin Aitken, une région du pôle sud de la Lune.

Un bel exploit. Cette partie de notre satellite naturel pose en effet un vrai défi en termes de communications. La face cachée de la Lune est toujours située à l’opposé de la Terre ce qui complique la transmission des signaux entre la base et le module. Pour l’assurer, Chine a dû placer en mai dernier un satellite en orbite lunaire baptisé Queqiao (“Le Pont de la pie” qui sert de relai. Bien que la face cachée de la Lune soit dotée d’un relief plus complexe que la face visible, l’alunissage s’est déroulé sans encombres.

Alunissage en douceur

On est parvenu à un résultat extrêmement précis. L’alunissage s’est passé en douceur, et dans un endroit idéal, en plein cœur de la zone qu’on visait“, a précisé Sun Zezhou, l’ingénieur en chef de la mission Chang’e-4, à la télévision d’État CCTV.

Chang’e-4 a pour mission de mener des études sur les basses fréquences radios, les ressources en minéraux et la culture de plantes.Dès 2019, son successeur, Chang’e-5 devrait être envoyé collecter des échantillons de sol lunaire. La Chine qui investit des milliard dans le domaine spatial a cependant bien d’autres projets sur le feu. Elle souhaite ainsi envoyer à terme des humains sur la Lune et un robot sur Mars. Et sa station spatiale baptisé “Palais céleste” pourrait être opérationnelle vers 2022.