Collectionner des Lego peut être un meilleur investissement que l’or ou la Bourse

Sur le web

Par Manon le

LEGO, l’entreprise danoise, s’avère être un très bon investissement. C’est ce que s’est amusée à démontrer une professeure d’économie dans une recherche des plus sérieuses. Sur une période de trente ans, elle a établi que collectionner les petites briques pouvait rapporter plus que d’investir en bourse par exemple. 

Incroyable mais vrai. Les Lego, oui les petites briques en plastique de notre enfance, rangés au fond de nos placards seraient peut-être de véritable trésors. C’est ce qu’une universitaire, Victoria Dobrynskaya, a voulu démontrer dans une récente étude relayée par Bloomberg.

Les boites de la société Lego ont en effet une grande valeur pour certains collectionneurs et se revendent à prix d’or. Partant de ce constat, la professeure d’économie russe a démontré que certains boîtes de Lego avaient pris tant de valeur qu’elles offraient un meilleur rendement que les actions des plus grosses valeurs boursières américaines.

Dobrynskaya a centré sa recherche sur 2300 boîtes vendues entre 1987 et 2015 afin de mesurer leur valeur. Pour cela, elle a comparé leur prix au moment de leur mise en vente et leur prix actuel sur les réseaux de revente. Il en ressort que les boîtes contenant des pièces pour construire le château de Poudlard de Harry Potter et les boîtes contenant les Jedi de Star Wars sont celles qui prendraient le plus de valeur, 11% par an en moyenne.

Un trésor de briques jaunes

Comme le précise L’Express, le Faucon Millenium vendu à sa sortie en 2007 549 euros s’est par exemple revendu à plus de 5000 euros après son retrait des rayons. La figurine Star Wars Darth Revan vendu à 3.99 $ en 2014 se revendait quant à elle 28.46 $ un an plus tard. Dobrynskaya note d’ailleurs qu’en proportion, les petites boîtes (moins de 113 pièces) prennent plus de valeur que les grosses.

Les superhéros, Indiana Jones ou encore les figurines Batman font aussi partie des petites briques les plus prisées et donc celles qui ont une certaine valeur sur les sites de revente. Seule la collection à l’effigie des Simpsons a été un échec, avec une perte de 3.5% en valeur par an. D’oh !