Piratage : une concurrence bénéfique à l’offre légale ?

Sur le web

Par Manon le

Une étude, menée par trois chercheurs américains, montre que les offres légales prendraient le piratage comme un concurrent sérieux ce qui les obligeraient à revoir leur prix à la baisse. 

Trois chercheurs américains ont mené une étude, tout à fait sérieuse, sur l’impact que pourrait avoir le piratage sur les prix d’une offre de streaming légale. Leur analyse intitulée La main invisible du piratage : analyse économique de la chaîne d’approvisionnement en biens d’information publié dans le MIS Quarterly Journal et relayé par TorrentFreak montre que les offres légales de streaming prendraient le piratage comme un concurrent fictif tout à fait sérieux ce qui leur permettrait de fixer le prix d’un bien culturel.

Les effets bénéfiques du piratage

En s’appuyant notamment sur l’exemple de Game of Thrones, série la plus piratée de tous les temps, les trois chercheurs montrent que HBO a baissé le prix de l’accès aux services de sa plateforme pour convaincre les fans de prendre un abonnement plutôt que de se tourner vers l’illégalité. Le piratage influerait donc sur les prix des offres légales. Il pourrait également pousser celles-ci à se dépasser en innovant et en proposant des services toujours plus performants. En effet, il est précisé dans l’analyse qu’« un niveau modéré de piratage semble avoir un impact étonnamment positif sur les bénéfices du créateur et du distributeur, tout en améliorant le bien-être des consommateurs ».

Un confort défiant toute concurrence

L’idée est qu’une politique de l’offre serait plus convaincante qu’une politique répressive en matière de piratage. Et que ce sont les plateformes légales qui doivent améliorer qualité de leurs services et adapter leurs tarifs pour convaincre les pirates de se détourner de l’illégalité. Un défi loin d’être impossible à relever. Il n’y a qu’à voir le succès de Netflix pour s’en convaincre.