Netflix répond aux internautes qui fantasment sur le serial killer Ted Bundy

Série

Par Julie Hay le

En dévoilant sa série documentaire consacrée au serial killer Ted Bundy, Netflix ne s’attendait pas à un tel engouement. La plateforme a tenu à mettre en garde ses utilisateurs contre cette fascination malsaine.

Disponible depuis le 24 janvier, Ted Bundy : l’autoportrait d’un tueur regroupe des enregistrements audio d’entretiens avec le tueur dans le couloir de la mort. Le documentaire tente de dresser le portrait de celui qui a tué plus d’une trentaine de femmes. Personnage au physique avantageux, le serial killer fascine tant il a joué avec les médias pour convaincre de son innocence. Clin d’œil aux caméras, demande en mariage durant son procès, Ted Bundy joue sur son physique de playboy pour séduire les foules. Un de ses amis dit de lui dans le documentaire qu’il est le « type de mec que tu veux que ta sœur épouse ». Trente ans après, il semblerait que Ted Bundy ait exercé un pouvoir de fascination sur les utilisateurs de Netflix.

Une mise en garde sur Twitter

La plateforme a mis en garde ses abonnés, non sans humour, contre cette fascination parfois malsaine. “J’ai vu beaucoup de discussion sur le prétendu sex-appeal et voudrais gentiment vous rappeler qu’il y a littéralement des MILLIERS d’hommes sexy sur la plateforme dont la plupart ne sont pas des tueurs en séries condamnés” écrit le service sur Twitter. Ce n’est pas la première fois qu’une personnalité monstrueuse suscite tant de fascination, dernièrement la série à succès You avait créé une polémique après que la jeune actrice Millie Bobby Brown (Stranger Things) a déclaré que le personnage de Joe n’était qu’amoureux. Elle était finalement revenue sur ses déclarations, admettant qu’il était un stalker.