Activision Blizzard : un chiffre d’affaire record mais 800 licenciements

Business

Par Corentin le

Bien que l’éditeur affiche un chiffre d’affaire historique, l’entreprise veut assurer ses bénéfices en se séparant de 8% de ses salariés.

Activision Blizzard a publié aujourd’hui ses résultats financiers de l’année 2018, et comme pressenti il y a quelques jours, a dans la foulée annoncé une vague de licenciements. L’éditeur de jeux vidéo fini l’année 2018 en beauté avec un chiffre d’affaires record de 7,26 milliards de dollars (contre 7,16 milliards de dollars sur l’année 2017). Malgré cela, le bénéfice net n’est pas à la hauteur des espérances, ce qui explique la décision du PDG Bobby Kotick de licencier du personnel.

8% des employés mis à la porte

L’entreprise va se séparer de 800 personnes, soit 8% de ses employés. Cela concerne des “postes non liés au développement” d’après le PDG, qui se concentreraient en Amérique du Nord. Les personnes toucheront une indemnité de départ et seront accompagnées dans leur recherche d’emploi, mais Activision Blizzard se justifie de cette décision “extrêmement difficile” par une baisse des ventes au cours de l’année passée et se dit être obligée de “réorganiser certaines des équipes non liées au développement“.

L’appel téléphonique passé aux investisseurs permet de prendre connaissance des plans de l’éditeur pour l’année 2019. Cette restructuration implique que l’entreprise a l’intention de se recentrer sur ses principales franchises, dont Call of Duty, Overwatch et Diablo. Aucune sortie majeure de jeu n’est prévue pour l’année en cours (bien qu’un nouvel épisode de COD devrait probablement voir le jour à l’automne prochain), mais l’entreprise assure qu’elle a des projets en interne qui n’ont pas été révélés, et déclare : “Nous sommes impatients de tout partager avec vous quand ce sera prêt.”