Samsung arrête les platines Blu-Ray et vise le 100% dématérialisé

Hardware

Par Henri le

Le géant coréen a profité du salon qu’il organise au Portugal pour annoncer qu’il ne renouvellera pas sa gamme de lecteurs optiques.

Voici une nouvelle qui va donner du grain à moudre à ceux qui estiment que le support physique est destiné à mourir. Nous étions présents lors du Samsung Forum qui se déroulait à Porto, et nous avons ainsi pu découvrir la nouvelle gamme de téléviseurs Qled de la marque. Cette dernière en a également profité pour annoncer qu’elle ne fabriquerait plus de platines Blu-ray et Ultra HD Blu-ray. Les derniers modèles 4K sortis des usines du coréen seront donc le UBD-M7500 et le UBD-M9500.

C’est une décision marquante pour l’industrie, notamment pour tous ceux qui produisent et vendent du contenu sur un support physique. La marque l’avait tout de même plus ou moins annoncé en ne renouvelant pas ses platines Blu-ray/HDD depuis un moment.

La platine UBD-M9500

Elle vise désormais la dématérialisation totale des contenus, facilitée par la démocratisation des smart TV qu’elle produit largement. Il faut dire que le succès d’applications comme Netflix, OCS ou Molotov montre un véritable engouement pour ce type de contenus, même si la qualité d’image et de son n’est actuellement pas aussi bonne que celle du support physique.

On vous en parlait récemment, mais le format n’est d’ailleurs pas vraiment menacé, notamment car d’autres marques se lancent toujours dans la conception de platine haut de gamme. Le marché des consoles est et devrait encore rester un grand pourvoyeur de disque physique bien que les achats en ligne augmentent d’années en années. Mais à long terme, le marché devrait se destiner à un public plus restreint, qui tient particulièrement à posséder les œuvres, ou aux amateurs d’éditions collector.

4 réponses à “Samsung arrête les platines Blu-Ray et vise le 100% dématérialisé”

  1. Dommage pour eux…
    Le 100% dématérialisé… Là, ils rêvent. C’est d’ailleurs une grosse incitation au piratage car déjà, tous les films ne sont pas disponibles sur les plateforme en VOD.

    Pire, les versions director’s cut des films sont encore plus rares.
    Encore pire : AUCUN bonus (souvent vraiment TRES intéressants) ne l’est non plus.

    Je prends un exemple très récent. La semaine dernière, je me suis fait la série des films Alien (du 1 au 4, prometemachin et covetruc n’existant pas à mes yeux) en version director’s cut, donc, à partir de mon coffret Alien Anthology puis les 11h de bonus franchement géniaux et super intéressants. Impossible d’avoir la même chose en VOD. D’ailleurs, même en version typiakée, il n’est pas forcément évident ou possible de récupérer les DVD/BRD complets avec leurs bonus…

    Et puis, pour l’Alien anthology, en dématérialisé, comment acquérir l’Acheronis Ovum Edition (une édition avec une magnifique sculpture d’oeuf d’Alien ^^) ?

    5c6b1f59c7d15cbf76a2503e.jpg

    Bref, le dématérialisé, pour les films, c’est pour l’instant vraiment pas intéressant car tellement limité qu’au final il est bien plus profitable de se faire sa collection de films en vrais DVD ou mieux, BRD, la VOD n’étant qu’un complément, certainement pas la source principale des films que je regarde.

    Alors arrêter la construction de lecteurs BRD… A leur place, plutôt que de migrer vers le dématérialisé, je migrerai vers de petits serveur multimédias avec lecteurs BRD intégré, possibilité d’y connecter des disques durs externes pour le stockage et une connexion internet pour la VOD… Oui, comme une Freebox Revolution par exemple (que je ne migre pas vers la Delta chez moi rien qu’à cause de ça :p)

     Et au pire, si je dois vraiment rendre ma Revolution, il restera ma PS3 qui est d’ailleurs un excellent lecteur BRD et, au pire, les PS4 et certainement les PS5. :p

  2. Bof, a part les fans, personne ne regardent les bonus, et c’est
    bien pour eux mais c’est pas forcement un argument valable pour une prod
    a grande échelle et qui en plus fait gonfler le prix de vente (je parle
    meme pas de ces horreurs de coffrets collector immondes et encombrants)

    Le
    serveur multimédia est bien plus incitation au partage a grand échelle
    que l’arrêt de la prod de platine, surtout que samsung ne gagne rien sur
    ventes de bluray/dvd, alors que la petite commission sur les
    ventes/location de contenu demat sur les tv samsung, elle fait plaisir.

    Et
    puis comme tu le fais remarquer, les nouveaux acquéreurs de lecteurs se
    réduit vu que ca fait 15 ans que ca rentre massivement dans les foyers
    grâce aux consoles au niveau mondial, que le demat prend de plus en plus
    de place et que le bluray 4k est mort avant d’être né (trop en retard,
    trop contraignant, trop cher).

  3. Je ne me lancerais dans ce débat stérile puisque inéluctable. Bravo pour ne pas avoir mentionné le dvd, risible ancêtre datant des tubes cathodiques en 320x, contrairement à l’industrie. Cependant viser le demat’ ca me paraît un peu fort et inexpliqué. C’est quoi leur business plan ? Subir ? Taxer ? Créer un store Movie Anywhere ?

  4. Oui le DVD un risible ancêtre qui est toujours présent dans les rayons et qui s’impose toujours face au Blu Ray auprès du grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *