Nvidia domine outrageusement le marché des cartes graphiques

Business

Par Henri le

Si l’abandon de la technologie 3D vision a rendu tristes les amateurs de la marque au caméléon, voilà des chiffres qui devraient leur rendre le sourire.

On savait que Nvidia détenait le monopole de la vente de cartes graphiques dans le monde, mais les récents résultats de l’institut Jon Peddie Research nous montrent à quel point. Ils indiquent que la firme de Santa Clara est en pleine forme malgré la baisse des ventes globales de CGU.

La marque s’est en effet accaparée 81,2% des parts de marché au cours du dernier trimestre de 2018. Un chiffre qui représente à la fois les ventes de cartes graphiques grand public, mais également le marché professionnel ou destiné aux serveurs. Nvidia se réjouit évidemment de cette domination (+14,9 points par rapport à 2018) face à son concurrent AMD qui récupère les 18,8% restants. Du jamais vu depuis 2015. Au trimestre précédent, la part de marché d’AMD était de 25,7%.

Si la marque a bien remonté la pente sur le secteur des processeurs, notamment grâce à sa gamme Ryzen, elle a encore un long chemin à faire en ce qui concerne les puces graphiques.

Mais les clients ont bien compris que l’affaiblissement de la concurrence n’était pas idéal pour leur pouvoir d’achat. Sans adversaire majeur, Nvidia peut décider de maintenir des tarifs élevés sans être vraiment inquiété.

Il n’y a plus qu’à attendre de découvrir la génération de GPU Navi, prévue pour cette année, pour savoir si AMD arrivera à récupérer des clients sur le milieu de gamme. Intel devrait également tenter un retour sur ce secteur à l’horizon 2020. Un regain de concurrence qui n’est pas pour nous déplaire.