On vient d’apprendre la véritable identité de Jack l’Éventreur

Sur le web

Par Remi Lou le

Deux scientifiques britanniques sont parvenus à démasquer le célèbre Jack l’Éventreur à partir de tests ADN d’un châle lui ayant appartenu retrouvé sur les lieux d’un crime.

Source : Archives de la Police

Depuis plus de 130 ans, l’identité de Jack l’Éventreur était un mystère. Connu pour avoir égorgé puis éventré cinq femmes à Londres en 1888, et aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands serial killer de tous les temps, celui dont on ne doit pas prononcer le nom (en même temps, on ne savait pas son véritable nom) vient d’être percé à jour.

Des scientifiques britanniques répondant aux noms de Jari Louhalainen de l’Université de Liverpool et David Miller de l’Université de Leeds viennent de résoudre le mystère de l’identité de Jack L’Éventreur à partir de fragments d’ADN.

Jack l’Éventreur s’appelait Aaron Kosminski

À l’époque, les enquêteurs de Scotland Yard avaient fini par identifier Aaron Kosminski comme suspect principal dans cette affaire macabre, notamment car l’homme, paranoïaque et souffrant d’hallucinations, avait de sérieux mobiles.

Il semblerait qu’ils aient vu juste. Les deux scientifiques sont parvenus à réaliser des tests ADN à l’aide d’un châle retrouvé sur le corps d’une des victimes du tueur de Whitechapel. Après analyse, l’identité du tueur est confirmée : il s’agit bien du barbier polonais Aaron Kosminski.

Source : Archives

Malgré tout, cette confirmation reste à prendre avec des pincettes. De nombreux scientifiques doutent en effet de l’authenticité du châle qui a servi aux tests ADN. Quant à Aaron Kosminski, il est mort en 1919 après avoir été interné dans un asile, et ne devrait donc pas être trop inquiété d’avoir été démasqué.