Les trottinettes Lime aimeraient signaler aux conducteurs s’ils sont trop saouls pour conduire

Urban Mobility

Par Henri le

Les trottinettes du groupe Lime ont largement envahi les trottoirs de certaines de nos villes. Mais la société aimerait bien que ses utilisateurs arrêtent de boire en les chevauchant.

Lime arrive à bien développer son réseau de trottinettes dans l’hexagone, mais fait face à des critiques en ce qui concerne la sécurité de ses usagers. Il faut admettre que les utilisateurs ne sont pas toujours très prudents avec ces appareils, qui peuvent tout de même atteindre environ 25 km/h. C’est largement assez pour provoquer des blessures importantes, voire pire s’il y a collision avec un véritable véhicule.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que des élus de certaines villes se plaignent de la façon dont les clients roulent sur la chaussée. C’est notamment le cas de ceux qui ont bu un verre de trop et qui voient dans ces trottinettes un moyen plus sur de rentrer chez eux. En effet, la loi est devenue particulièrement impitoyable avec les conducteurs de voitures, motos ou scooters (et finalement, c’est tant mieux) et donc certains se rabattent sur ces dernières.

Crédits : Lime

La start-up en est consciente, comme l’a confirmé Brad, son cofondateur et président exécutif au site The Verge. Plus que l’intégration (difficile) d’un alcootest, ce dernier aimerait se servir de la technologie embarquée dans les trottinettes pour signaler leur ivresse aux conducteurs.

« Nos trottinettes sont équipées de toutes sortes de capteurs qui peuvent détecter s’ils roulent en ligne droite ou s’ils vacillent. On fait l’avertissement. On peut le ralentir. On y travaille encore. Il n’est pas lancé, mais c’est un exemple de beaucoup de choses que nous améliorons en ce moment en ce qui concerne les données. »

Vous l’aurez compris, le dispositif est encore loin d’être mis en place. Mais l’idée est intéressante. Il parait effectivement assez simple de récolter des données permettant de constater qu’un conducteur n’est pas au maximum de sa capacité de concentration… À condition de ne pas récolter des données permettant de trop surveiller les usagers.