60 smartphones sous Android ont déjà été annoncés depuis le début de l’année… C’est déjà trop ?

Smartphone

Par Henri le

Les ventes de smartphones ont beau stagner depuis quelques mois, cela ne décourage pas les constructeurs qui ne cessent de sortir de nouveaux modèles. Jusqu’à l’indigestion ?

Les smartphones se suivent et se ressemblent (pas toujours). Pour un client en recherche d’un nouvel appareil, le marché actuel peut néanmoins paraitre illisible. Et pour cause, Android Authority explique que 60 smartphones « majeurs » ont été dévoilés depuis le début de l’année 2019. Une donnée qui confirme le monopole quasi absolu d’Android, mais surtout une frénésie des constructeurs. Comme vous pouvez le voir, le site a ainsi scrupuleusement noté les nouvelles annonces depuis 4 mois.

Crédits : Android Authority

Le développement des géants chinois comme Huawei, Xiaomi, Oppo, OnePlus, ZTE, TCL ou Lenovo a fait exploser le nombre de références. Avec 206 millions d’unités écoulées, Huawei est par ailleurs devenu le troisième plus gros vendeur de smartphones derrière Samsung (292 millions) et Apple (209 millions).

Les firmes chinoises jouent notamment sur la multiplication des marques afin d’attaquer le marché sous tous les angles, et de « l’inonder ». Ils n’hésitent donc pas à sortir trois ou quatre modèles, qu’ils déclinent souvent en version « Pro » ou « Lite ». On constate d’ailleurs que 50% des terminaux sortis lors des trois derniers mois proviennent de firmes chinoises.

Crédits : Android Authority

La multiplication des marques a certes redonné du pouvoir aux consommateurs, qui peuvent désormais bénéficier de très bons smartphones à partir de 200/300 euros. La situation géographique compte en revanche beaucoup si vous voulez jouir d’un choix important. Pour se démarquer le haut de gamme a dû en revanche faire grimper ses prix, quitte à se couper d’une partie de son ancienne clientèle. Un moyen de conserver des marges importantes, ce qui n’est pas le cas des acteurs chinois, qui ne récupèrent que peu d’argent sur chaque vente.

Cela les oblige donc à écouler de très gros volumes, ce qui peut s’avérer compliqué lorsque les concurrents directs ont le même objectif. Il se peut donc que cette stratégie s’essouffle au bout d’un moment, et que certains groupes ne puissent pas générer assez de bénéfices pour suivre cette cadence infernale. En attendant, vous avez l’embarras du choix !