Les planètes aquatiques pourraient abriter des océans d’une profondeur démente

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Bien loin des profondeurs océaniques de la Terre, une nouvelle étude révèle que certaines exoplanètes aquatiques pourraient abriter des étendues d’eau profondes de plusieurs milliers de kilomètres.

Crédits NASA on the Commons via Flickr CC

Les exoplanètes aquatiques qui nous entourent sont déjà des mystères en elles-mêmes. Mais de nouvelles simulations réalisées par des scientifiques de l’Université d’Harvard viennent de mettre en lumière un phénomène particulièrement troublant. Non seulement les “mondes aquatiques” décrits par la communauté scientifique seraient nombreux dans notre galaxie, mais en plus, leurs océans seraient particulièrement profonds, bien plus que ce qu’on peut imaginer à l’échelle de notre planète.

“Statistiquement parlant, ces mondes aquatiques pourraient être présents en plus grande quantité dans notre galaxie que les planètes rocheuses comme la Terre” – Li Zeng, coauteur de l’étude via Gizmodo

Mis en lumière par l’astronome Li Zeng, et son équipe de l’Université de Harvard, dans une étude publiée hier sur le site de la PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), les océans présents sur ces exoplanètes atteindraient ainsi plusieurs milliers de kilomètres de profondeur. À titre de comparaison, la Fosse des Mariannes, considérée à ce jour comme le point le plus profond de la croûte terrestre, n’excède pas  les 11 kilomètres. Avec une composition de la masse totale de la planète pouvant atteindre les 50% d’eau, et plusieurs milliers de kilomètres de profondeur potentiels, ces mondes aquatiques pourraient abriter une pression atmosphérique un million de fois supérieure à celle de la Terre.

Source: PNAS