Archos pourrait passer entre les mains du groupe vietnamien Vingroup

Business

Par Olivier le

Archos va-t-il perdre son passeport français ? Le constructeur de produits électroniques, pionnier dans de nombreuses technologies, s’est rapproché de Vingroup, un conglomérat vietnamien. Qui pourrait bien s’emparer complètement d’Archos…

Si Archos a fait figure de pionnier innovant (sur les marchés des baladeurs audio, des assistants personnels et des tablettes), les grandes heures du constructeur français sont derrière lui. L’activité de l’entreprise est désormais concentrée dans la distribution de produits rebadgés : smartphones, appareils connectés pour la maison, deux-roues électriques…

Jusqu’à 60% du capital

Mais les finances ne suivent plus. C’est pourquoi l’arrivée au capital de Vingroup peut être perçue comme une bouffée d’oxygène… quitte à transformer complètement Archos. Cette entreprise vietnamienne, qui pèse 16 milliards de dollars à la Bourse de Hô Chi Minh, va se porter acquéreur au travers de VinSmart de 29,5% du capital d’Archos, avec une option pour détenir 60%. Ce qui en ferait mécaniquement l’actionnaire principal et de facto, le propriétaire.

Vingroup est un conglomérat touche à tout : santé, éducation, agriculture, grande distribution… Depuis l’an dernier, le groupe investit dans l’automobile et les technologies au travers de VinTech et de VinSmart, avec la volonté de renforcer son écosystème d’appareils intelligents. Avec Vingroup, Archos va s’appuyer sur de nouvelles ressources financières afin de muscler sa R&D ; de son côté, l’actionnaire va pouvoir accroître ses parts de marché en Europe dans le secteur de l’électronique grand public.

Avec 25 000 points de vente dans le monde et son expertise (qui certes s’est délitée avec le temps), Archos conserve des atouts pour Vingroup, qui distribue déjà ses smartphones VSmart en Espagne. Il faut s’attendre à voir ces téléphones apparaitre dans le catalogue d’Archos, tout comme d’autres produits comme des tablettes.