Quand le designer des Apple Stores repense Notre-Dame

Général

Par Antoine le

Le cabinet d’architectes Eight Inc a livré sa vision de la reconstruction de la cathédrale de Notre-Dame. L’entreprise à qui l’on doit l’identité visuelle de l’Apple Store imagine le toit et la flèche entièrement reconstruits en verre.  

Crédits : Eight Inc.

Le Sénat a adopté en première lecture, le 27 mai dernier, le texte qui régira la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Il comporte un amendement pour que la reconstruction de Notre-Dame se fasse au plus près de l’original :

-imposer que ces travaux restituent le monument dans le dernier état visuel connu avant le sinistre (amt du rapporteur COM-31 – art. 2) ;

Cela implique notamment le respect des matériaux et des techniques architecturales d’origine. Ça n’a pourtant pas empêché certains de proposer des idées parfois très éloignées de l’idée de base : le cabinet dijonnais Godart+Roussel a par exemple imaginé une reconstruction tout en verre. Denis Laming, architecte du Futuroscope, a quant à lui proposé un toit en verre amovible. Il expliquait début mai au Figaro ne pas vouloir d’une simple “copie”, mais une plus-value qui permettre à l’édifice de s’inscrire dans le futur :

Le toit ne peut pas être restauré car il a disparu, il ne peut être que reconstruit et la reconstruction strictement à l’identique n’a pas vraiment de sens. Cela voudrait dire qu’on en ferait une copie […] Notre-Dame doit être entièrement respectée mais doit aussi s’inscrire dans le futur pour qu’elle continue de rayonner. Il faut qu’elle reste un phare.

Chacun veut “sa” Notre-Dame

Aujourd’hui, c’est au tour d’Eight Inc, le cabinet à l’origine du style des Apple Store, de soumettre sa vision pour l’avenir de Notre-Dame. Un projet qui devrait faire pousser des cris d’orfraie aux plus conservateurs, déjà outrés par le projet de Denis Laming. Le bureau américain souhaite reconstruire l’intégralité du toit, et même la flèche en verre. Une proposition jugée “Si inappropriée qu’elle en est à la limite de la parodiepar Devin Coldewey de Techcrunch. Le fondateur du cabinet, Tim Kobe, n’est évidemment pas de cet avis et défend son idée dans les colonnes de Dezeen :

Je crois que cet exemple de l’architecture gothique française requiert un profond respect et une appréciation de l’histoire et de l’intention du design original. Cela ne devrait pas être une histoire d’égo à propos d’une nouvelle expression architecturale, mais une solution pour honorer cette structure historique.

Certains sont évidemment vent debout contre cette initiative jugée “contre-nature”, comme l’’architecte Roland Castro qui tonnait face aux journalistes du Parisien : “On n’est pas à Miami !

La collecte de fonds a été un franc succès, au point même de susciter quelques réactions d’incompréhension. L’argent ne devrait donc pas être le principal obstacle à la reconstruction, mais le débat continue de faire rage entre les puristes et les adeptes du renouveau. Même si le Sénat a tranché, le débat n’a pas fini de faire rage. Si vous n’êtes satisfait par aucune de ces solutions, vous pouvez toujours vous rabattre sur les perles issues du concours d’architecture qui avait été lancé, compilées ici par Creapills.