Transport aérien : une aile volante plus économe chez KLM

Ville de Geeks

Par Olivier le

Le transport aérien fait face actuellement à une vraie crise de conscience écologique. Les avions, ça pollue… mais ce n’est pas une fatalité.

Le bilan carbone des avions est très mauvais, et il revient aux constructeurs de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de leurs appareils. La compagnie KLM et l’université de technologie de Delft (TU Delft) basée aux Pays-Bas, travaillent ensemble sur une aviation plus « durable ».

Moins de kérosène

Et cela passe par la conception d’un avion consommant beaucoup moins de kérosène. Le concept Flying-V doit se montrer plus efficace de 20% dans sa consommation de carburant que l’A350. L’aérodynamique a été particulièrement travaillée, l’avion ressemblant davantage à une aile volante qu’à un coucou traditionnel !

Même si le design du Flying-V est bien différent de celui de l’avion d’Airbus, l’A350 a été pris en modèle. La taille et l’envergure du concept de KLM et TU Delft lui permet d’être accueilli dans tous les aéroports capables de prendre en charge l’A350. Y compris les passerelles et les portes. Là aussi, cela participe de la réduction de l’empreinte carbone globale du Flying-V.

L’appareil transporte le même nombre de passagers que l’A350, il dispose également du même volume cargo pour les valises et le fret. Le Flying-V est néanmoins un peu plus petit que son modèle d’Airbus. KLM a fait produire une maquette volante ainsi qu’une reproduction de son intérieur, qui seront présentés prochainement à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam.

Source: TU Delft