Apple suspecté de favoriser ses propres applications sur l’App Store

Apple

Par Remi Lou le

D’après une enquête, Apple aurait truqué les résultats de recherche sur l’App Store afin de favoriser ses applications maison. Cette hypothèse a immédiatement été réfutée par Apple, qui assure ne jamais avoir volontairement placé ses apps dans les premiers résultats.

Le Wall Street Journal estime qu’Apple ne joue pas le jeu dont la firme a fixé les règles sur son App Store. Les journalistes à l’origine de cette enquête indiquent que les applications de la Pomme se retrouveraient en première position dans près de 60% des cas lors d’une simple recherche et estiment qu’Apple favorise ses applications maison dans l’App Store. 

D’après la firme de Cupertino, l’App Store se base avant tout sur le volume de recherche, le nombre de téléchargement, mais aussi les avis des utilisateurs pour placer les applications dans l’App Store. Les journalistes du Wall Street Journal ont recherché plusieurs mot-clés correspondant à différents types d’application. C’est alors qu’ils ont constaté que sur les mots-clés « Music » ou encore « Books », l’App Store affiche l’application Apple Music ou Apple Book en premier. Les apps d’Apple permettant de générer des revenus se placeraient quant à elles en première position dans 95% des cas.

Autre exemple parlant : le cas du mot-clé « maps ». Une recherche de ce type place Plans d’Apple en toute première position. Alors que cette application est pré-installée sur tous les iPhone, cela n’a, après tout, rien d’étonnant. Mais le fait que Google Maps n’arrive qu’en quatrième position, après les apps « Localiser mon iPhone » et « Indoor Survey » est en revanche plus surprenant quand on regarde la popularité de l’application (deux millions d’avis, et une note de 4,7/5). 

Apple réfute les accusations de « triche »

Forcément, l’enquête a poussé Apple à réagir. La firme de Cupertino dénie avoir favorisé ses propres apps dans l’App Store, et indique respecter les règles. L’entreprise aurait effectué ses propres tests en interne et aurait récolté des résultats bien différents de ceux du Wall Street Journal. Le site AppleInsider précise également avoir procédé à des tests équivalents sur trois appareils, et ont quant à eux constaté que, dans 56 cas sur 60, les applications Apple ne se sont pas retrouvés en première position des résultats de recherche. 

« Les clients d’Apple ont un lien très fort avec nos produits et beaucoup d’entre eux utilisent la recherche (…) cette utilisation est la raison pour laquelle Apple a de bons classements dans la recherche » a répondu Apple, tout en soulignant que d’autres apps comme Uber ou la suite logicielle de Microsoft écopent d’excellents résultats. « Nous utilisons 42 facteurs pour déterminer le classement des applications dans la recherche » indique Apple, sans préciser la nature exacte du test réalisé.