Cet espagnol a gagné 300 000€ en renvoyant des colis Amazon remplis de terre

Business

Par Remi Lou le

Un espagnol de 22 ans semble avoir eu l’idée du siècle pour se faire de l’argent en utilisant les failles d’Amazon. Il aurait amassé près de 300 000 euros en vendant les produits qu’ils se faisait rembourser par le site de e-commerce.

Ce n’est un secret pour personne, le célèbre site de e-commerce propose des retours gratuits pendant 30 jours, une pratique tellement utilisée qu’Amazon n’hésite plus à bannir les clients qui ont un peu trop tendance à renvoyer leurs colis. Sauf que ce jeune espagnol de 22 ans, dont l’histoire a été repérée par MacGeneration, a remarqué au fil du temps que l’entreprise ne vérifiait pas vraiment si les colis qu’il retournait contenaient bien le produit concerné, et se contenterait simplement de peser le paquet en guise de vérification.

Fort de ce constat, cet espagnol a eu l’idée de remplacer le produit retourné par… de la terre. Pour ce faire, le jeune homme glissait alors exactement le même poids de terre que celui du contenu original, puis renvoyait le tout et obtenait remboursement. S’il a commencé en se faisant rembourser systématiquement toutes ses commandes sur Amazon, le jeune homme s’est décidé à exploiter le filon en créant sa propre entreprise, un site web de e-commerce. L’idée : vendre à prix cassée des produits récupérés et remboursés sur Amazon. Au fil des ans, il aurait réussi à gagner près de 300 000 euros.

Amazon a fini par détecter la supercherie

Finalement, ce qui devait arriver arriva, le jeune homme a fini par se faire épingler par Amazon. Si l’astuce avait fonctionné pendant des années, c’est notamment parce que le site créé par Jeff Bezos ne semblait pas vérifier les colis renvoyés, mais les choses ont changé depuis que l’entreprise a été épinglée et suspectée de détruire 3 millions de colis par an. Par ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’une arnaque de ce type est détecté par Amazon, et c’est notamment pour cela qu’Amazon procède désormais à des vérifications plus poussées en cas de comportement anormal, quitte à bannir les clients qui renvoient trop de colis. Justement, alors que le jeune espagnol procédait à un business parallèle grâce aux retours d’Amazon, il n’a pas fallu longtemps avant que l’entrepôt de Barcelone remarque une anomalie.

Résultat : le compte Amazon du jeune homme a été immédiatement fermé. Pour ceux qui pensent qu’une simple fermeture de compte ne coûte rien face aux immenses profits que l’arnaque peut générer, détrompez-vous. L’affaire de cet espagnol de 22 ans a été confié à la justice espagnole, et il est accusé de fraude et d’organisation criminelle, des accusations qui pourraient lui coûter jusqu’à six années de prison et une amende très fortement dissuasive, d’autant plus si Amazon exige des dommages et intérêts.