Internet Explorer fait face à une faille de sécurité particulièrement critique

Sécurité

Par Amandine Jonniaux le

Le célèbre navigateur, toujours utilisé par de nombreux internautes, a déployé en début de semaine une mise à jour de sécurité, destinée à enrayer une importante faille. 

Crédits Microsoft

Microsoft a beau déconseiller lui-même d’utiliser Internet Explorer, le navigateur n’étant plus mis à jour depuis 2015 et la sortie de son successeur Edge, le logiciel reste toujours utilisé par des millions d’internautes. Lundi 23 septembre, c’est le site britannique The Register, relayé par BFM TV, qui rapporte le déploiement d’une importante mise à jour, destiné à corriger en urgence une “faille de sécurité majeure” repérée par un analyste en cybersécurité de Google. Une vulnérabilité capable de “corrompre la mémoire” d’une machine, permettant ainsi à des hackers potentiels d’exécuter “un code arbitraire dans l’environnement de l’utilisateur”. Selon un récent communiqué publié sur le site de Microsoft, “Un individu ayant profité de la faille pourrait ainsi obtenir les mêmes droits que l’utilisateur (…), installer des programmes, consulter, modifier ou supprimer des données”. Concrètement, en ouvrant une page web ou un simple mail, les internautes étaient susceptibles de voir des pirates mal-intentionnés prendre le contrôle de leur machine, et profiter de toutes les autorisations administrateur. 

Seules les versions d’Internet Explorer 9 à 11 semblent concernées par la faille. Si la firme de Redmond a rapidement mis en place une mise à jour permettant d’enrayer le problème, elle a néanmoins encouragé tous les utilisateurs de son navigateur obsolète à le supprimer définitivement. Il faut dire que si Internet Explorer figurait parmi les navigateurs les plus populaires du début des années 2000, ce dernier est aujourd’hui devenu un vestige, loin derrière Google Chrome, Safari et Firefox. Il reste pourtant plus utilisé qu’Edge, le navigateur développé à partir de 2015 par Microsoft pour le remplacer. De notre côté, on ne peut que vous conseiller (si ce n’est pas déjà fait depuis 5 ans) d’abandonner le logiciel au profit d’un plus récent