Starship : La « fusée la plus puissante du monde » décolle dans deux mois

Espace

Par Julie Hay le

Samedi dernier, Elon Musk a dévoilé lors d’une conférence le calendrier du projet Starship.

C’est lors d’une conférence à Boca Chica au Texas, que le milliardaire Elon Musk a annoncé la prochaine étape pour le projet Starship. Dans la nuit du 28 septembre, il est revenu sur les défis qui attendent la fusée dans les mois à venir. Un prototype de Starship (anciennement nommée Big Falcon Rocket) sera prêt à effectuer son premier vol d’ici deux mois. Il va s’élever à plus de 20 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. Le premier vol orbital devrait se faire dans les six mois. Le mastodonte de 118 mètres de hauteur pourra, à terme, transporter 100 passagers et du matériel pour faciliter la création de base sur la Lune et Mars.

Starship est pour son créateur « la fusée la plus puissante de l’Histoire, capable de transporter des humains vers la Lune, Mars et au-delà» Composée d’acier, elle utilisera une méthode d’atterrissage horizontale unique et sera entièrement réutilisable. « La structure est en métal, car le carbone demandait trop de temps » explique-t-il au micro de Everyday Astronaut sur Youtube, ajoutant « Si le design prend trop temps, c’est qu’il est mauvais. Il faut le penser pour accélérer le progrès. » Couplée au booster SuperHeavy, elle conservera sa couleur aluminium, les peintures blanches classiques n’étant pas prévues pour résister aux conditions de vol. 37 moteurs Raptor devraient permettre à la fusée de se propulser dans les airs.

Un vol habité vers Mars, avant 2025

Elon Musk va plus loin, en annonçant un vol habité vers la planète rouge à l’aube de 2025. Une échéance qui semble ambitieuse pour la NASA qui parle d’un premier voyage dans les années 2030. « Le Starship nous permettra d’habiter d’autres mondes », c’est en tout cas ce que promet Elon Musk sur son compte Twitter. En attendant la colonisation de Mars, la prochaine échéance pour Starship sera dans deux mois donc, avec le premier vol suborbital. Patience, l’exploration de la galaxie n’est pas pour demain. Vers l’infini et au-delà…