La marionnette volée de Jacques Chirac dans Les Guignols se retrouve à 5000€ sur Leboncoin

Sur le web

Par Amandine Jonniaux le

Après l’annonce de la mort de Jacques Chirac, plusieurs objets dérivés assez insolites se sont retrouvés sur les sites d’annonces en ligne, à commencer par un visage issu du programme Les Guignols de l’Info. 

Crédits Canal+ / Les Guignols de l’info

Plutôt étonnante, l’annonce avait de quoi faire sourire. Le lendemain de la mort de l’ancien président de la République, c’est un des sept visages en latex de Jacques Chirac tiré du programme culte Les Guignols de l’Info qui s’est retrouvée en vente sur Leboncoin. Une trouvaille rare, récupérée assurait l’annonce, quelques mois plus tôt, au moment où le groupe Canal+ vidait ses stocks après l’arrêt de l’émission. Alertée par la situation, la direction de la chaîne appartenant à Vincent Bolloré a finalement ouvert une enquête interne. En effet, si le visage d’une des marionnettes les plus populaires de Guignols était bel et bien authentique, ce dernier avait en réalité été volé. Selon les informations du Parisien, l’auteur du délit serait un collaborateur de la société de production H2O, la société de production qui produit notamment les programmes de Cyril Hanouna, et dont les lieux de tournage se situent principalement à la Canal Factory de Boulogne-Billancourt, là où sont entreposées les anciennes marionnettes des Guignols. 

Capture Leboncoin réalisée par Le Parisien

Avec un prix affiché à 5000€ sur le site de petites annonces en ligne, le voleur espérait sans doute surfer sur l’explosion médiatique liée à la mort de l’ancien président, tout en se faisant un joli pactole au passage. Il n’aura cependant pas fallu bien longtemps à Canal+ pour remonter la piste du coupable, ce dernier ayant laissé un numéro de téléphone personnel pour le joindre en vue de la transaction. C’est donc en moins de 48h que la marionnette aura retrouvé ses congénères au sein des entrepôts de région parisienne. Si l’enquête suit son cours en vue d’éventuelles sanctions, ce n’est pas la première fois qu’une tête de Jacques Chirac est subtilisée. “À l’époque où le programme satirique était encore un succès, ça nous était déjà arrivé, mais on n’a jamais su qui avait fait le coup” raconte un ancien marionnettiste au Parisien.