Shadow : le PC dans le Cloud dégaine ses nouveaux forfaits et casse les prix

Hardware

Par Remi Lou le

L’entreprise française dévoile ses nouveaux tarifs et divise le prix d’entrée de son PC dans le Cloud par deux.

À l’occasion d’une conférence, Shadow a dévoilé son plan de bataille pour conserver son avance sur Stadia et autres services de cloud gaming qui débarquent prochainement. Bien que le concept soit différent, puisque Shadow mise sur un PC complet dans le Cloud, là où ses concurrents s’axent sur le jeu vidéo, le service est particulièrement adapté au gaming avec des configurations plutôt coriaces.

Alors qu’il fallait compter sur un abonnement unique facturé 29,95 euros par mois auparavant, la firme française revoit toute sa stratégie et proposera dorénavant trois forfaits, dont le premier est facturé seulement 12,99 euros par mois, soit plus de deux fois moins cher. Voici le détail des trois offres :

  • Boost : pour 12,99 euros par mois (avec engagement) ou 14,99 euros par mois (sans engagement), Shadow mettra à votre disposition au minimum une carte graphique GTX 1080, un processeur quadricoeur cadencé à 3,4 GHz, 12 Go de RAM, 256 Go de stockage et une expérience en Full HD
  • Ultra : pour 24,99 euros (avec engagement) ou 29,99 euros par mois (sans engagement), Shadow mettra à votre disposition au minimum une carte graphique RTX 2080, un processeur quadricoeur cadencé à 4 GHz, 16 Go de RAM, 512 Go de stockage et une expérience en 4K avec prise en charge du Ray Tracing.
  • Infinite : pour 39,99 euros par mois (avec engagement) ou 49,99 euros par mois (sans engagement), Shadow mettra à votre disposition au minimum une carte graphique équivalente à la Titan RTX, un processeur six coeurs cadencé à 4 GHz, 32 Go de RAAM, 1 To de stockage pour une expérience en 4K avec prise en charge du Ray Tracing.

Pour accompagner ces nouveaux forfaits, Shadow annonce une nouvelle application pour Apple TV, Android TV, iOS et Android avec une interface pensée pour le gaming et contrôlable via les manettes compatibles avec les différents OS. Pour finir, Shadow accueille un nouveau CEO, Jérôme Arnaud, à la place de Emmanuel Feud, l’un des co-fondateurs de Shadow. Ce nouvel arrivant va avoir la lourde tâche de démarquer Shadow de ses concurrents en essayant de séduire les professionnels en manque de puissance, et pas seulement les gamers.