La 5G débarque l’année prochaine en France… mais pas partout

Télécom

Par Remi Lou le

L’Arcep vient tout juste de délivrer au gouvernement son cahier des charges pour l’attribution des fréquences 5G aux opérateurs français. Le déploiement se fera dès l’année prochaine dans l’Hexagone, pour une couverture totale du territoire prévue en 2030.

La course à la 5G est enfin lancée en France. Jeudi 21 novembre, l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, a transmis son cahier des charges concernant l’attribution des fréquences 5G aux opérateurs. Ce cahier des charges explique les conditions d’attribution des premières fréquences de 3,4 à 3,8 GHz, et permettra à chaque opérateur de disposer d’un minimum de 50 MHz de bande de fréquence. Le prix de ce premier bloc de fréquence sera dévoilé dans quelques jours par le gouvernement, et permettra notamment d’éviter qu’un des quatre opérateurs français (Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free Mobile) ne se retrouve en position de monopole. Les onze blocs de fréquences restants seront par la suite proposés aux enchères.

Surtout, l’Arcep a indiqué que les opérateurs devront, s’ils veulent enchérir, s’engager à suivre un calendrier fixé par l’autorité de régulation des télécoms pour déployer la 5G dans l’Hexagone. Certes, le déploiement commencera en 2020, mais il devrait se poursuivre jusqu’en 2030 avant de couvrir la globalité du territoire. Ainsi, chaque opérateur devra s’engager à déployer la 5G dans au moins deux villes dès l’année prochaine. Le plan indique que 3000 sites seront couverts en 2022, 8000 en 2024 et 10500 en 2025. Avec un déploiement en douceur, le risque reste, évidemment, que les opérateurs privilégient en priorité les grandes villes. Cela va forcément arriver, même si l’Arcep veut limiter les disparités en forçant les opérateurs à réserver au moins 25% de leurs sites 5G dans des zones « peu denses ».

La France rejoindra dès l’an prochain les neuf pays européens qui ont déjà attribué les fréquences 3,4 à 3,8 GHz aux opérateurs. En France, la procédure d’attribution de ces fréquences a pris du retard, alors qu’elle était initialement prévue début octobre. Cette opération devrait toutefois rapporter quelques milliards d’euros à l’État. Si l’Arcep estime qu’un prix plancher tournant autour de 1,5 milliard d’euros est un « grand maximum », les opérateurs italiens et allemands ont notamment déboursé plus de 6,5 milliards d’euros pour les acquérir.

PromoMeilleure Vente n° 1
Xiaomi Poco M3 Pro 5G -...
100 Commentaires
PromoMeilleure Vente n° 2
OnePlus N10 5G Glace de Minuit...
453 Commentaires
OnePlus N10 5G Glace de Minuit...
  • Écran 6,49" 90 Hz Un défilement plus fluide et un affichage plus réactif qui améliore votre...
  • Profitez d'un meilleur son de manière pratique Le N10 est équipé d'une prise casque 3,5 mm...
  • Améliorez votre jeu de caméra avec l'enregistrement vidéo 4K et Super Slow Motion Capteur...
  • Des performances supérieures qui vous emmènent plus loin Batterie 4300mAh avec Warp Charge...
Meilleure Vente n° 3
Xiaomi Note 10 5G 16,5 cm...
1 Commentaires
Xiaomi Note 10 5G 16,5 cm...
  • [High performance 5G high performance processor] With the powerful MediaTek Dimensity 700 5G...
  • [Smooth 90Hz AdaptiveSync display] With a 6.5 "FHD + DotDisplay display with a 90Hz refresh...
  • [Triple rear view camera for endless creativity] Redmi Note 10 5G has been developed with a 48...
  • [Large Capacity Battery - Flowing Throughout The Day With Improved Efficiency] The Redmi Note...