Sur le marché du smartphone, c’est Apple qui mange le plus gros du gâteau des bénéfices

Apple

Par Olivier le

Apple n’est pas le constructeur qui vend le plus de de smartphones… Mais quand on parle des bénéfices, c’est Apple qui empoche le gros lot.

Cela fait quelques années qu’Apple n’est plus le leader sur le marché du smartphone : les parts de marché de l’iPhone se sont affaissées en même temps que Samsung puis Huawei ont monté en puissance. Le constructeur américain se contente de 12,3% du marché mondial, un chiffre en recul sensible en 2019 : les iPhone XR et XS, qui ont représenté le gros des ventes cette année, n’ont pas attiré autant de consommateurs qu’Apple l’aurait sans doute souhaité.

Parts de marché en recul, mais Apple capte les bénéfices

Mais ce qu’Apple perd en parts de marché, l’entreprise le rattrape en absorbant la grande majorité des bénéfices. Le cabinet Counterpoint a ainsi estimé que le créateur de l’iPhone avait capté 66% des profits générés par l’ensemble des constructeurs de smartphones cette année. Cela représente 8 des 12 milliards de dollars des bénéfices de l’industrie en 2019…

Samsung est deuxième derrière Apple, mais de très loin avec 17% des profits de l’industrie. Huawei, Oppo, Vivo, Xiaomi et les autres se contentent des miettes, c’est à dire 17% du gâteau. Cela ne représente pas grand chose, surtout quand on sait les investissements massifs nécessaires pour tirer son épingle du jeu sur un marché aussi concurrentiel.

C’est donc Apple qui écrase l’industrie, une situation complètement renversée par rapport aux positions des uns et des autres en volume. Au troisième trimestre, Samsung était en tête avec 22,4% du marché, devant Huawei avec 19% et Apple avec 12,5%. Ce dernier bénéficie d’un atout que n’ont pas les autres constructeurs : la fidélité d’une clientèle prête à mettre beaucoup plus cher pour acheter le nouvel iPhone à la mode.

Les positions sont d’autant plus exacerbées que le marché des smartphones s’est contracté : les bénéfices de l’industrie ont chuté de 11% d’une année sur l’autre.

=