Google Play Store : désinstallez vite ces 24 applications !

Android

Par Remi Lou le

Des chercheurs en cybersécurité viennent de révéler que 24 applications distribuées sur le Play Store contiendraient divers malwares. Si Google les a d’ores et déjà supprimés de son Store, celles-ci peuvent encore se trouver sur votre smartphone.

Crédits : @Pexels via Pixabay

Une fois n’est pas coutume, 24 applications distribuées sur le Play Store sont actuellement pointés du doigt. Ces apps, qui cumulent 382 millions de téléchargements, contiendraient des malwares publicitaires et/ou des logiciels espions. « Elles demandent aussi une énorme quantité d’autorisations dangereuses, mettant potentiellement en danger les données privées des utilisateurs », tout en ayant « la possibilité de faire des appels, de prendre des photos et d’enregistrer des vidéos, et d’enregistrer du son », expliquent les chercheurs en cybersécurité de VPN Pro, à l’origine de cette découverte.

Alerté par VPN Pro, Google a pris les mesures nécessaires et a immédiatement banni toutes ces applications de son store d’application. Toutefois, si vous les aviez téléchargées précédemment, celles-ci sont, logiquement, toujours sur votre smartphone. Ni une ni deux, on vous conseille bien évidemment de les désinstaller aussi vite que possible si elles se trouvent sur votre smartphone. Les voici :

  • Sound Recorder
  • Super Cleaner
  • Virus Cleaner 2019
  • File Manager
  • Joy Launcher
  • Turbo Browser
  • Weather Forecast
  • Candy Selfie Camera
  • Hi VPN, Free VPN
  • Candy Gallery
  • Calendar Lite
  • Super Battery
  • Hi Security 2019
  • Net Master
  • Puzzle Box
  • Private Browser
  • Hi VPN Pro
  • World Zoo
  • Word Crossy!
  • Soccer Pinball
  • Dig it
  • Laser Break
  • Music Roam
  • Word Crush

Comme le note VPN Pro, ces applications peuvent aussi bien collecter des données et les envoyer vers un serveur en Chine, qu’abonner les utilisateurs à des numéros surtaxés. Surtout, elles bafouent clairement la confidentialité de leurs utilisateurs. Toutes ces applications seraient liées à Shenzhen HAWK Internet Co, une société basée en Chine, et qui appartiendrait à TCL. Certaines d’entre elles auraient même été installées par défaut sur des smartphones de la marque Alcatel.

Source: LCI