Ce masque de plongée Decathlon peut-il vraiment servir d’appareil respiratoire d’urgence ?

Gadget

Par Felix Gouty le

Une start-up italienne a mis au point des modifications, obtenues par imprimante 3D, pour relier un masque Easybreath de Decathlon à un système respiratoire. L’idée est d’aider les hôpitaux italiens et d’autres pays à faire face à une éventuelle pénurie d’équipements liés aux symptômes respiratoires du COVID-19. La firme française préfère néanmoins attendre l’avis des autorités sanitaires avant d’encourager son utilisation.

Masque de snorkeling Easybreath
Crédits : Subea / Decathlon.
[Article mis à jour le 25/03/2020 à 13h50]

L’Italie est aujourd’hui le pays le plus touché par la pandémie de pneumonie virale COVID-19. Même après quatorze jours de confinement, le nombre de malades et de victimes ne cesse d’augmenter. En conséquence, les hôpitaux italiens arrivent à cours d’équipements susceptibles de sauver la vie de certains malades présentant les symptômes respiratoires liés au coronavirus SARS-CoV-2. Le docteur Renato Favero, ancien directeur de l’hôpital Gardone Valtrompia, a eu l’idée d’exploiter le masque facial Easybreath, conçu par Subea et vendu par Decathlon, et de le modifier pour le transformer en appareil respiratoire. Ce masque, qui couvre l’ensemble du visage, permet, grâce à un tuba, de pratiquer le “snorkeling“, une pratique de plongée en eaux peu profondes. Le docteur Favero a ainsi contacté la start-up italienne Isinnova qui a mis au point des embouts et des valves capables de se greffer au masque pour le relier à des systèmes de ventilation. Les créations d’Isinnova – déjà brevetées – peuvent être obtenus par une simple impression 3D : les plans et la technique d’installation (voir ci-dessous) sont disponibles à tous.

La firme française ne veut néanmoins pas encourager cette pratique tant que son fonctionnement n’a pas été approuvé par les autorités médicales. Comme le rappelle Decathlon dans un communiqué, “l’utilisation (du masque Easybreath) initiale demeurant la pratique du snorkeling, (il est recommandé) de ne pas modifier le masque par soi même ; cela pourrait impacter son fonctionnement, notamment concernant les flux d’air. Decathlon, en solidarité et en responsabilité, accompagne techniquement certains centres de recherche en France, comme à l’étranger, dans le but de réaliser des tests et ainsi voir si le produit peut – ou non – être adapté, notamment en partageant le plan 3D du masque Easybreath.” Si le fonctionnement de ce masque modifié était finalement avéré suite à ses premiers tests en situation dans les hôpitaux italiens qui osent l’utiliser (comme, actuellement, l’hôpital de Chiari dans le nord du pays), il faudrait encore que les modifications soient validées par les autorités sanitaires.

Le 25 mars, Decathlon a souligné sur son compte Twitter officiel (voir ci-dessus), que le groupe avait “naturellement accepté de partager (ses) plans 3D et (ses) informations techniques aux projets les plus sérieux et avancés” mais que ses dirigeants n’étaient pas “médecins, et (qu’ils n’ont) pas les compétences pour appuyer un usage dans le domaine médical, mais (qu’ils se tiennent) à la disposition des centres de recherche.”

Promo
Seac Unica MD, Masque de...
86 Commentaires
Seac Unica MD, Masque de...
  • Respirez dans l'eau naturellement: Seac Unica est le masque de plongée intégral pour le...
  • Vision à 180 °: le masque intégral Seac Unica a un large visage en polycarbonate résistant...
  • Confort intégral: Seac Unica est confortable et facile à mettre grâce à la silicone...
  • Sécurité maximale: le tuba du masque Seac Unica dispose d'une soupape de sécurité qui...