Les déchets électroniques ne cessent de s’empiler

Business

Par Olivier le

Il va être urgent de mettre en œuvre l’économie circulaire pour les appareils électroniques. Les déchets produits par ces appareils ne cessent de s’accumuler et leur volume atteint des records.

Crédit : Global E-Waste Statistics Partnership
Crédit : Global e-Waste Statistics Partnership

La Global e-Waste Statistics Partnership (GESP), une agence des Nations unies, a rendu son rapport Global e-Waste Monitor pour l’année 2020. Les résultats ne sont vraiment pas à l’honneur de l’humanité. L’an dernier, ce sont 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques qui ont été produites dans le monde. C’est 9,2 millions de tonnes de plus qu’il y a cinq ans, soit une hausse de 21%. D’après le GESP, le volume des déchets électroniques atteindra 74 millions de tonnes en 2030…

21% de déchets électroniques supplémentaires en cinq ans

Les Français font partie des habitants de la planète les plus producteurs avec 20 kg en moyenne par personne et par an. Les Européens dans leur ensemble génèrent 16,3 kg de déchets électroniques par personne et par an. En Océanie, le volume s’établit à 16,1 kg, les Américains en sont à 13 kg, et les Chinois en produisent 13 kg par an et par personne.

Rapporté à la population, c’est l’Asie qui a produit le plus de déchets électroniques en 2019 : 24,9 millions de tonnes, avec la Chine qui occupe la première place (10,1 millions). L’Amérique du Nord et du Sud suit avec 13,1 millions de tonnes, puis l’Europe avec 12 millions de tonnes. L’Afrique génère 2,9 millions de tonnes de déchets électroniques, l’Océanie 700.000 tonnes.

Ces chiffres et cette augmentation de la production de déchets électroniques sont la conséquence d’un cycle de vie plus court pour les appareils : plutôt que de réparer un appareil, on en achète un nouveau. Par ailleurs, les usages numériques ne cessent de s’accroître, par exemple dans l’internet des objets. Enfin, les constructeurs verrouillent de plus en plus leurs appareils qui sont donc moins faciles à réparer.

Le recyclage est encore loin d’être généralisé : en 2019, ce sont 17,4% des appareils électroniques qui ont été recyclés seulement. D’après le rapport, ce sont 57 milliards de dollars de matériaux en tout genre (or, fer, cuivre…) qui n’ont pas pu être récupérés puis réinjectés dans l’économie mondiale. Une perte monumentale de richesse !