Twitter identifie clairement les médias contrôlés par des États

politique

Par Julie Hay le

Twitter veut gagner en transparence et annonce le lancement d’un nouveau label sur le réseau social. Désormais, les médias contrôlés par des États seront clairement identifiés. Le compte Twitter de RT France, par exemple, se voit ainsi labellisé “média affilié à un État, Russie”.

Crédits : Twitter

“Notre mission est de servir la conversation publique et une partie importante de ce travail consiste à fournir aux gens un contexte afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées sur ce qu’ils voient et comment ils interagissent sur Twitter” explique le réseau social à l’oiseau bleu dans un communiqué. Pour gagner en transparence, et à l’approche des élections américaines, Twitter annonce l’arrivée d’un nouveau label. Désormais, les comptes de médias affiliés à un gouvernement seront clairement identifiés, par le biais d’un label apposé sur leur compte. Dans son communiqué, Twitter annonce avoir fait appel à un panel d’experts pour déterminer quels médias seront concernés par cette nouveauté. “Les médias affiliés à un État sont définis comme des médias pour lesquels l’État exerce un contrôle sur le contenu éditorial par le biais de ressources financières, de pressions politiques directes ou indirectes et/ou d’un contrôle sur la production et la distribution.” Le communiqué explique que certains médias, financés par l’argent public mais qui conservent une indépendance éditoriale, ne sont pas concernés. Twitter cite par exemple la BBC ou encore la National Public Radio aux États-Unis. En revanche, des médias comme RT France et Sputnik ont été labellisés “médias affiliés à un État, Russie” puisqu’ils “utilisent fréquemment leur couverture médiatique comme un moyen de mettre en avant un agenda politique.” En plus de cette étiquette, ces médias ne seront plus favorisés par l’algorithme du réseau social et le système de recommandation. Enfin, Twitter annonce que pour l’instant, seuls les comptes des cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies sont concernés. Twitter annonce en revanche son intention de l’étendre à toutes les nations.

Les comptes des chefs d’État épargnés

En plus de permettre d’identifier clairement les médias sous influence gouvernementale, Twitter a aussi apposé un label sous les comptes des représentants d’État comme les ministres des Affaires étrangères, les entités institutionnelles et les principaux dirigeants diplomatiques. En France, Jean Castex voit la mention “compte gouvernemental, France” apparaître sous chacun de ses tweets. C’est aussi le cas de la porte-parole du gouvernement américain. En revanche, Twitter annonce que les comptes des différents chef d’États ne sont pas concernés. Emmanuel Macron ou Donald Trump ne verront donc pas la mention affichée sur leurs profils respectifs. “Pour le moment, nous n’étiquetons pas les comptes personnels des chefs d’État, car ces comptes bénéficient d’une forte reconnaissance du fait de leur nom, auprès des médias et sont connus du public.” La plateforme précise en revanche que les comptes institutionnels rattachés à leurs cabinets seront étiquetés. Cette annonce de Twitter intervient quelques mois seulement avant l’élection américaine. Après les opérations de manipulation lors des élections américaines de 2016, les réseaux sociaux sortent l’artillerie lourde pour lutter contre la désinformation. YouTube avait lancé une campagne similaire en apposant la mention “financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe” sous certaines vidéos. Sur la chaîne de BBC, c’est la mention “BBC est une chaîne du service public britannique” qui apparaît.

Promo
Samsung Galaxy S20 4G 128Go...
689 Commentaires
Samsung Galaxy S20 4G 128Go...
  • Ecran Infinity 6,2’’ Dynamic AMOLED – 16M de couleurs
  • Triple capteur: 12MP DP + 12MP + space zoom hybride x3 64 MP
  • vidéo 8K et photos 8K
  • Reconnaissance faciale + Lecteur d’empreinte digitale ultrasonique
Source: Twitter