Catecair : le masque d’air sans masque

Gadget

Par Gregori Pujol le

Catecar industries SA, une société suisse dédiée à la dépollution de l’air respiré, annonce la production prochaine d’un masque d’air : le Catecair 101.

Le volume d’air où l’homme respire (de 0 à 3 mètres de hauteur) est le lieu où réchauffement, pollution et maladie se mêlent, se combinent et se renforcent. Respirer est désormais plus mortel que le tabagisme. Le coût pour la santé publique est de 150 milliards par an dans l’Union européenne !

Petite boîte légère (170 x 50 x 100mm pour 380g) placée sur la poitrine suspendu par un tour de cou, la Catecair 101 pulse 16m3/heure vers le visage du porteur, un air filtré (filtre ePM1≥80% ISO 16890) et dépollué des particules (PM10), fines (PM2,5) et ultrafines (PM1) (bactéries, pollens, nanoparticules, gaz d’échappement et virus), lui permettant ainsi non seulement de respirer un air propre mais aussi d’être protégé des aérosols de la COVID-19. Le volume d’air pulsé s’établit ainsi à 9 litres / 2sec, soit 20 fois l’air inspiré.

Ce flux d’air propre a plusieurs avantages significatifs : laisser le visage libre (pas de masque), ne pas polluer l’environnement, avoir une efficacité de 99%, créer autour du porteur une bulle d’air protectrice. Le Catecair 101 peut être utilisé aussi bien dans un espace ouvert que fermé. Il se recharge comme un téléphone portable.

La Covid-19 a mis en lumière le fait que là où la pollution est la plus forte, la maladie est la plus mortelle et les cas les plus sévères. A chaque respiration en effet les poumons sont transpercés par les particules ultrafines, ouvrant la voie aux virus. Se protéger des pandémies, c’est d’abord et aussi se protéger des particules.

A noter que la société a développé par ailleurs deux produits complémentaires utiles à réduire la propagation de la pandémie : le Catecair 40 (80m3/heure) pour dépolluer les toilettes publiques (25% de la contamination) et le Catecair 70 (200m3/heure) pour tout espace fermé jusqu’à 100m².