Même après 10 lavages, les masques chirurgicaux restent efficaces

Général

Par Corentin le

Après des tests et analyses réalisés dans les règles de l’art, l’UFC Que Choisir conclu que des masques chirurgicaux à usage unique restent plus efficace après 10 lavages qu’un masque en tissu neuf.

Le célèbre magazine d’association de consommateurs « UFC Que Choisir » a mené son enquête sur l’efficacité des masques chirurgicaux après avoir été lavé plusieurs fois. Et surprise, même après 10 lavages, ces derniers se révèlent être toujours efficaces.

Concrètement, pour procéder à ce test, le magazine a acheté trois modèles différents de masques chirurgicaux en grande surface et en pharmacie. Ils ont été lavés 10 fois d’affilée à la machine à 60°, et sur les trois, les propriétés de filtration sont quasi intactes. Dans le meilleur des cas, le niveau de filtration reste à 100%, et dans le pire des cas, elle diminue de 98% à 90% après 10 lavages. Ces chiffres restent supérieurs ou égaux aux exigences de filtration minimales imposées pour un masque en tissu de la norme officielle Afnor/DGA, fixée à 90% pour un masque neuf de catégorie 1, et 70% de catégorie 2. Autrement dit, il est donc au moins aussi sûr de réutiliser un masque chirurgical lavé qu’un masque neuf en tissu vendu certifié Afnor/DGA.

Contre toute attente, le lavage ne détériore pas le masque, ni même un passage en sèche-linge et un repassage. Pour les trois modèles testés ici, ils sont restés intact avec de multiples lavages, y compris les élastiques. C’est donc une excellente nouvelle d’un point de vue sanitaire, mais aussi pour le porte-monnaie des Français, puisque les masques chirurgicaux sont bien moins onéreux que les masques en tissu. Surle plan écologique, c’est également un très bonne nouvelle : cela devrait permettre de grandement limiter la quantité de masques jetés à la poubelle, et par conséquent d’en réduire la production.