Une start-up israélienne développe un masque qui tue 99 % des bactéries

Science

Par Julie Hay le

Sonovia a développé une technologie anti-pathogène capable de détruire 99 % des bactéries. Désormais, l’entreprise s’est lancée dans la confection de masques pour lutter contre le COVID-19.

Crédits : Sonovia

Depuis le début de pandémie, le masque joue un rôle essentiel dans la lutte contre le COVID-19. Obligatoire dans tous les lieux publics en France, ce petit bout de tissu permet de ralentir la contagion . Consciente de cela, une start-up israélienne a mis au point un masque capable de tuer 99 % des virus et des bactéries qui entrent en contact avec lui. Baptisée Sonovia, cette petite entreprise de Tel Aviv a développé une technologie anti-pathogène. Son directeur explique à France Inter : “La sonication consiste à utiliser des onde sonores qui ont la puissance d’intégrer les nanoparticules d’oxyde de zinc dans des tissus de façon durable”. Au moment du contact entre le virus avec les nanoparticules présentes sur la masque, se produit alors une réaction chimique capable de détruire le corps pathogène, précise ainsi Aaron Garzon : “Ce phénomène d’oxydation produit des trous dans la membrane lipidique de la bactérie ou du virus et provoque sa mort.”

Jusqu’à 55 lavages

En plus de permettre une protection optimale, ces masques se veulent écoresponsables. Dans un communiqué, la marque explique que sa technologie utilise 50% de produits chimiques en moins de la méthode actuelle de finition des tissus. Ils promettent un produit non-toxique pour l’homme, mais aussi pour l’environnement. La marque précise aussi que leur nouvelle méthode d’enduction, c’est-à-dire enduire la surface d’un textile d’une couche protectrice, leur permet de supporter jusqu’à 55 lavages et offre un an d’efficacité. Sur la description du produit, l’entreprise recommande de le laver une fois par semaine avec un savon doux et de l’eau tiède pour éliminer l’accumulation des sécrétions du visage. Pour un lavage en machine, il faudra utiliser un cycle délicat. Il faudra aussi le laisser sécher à l’air libre pour éviter d’altérer l’efficacité du tissu. Il est disponible en plusieurs tailles et couleurs sur le site de l’entreprise pour 37 euros. À noter tout de même que ce produit n’est pas un équipement médial et qu’il n’a pas été validé par la FDA. Il ne possède pas non plus de marquage CE. Il a en revanche été testé par des laboratoires agréés. Sonovia espère néanmoins pouvoir adapter sa technologie à d’autres textiles notamment à destination du personnel médical.