FIFA : Electronics Arts pourrait écarter Pierre Ménès des prochains jeux

Buzz

Par Amandine Jonniaux le

Après la diffusion dimanche 21 mars 2021, d’un documentaire sur le sexisme dans le milieu du journalisme sportif, l’éditeur de FIFA a pris la parole en indiquant qu’il allait “examiner activement” la suite de sa collaboration avec le commentateur Pierre Ménès sur la licence FIFA. 

Crédits : EA

Diffusé dimanche sur Canal+, le documentaire de Marie Portolano “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste” a fait couler beaucoup d’encre. D’une part pour avoir dénoncé frontalement de graves abus sexistes dans le milieu du journalisme sportif, de l’autre parce que le diffuseur est accusé d’avoir coupé au montage, des passages du reportage mettant en cause l’un de ses chroniqueurs vedettes : Pierre Ménès. Accusé de plusieurs faits d’agressions sexuelles, le journaliste qui estimait il y a quelques jours sur le plateau de Touche pas à mon Poste sur C8 (également propriété du groupe Canal+) qu’on “ne peut plus rien dire, plus rien faire” depuis l’émergence du mouvement #MeeToo, fait face depuis la diffusion du reportage, à une importante vague d’indignation de la part des internautes sur les réseaux sociaux.

Vers une éviction de FIFA ?

Suite à l’affaire, c’est l’éditeur vidéoludique Electronics Arts qui a pris la parole sur les réseaux sociaux, afin de clarifier la situation à propos de la licence FIFA. Le jeu de simulation sportive collabore en effet depuis FIFA 17 avec le consultant de Canal+, qui assure les commentaires français aux côtés d’Hervé Mathoux. Dans un tweet publié le 24 mars, EA a ainsi expliqué : “Nous suivons attentivement les faits préoccupants reprochés à Pierre Menes car nous sommes très vigilants sur le comportement de nos athlètes et de nos partenaires. Compte tenu de ces éléments, nous examinons activement la suite de sa relation avec EA SPORTS”.

Concrètement, l’éditeur vidéoludique ne prend pas le parti de couper toute relation avec Pierre Ménès, pourtant mis en cause dans plusieurs affaires, dont certaines ont été diffusées à la télévision, et toujours accessible aujourd’hui. Cependant, l’avenir du commentateur en tant que voix officielle de FIFA semble définitivement en suspens.