Cyclisme : ce pédalier pourrait bien révolutionner le vélo

L’invention est signée Jacques Cerdan, un ingénieur à la retraite, et pourrait bien révolutionner le monde du vélo.

brompton vélo électrique
© Brompton

Et si les bons vieux pédaliers de nos vélos étaient désormais obsolètes ? Un homme d’affaires marseillais et un ingénieur à la retraite viennent de déposer le brevet d’un système de propulsion d’un nouveau genre. Baptisé système Cerdan, en hommage à son créateur, le dispositif exploite en réalité d’un des principaux points faibles du pédalier : “il y a une zone morte, c’est à dire que quand vous avez un pied en bas et l’autre en haut, vous ne pouvez pas distribuer de puissance, ça ne tourne pas”, explique ainsi Ludovic Boullet. Grâce à ce nouveau système imaginé par Jacques Cerdan, la pédale change, et s’incline automatiquement, prête à recevoir toute la puissance de son utilisateur. “Ça apporte un gain de puissance, ça augmente le rendement et ça apporte surtout un confort”. Concrètement, il aura fallu à Jacques Cerdan un simple décalage de l’axe des pédales pour supprimer le point mort responsable de cette perte de propulsion.

pédalier cerdan concept
© France TV

Testé par la championne du monde de vitesse Barbara Buatois, ce pédalier d’un nouveau genre pourrait bientôt équiper les vélos des athlètes professionnels et passionnés. À l’origine du projet, on retrouve l’ingénieur automobile à la retraite Jacques Cerdan, petit neveu du boxeur Marcel Cerdan. Selon le principal intéressé, ce nouveau type de mécanisme permettrait d’augmenter jusqu’à 10% la puissance de son utilisateur.