NASA : le sauvetage d’Hubble prévu pour la semaine prochaine

Espace

Par Antoine Gautherie le

Hubble n'est pas au top de sa forme, mais la NASA a enfin de bonnes nouvelles : l'opération de sauvetage est planifiée.

© ESA

Fin juin dernier, le télescope spatial Hubble a connu un inquiétant dysfonctionnement. Suite à la défaillance de l’informatique embarquée, le célèbre instrument a dû basculer en “safe mode”, une sorte de coma artificiel prévu pour préserver le système.

Toutes les tentatives pour relancer les ordinateurs avaient alors échoué. Le coupable envisagé, un module mémoire défaillant, restait sourd à toutes les sollicitations des ingénieurs. Mais il existe une autre possibilité. D’après SlashGear, il est possible que de l’unité CU/SDF rencontre des soucis. C’est un module absolument vital, car c’est lui qui est chargé de la transmission et du formatage des données et des commandes. Un régulateur de courant électrique pourrait également être à l’origine du problème.

Une opération très délicate

Heureusement, les équipes qui ont conçu le télescope ont prévu le coup. Hubble dispose d’un doublon pour chacun de ces sous-systèmes. Le problème, c’est qu’avec une technologie datant des années 70, passer au système de secours est tout sauf une promenade de santé.

Ces deux composants sont en effet directement reliés à de nombreux autres éléments d’Hubble. Si un problème survient lors de la transition vers les doublons, le risque est bien réel. Hubble pourrait souffrir de dégâts significatifs, au point de mettre le télescope KO. Et vu son âge canonique, ce scénario signerait probablement à la fin d’une aventure de plus de trente ans.

Moment de vérité la semaine prochaine

La NASA n’a donc pas le droit à l’erreur lors de ce sauvetage. Pour mettre toutes les chances de son côté, l’agence a mis au point un protocole de test de plusieurs jours pour confirmer la faisabilité de l’opération. La bonne nouvelle, c’est que ce test a été conclu avec succès : les ingénieurs sont donc confiants que leur approche permettra de relancer Hubble.

Le moment de vérité est prévu pour la semaine prochaine. Mais cette date n’est pas gravée dans la roche, et la NA compte bien prendre son temps. Le feu vert ne sera donné que si les préparatifs sont bouclés d’ici là; il faudra que la procédure soit définitivement validée. Nous saurons alors si Hubble pourra nous apporter quelques belles observations avant une retraite bien méritée… ou s’il faudra faire nos adieux à un outil légendaire, qui occupera à jamais une place d’honneur dans l’histoire de l’astronomie. Croisons les doigts !