Le club de Villefranche Beaujolais recrute un streamer Football Manager comme data analyst

Jeux Vidéo

Par Antoine Gautherie le

Warkik a rejoint le FCVB pour l'aider à identifier des potentielles recrues en chair et en os.

Football Manager 2022
© SEGA

Ce n’est un secret pour personne : aujourd’hui, le monde du sport professionnel a plongé tête la première dans le monde du big data. Plus un contrat n’est signé sans que les statistiques du joueur en question ne soient analysées sous tous les angles. Conscientes de cette tendance, les équipes s’attachent souvent les services d’analystes spécialisés pour peaufiner leur recrutement. Mais ceux-ci ne sont pas toujours des spécialistes des mathématiques. C’est le cas du club de Villefranche Beaujolais, qui vient d’intégrer un streamer Football Manager à son staff selon l’Equipe.

Warkik a ainsi signé un CDD en tant que “data analyst” au sein de la cellule recrutement. Il ne s’agit pas d’un emploi à temps plein, et le streamer jouera un rôle de consultant. Il collaborera par séquences avec le staff en fonction des besoins du moment. Son objectif : travailler sur de “nouvelles méthodes de recherche et d’identification de profils de joueurs à fort potentiel pouvant intégrer le club”.

Le communiqué du club nous apprend que ce fervent pratiquant de la religion du ballon rond dispose d’une solide expérience personnelle; il a revêtu le maillot de divers clubs amateurs avant de démarrer une carrière de coach. C’est en 2003 qu’il découvre Football Manager, dont il est aujourd’hui un spécialiste reconnu.

Football Manager, la botte secrète des recruteurs

Ce jeu publié par Sega est unanimement reconnu comme le Graal des jeux de gestion sportive. Il dispose d’une foule de fonctionnalités extrêmement poussées; c’est donc le défouloir parfait pour les managers en herbe qui souhaitent une simulation sérieuse et exigeante du paysage footballistique.

Mais ce qui intéresse le monde professionnel, c’est surtout sa base de données aux proportions absolument invraisemblables. Celle-ci est bien connue des recruteurs, qui n’hésitent pas à la parcourir à la recherche de la prochaine pépite. Une situation dont le jeu n’hésite pas à se vanter dans un billet de blog néanmoins très instructif.

Dès le début des années 2010, les plus grands clubs de la toute-puissante Premier League n’ont pas hésité à sauter le pas, et la pratique s’est largement répandue. Sur ces dernières années, cette mine d’or a contribué dans une certaine mesure à la détection de joueurs jugés prometteurs. Les noms de Vinicius Junior ou Martin Odegaard ont par exemple été mentionnés dans ce contexte à leurs débuts. Planetfootball cite également les exemples de Matthijs de Ligt ou Ansu Fati.

Résultat : tous les clubs espèrent que cette base de données pourra les aider à améliorer leur recrutement. Et qui de mieux armé qu’un spécialiste du jeu pour dénicher le prochain Messi dans les tréfonds de cette base de données ?

Source: L'Equipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *