Critique

[Critique] Star Wars VIII – Les Derniers Jedi. Le meilleur épisode de la saga ?

Cinéma

Par Mathieu le

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine. Ces mots ont une résonance bien particulière dans l’esprit de millions de fans à travers la planète. Dans leur quête de réponses, ces derniers vont bien évidemment assaillir les salles obscures, scrutant chaque scène, dévorant chaque dialogue, avec une détermination aussi forte que palpable. Star Wars VIII – Les Derniers Jedi arrive, nous dévoilant ainsi un récit qu’on pensait enfoui et des héros qu’on imaginait disparus au fin fond d’une planète inexplorée. Alors, allez-vous vraiment vibrer, une fois encore, au son des sabres et des blasters ?

Que savait-on de cet épisode huit ? Pas grand-chose. Son scénario était gardé secret, Disney ne voulant pas dévoiler à des spectateurs en manque de sensations fortes les quelques révélations que nous promettait le film. Il va donc être compliqué de vous faire un résumé, sans spoil, des Derniers Jedi. Mais nous allons nous efforcer de garder la surprise intacte pour votre visionnage au cinéma.

Une attente palpable

On retrouve donc nos héros quelques instants après la fin du Réveil de la Force. Rey se tourne vers Luke Skywalker pour tenter d’apprendre à maîtriser ses pouvoirs. La générale Leia, qui compte notamment dans ses rangs Poe et Finn, s’efforce de diriger d’une main de maître les Rebelles. De son côté, Kylo Ren, totalement désappointé après avoir été malmené par Rey, se retourne vers le Leader suprême Snoke et essaye de relever la tête. Chacun devra faire face à son destin pour mener à bien l’avenir qui se dessine, lentement, sous ses pieds.

Ce qui importe le plus lorsqu’on se lance dans un nouveau segment de la saga Star Wars, c’est sa faculté à nous impliquer dans le récit. Pour ce faire, le rythme avec lequel le scénario se met en place a une importance toute particulière. Si certains s’étaient soulevés contre Le Réveil de la Force à cause de ses ressemblances, souhaitées ou non, avec le quatrième épisode, il n’en est rien avec Les Derniers Jedi. Comme cela devrait être le cas pour chaque long-métrage estampillé Star Wars, il en ressort une expérience singulière, jamais vécue auparavant. Les codes créés et mis en place par George Lucas sont bien là, l’univers dépeint toujours aussi riche, mais cette réalisation a une âme différente de ses prédécesseurs. La patte Rian Johnson ? C’est fort probable. Le réalisateur, qui avait certainement des impératifs à respecter, a réussi à faire de ce film, son film et non une œuvre industrialisée qui n’a comme but que de plaire à des groupes de fans toujours plus exigeants. On est hypnotisé par ce qui se trame devant nous, subjugué par certaines scènes à couper le souffle et on se surprend même, parfois, à rire. Et c’est là toute l’intelligence du long-métrage qui se détache de tout ce qu’on pouvait penser voir.

Kylo Ren est plus torturé que jamais

Rey-ponses

Le démarrage est poussif, comme pour nous rappeler aux mauvais souvenirs des projets ratés ou avortés de ces dernières années. On se prend à craindre le pire, comme si la patte Disney n’était là que pour faire le mal autour d’elle. Et puis, les minutes défilent et se transforment en secondes. On ne voit plus le temps défiler sous nos yeux tandis que des scènes de plus en plus réussies s’enchaînent les unes aux autres. Depuis maintenant deux ans, nous imaginions tant de possibilités, nous construisions tant de théories autour de cet épisode que réussir à nous surprendre paraissait improbable. Et pourtant. Les Derniers Jedi se veut beaucoup moins manichéen que d’accoutumé et la relation entre Côté Obscur et Lumineux est remarquablement traitée, comme pour nous faire espérer à des renversements de situations inespérés. Le Mal et le Bien se croisent, sans jamais se confronter directement et ce jusqu’à un dernier segment explosif, annonciateur de bien des maux pour la suite. Car oui, si vous attendiez des réponses, elles devraient bien arriver.

Le suprême leader Snoke nous en dévoile plus

Mais là où Les Derniers Jedi se veut un véritable épisode charnière, c’est en ne nous dévoilant que le minimum requis, pour ne pas nous laisser sur notre faim, tout en obligeant le spectateur à une nouvelle remise en question. À la sortie de la salle obscure, vous aurez encore bien des interrogations en tête.

Tandis que Le Réveil de la Force avait pour grand objectif d’introduire de nouveaux personnages et de créer une genèse autour d’eux, ce huitième acte s’autorise un travail bien plus cohérent et intéressant. Rey, Kylo Ren, Snoke, Finn et même Poe profitent du travail de Rian Johnson pour faire évoluer leur rôle dans la saga. On arrive plus intensément à cerner leurs différences psychologiques ou morales et les buts qui les animent. La jeune Rey (Daisy Ridley) commence à s’assumer et à dévoiler son vrai potentiel, tandis qu’on comprend mieux les ambitions derrière l’énigmatique Leader suprême Snoke (Andy Serkis) et son apprenti Kylo Ren (Adam Driver). Si Finn (John Boyega) perd en épaisseur et a paru bien moins séduisant que notre imagination le laissait supposer, nous ne pouvons qu’être ravis du traitement accordé à Poe et son interprète Oscar Isaac. Avec un acteur de tel talent, il aurait été dommage de ne pas en profiter, comme ce fut le cas dans l’épisode sept. Heureusement, sa place dans le récit est désormais d’envergure et il en ressort ainsi plus influent. Une vraie bonne chose pour la suite.

Et puis, comment ne pas évoquer la dernière de Carrie Fisher, malheureusement décédée il y a un an, dont le film parait être l’hommage parfait pour la carrière qu’elle a menée. La générale Leia en impose, comme ce fut souvent le cas par le passé, et passe le flambeau avec une rare élégance. Quant à Mark Hamill, si nous ne voulons pas trop vous évoquer son rôle dans cet épisode, nous ne pouvons qu’apprécier à sa juste valeur la direction que lui a fait prendre Rian Johnson, bien plus sombre que nous ne l’avions connu jusqu’alors. Il faut être clair lorsqu’on évoque sa performance : c’est de loin sa meilleure dans la peau de Luke Skywalker.

Un duo d’exception

Orgasme visuel

Autre point ô combien important lorsqu’il s’agit d’évoquer un nouvel épisode Star Wars, les effets visuels. Ils sont plus que réussis et parfaitement intégrés dans ce film qui prend plaisir à s’amuser avec nos rétines mais aussi nos sens. Au-delà d’effets spéciaux de grande qualité, c’est surtout la photographie dirigée par Steve Yedlin, qui avait déjà officié sur Looper (réalisé par…Rian Johnson) qui nous a plus que convaincu. En alternant à bon escient entre le noir et la lumière, les couleurs et des panels plus sombres, le film se veut l’un des meilleurs de la saga lorsqu’il s’agit de retranscrire des émotions grâce à ses plans et ses découpes. Esthétiquement, le long-métrage est une grande réussite qui se démarque quelque peu des anciens épisodes mais qui en impose véritablement, notamment dans son ultime partie.

Et puis, comment ne pas conclure en mentionnant les compositions, uniques et incomparables, de John Williams. Si le temps n’a aucune emprise sur elles, on apprécie tout de même les nombreuses variations créées pour Les Derniers Jedi, notamment lors des scènes d’action. Entre 1977 et 2017, il y a eu quarante années certes, mais les mélodies de John Williams nous rappellent que certaines œuvres sont immortelles.

Conclusion

Star Wars VIII – Les Derniers Jedi est un grand film de la saga. Bourrée de références, d’action, d’humour et de scènes d’anthologie, la réalisation de Rian Johnson remplit haut la main les paris qui étaient les siens. Episode charnière qui comprend ses enjeux, le long-métrage pourrait bien réconcilier les fans de la première heure et charmer de nouveaux venus dans une franchise qui compte désormais un film culte supplémentaire.

76 réponses à “[Critique] Star Wars VIII – Les Derniers Jedi. Le meilleur épisode de la saga ?”

  1. Merci pour la critique sans spoiler.
    Mais, mon dieu, comment vais-je faire pour attendre demain… 🙁

    En tous cas c’est super de pouvoir profiter d’un nouvel opus, qui plus est si celui-ci est une franche réussite. La psychologie des personnages tient un grand rôle dans l’intérêt de la saga et un épisode qui s’attarde sur cet aspect est vraiment alléchant.
    Pour revenir sur l’opus précédent, on peut quand même se dire que Le Réveil de la Force n’a pas eu la tâche facile: il fallait introduire toute une flopée de nouveaux éléments, faire la transition avec le passé, et séduire un grand nombre de spectateurs. Si on considère ces objectifs, le film n’est pas si mal. Je pense d’ailleurs qu’il aurait été impossible de faire un bon épisode huit sans un gros travail préalable pour le sept.
    Enfin bref, tout ça pour dire: VIVEMENT DEMAIN !!! 🙂

    • Ça va être tellement dur d’attendre demain ! Visionnage en sortant du boulot en VO, car même si le doublage VF est bon, je suis un inconditionnel de la VO, qui retranscrit au mieux les jeux des acteurs.
      OMG déjà demain !

    • Non tu n’es pas le seul. Je ne suis pas fan mais je ne déteste pas (quoique les épisodes I à III et VII sont atroces, Rogue One est meilleur), c’est donc au mieux pour moi un bon divertissement, ça s’arrête là.

    • Autant je suis un fan absolu, autant je connais plein de gens qui n’aiment pas du tout Star Wars. C’est pas du tout une obligation, et vaut mieux regarder ce que tu aimes, toi, plutôt que te forcer à aimer SW 🙂

    • Nan.
      J’ai regardé pour la première fois les Star Wars y’a 3 ans.
      De très bon films, j’ai passé un bon moment, mais comme bien d’autres films.
      Toujours pas vu Rogue One, et je compte pas aller voir le 8. =/

  2. j’ai vu via youtube le direct de la première à LONDRES. La tête de l’acteur kylo ren était le seul à ne pas esquisser un sourire. Sinon j’irai plutôt jeudi à la séance de 13h30, moins de monde avec les gens qui travaillent et les enfants à l’école.Parce que aujourd’hui çà va être chaud!

    • Sa tête ne souriait pas, car il souriait du cul !!!! 🙂

      JE…………………….SOOOOOOOOOOOOOOOOOORSSSSSSSSSSSSS >>>>>>>>>>>>>>>>>>

    • Bordel…. »des hommages, pas de fan service »…ouch

      Bon on sait que les conditions ont été particulières pour Abrams ( surtout en matière de délais de pré prod, le script à été repris etc…)
      Je me souviens, je me suis senti un peu insulté en voyant TFA. Comme si on m avait fait un SW clé en main car je ne serais pas capable d aimer autre chose que du déjà vu.
      Au final je trouve pas mal de positif à ce film, mais le gros point noir scénaristique se focalise selon moi autour de la base Starkiller. C était vraiment une idée pourrie.

  3. J’ai cavalé pour aller voir le 7 que j’ai attendu longtemps en scrutant le moindre trailer, la moindre image. Je m’étais convaincu que Disney ne ruinerait pas un film aussi culte, j’avais bien aimé les Star Trek de JJ Abrams, et quand j’ai vu le film, je suis sortie dégoutté, dépité et furieux !!!

    Je m’étais juré de ne plus me faire avoir et je ne vais pas courir au cinéma pour enrichir celui qui a foutu en l’air tout ça. Sauf si quelqu’un que je connais arrive à me convaincre, et c’est pas gagné, j’irai pas le voir.

    • Au moins vous avez aimé la moitié de ce que vous avez cité ^^ Perso, JJ m’a ruiné aussi les Star Trek (dont j’étais tout autant fan que SW) que je trouve tout autant nul.

    • +1 pour le 7 mais je vais avoir du mal a résister à l’envie d’aller voir celui la , ils le savent chez Disney la plupart des déçus iront quand même voir chaque nouvel épisode  » au cas ou  » , espérons qu’il soit meilleur que le précédent en tout cas même si ca sera pas trop difficile.

    • Je suis assez d’accord avec la nullité du scénarion d’epVII, mais la reéalisarion était très bonne malgrès tout. Quand au nouveau venu, c’est veritablement une réussite sans aucun doute possible, surprenant, intense, visuellement parfait, avec des trouvailles de dingue et des rebondissements très ‘malins’, cet épisode VIII est un excellent Star Wars. Je suis en phase complète avec l’article.

  4. Je ne vois comment vous voulez réconcilier les fans de la 1ère heure lorsque Dysney a décidé de marcher sur des dizaines d’années de développement de l’UE (Univers Etendu).
    Je rappel que la trilogie de Timothy Zahn (en livre) est la suite officielle dans l’UE et que tout fan qui se respecte ne remplace pas une suite par une autre juste parce que Disney a sorti le chéquier.

    • à la difference et ça Disney la bien compris les fan de la premiere heure encore en vie ( mauvais langue ) sont bel et bien remplaçable et on d’ailleurs déjà été remplacé.

  5. On va encore nous refaire le même coup qu’avec Blade Runner 2049 : les mêmes arguments de journalistes vendus et sans culture cinématographique. Je boycotte même les bandes-annonces.

  6. On va encore nous refaire le même coup qu’avec Blade Runner 2049 : les mêmes arguments de journalistes vendus et sans culture cinématographique. Je boycotte même les bandes-annonces.

  7. je n’ai pas pu attendre demain pour aller le voir. Voiici mon avis, mais ce n’est que mon avis et sans spoiler: effets spéciaux ccomme d’habitude, magnifique, mais sinon deux points négatifs, prévisible et fin incompréhensible, je dirai risible.

  8. Je ne comprends pas une seconde comment vous pouvez partager une critique comme celle-ci… Je viens de le voir et je suis extrêmement déçu. TOUTE la presse partage la même critique que vous et je me demande vraiment si vous n’avez pas tous été payé ou si vous connaissez juste pas l’univers star wars à sa juste valeur. De l’humour, des morts incompréhensibles, une scénario décousu, bref la cessation à Disney a été fatale.

    • idem. Je n’ai pas voulu être méchant hier. Mais quand je suis sorti de la salle, j’avais cette curieuse impression que DISNEY a massacré l’univers star wars de lucas. L’ajout de nouveau personnages est une bonne idée en soi, mais ils en font des tonnes , pas de retenues comme les « anciens » Peut être ne suis jje plus dans le coup à 49 ans, mais bon!

      • Idem, incompréhension totale pour ce qui s’annoncer être une bombe.

        Le 7 était magnifique, le 8 ruine les 7 précédents…

      • Ah mais merci, j’ai trouvé ce film affligeant. Autant le 7 avait un gros problème scénaristique (starkiller…), on pouvait au moins ressentir un peu l’univers SW. Mais là…Et les mecs croient qu’en nous ressortant des bribes de dialogues, ou carrément de scène d’anciens films, ça va le faire…Ben non, c’est juste qu’ils ont 0 idée. Tout sonne creux. Mais à force de bouffer de la merde on finit par s’en contenter, voire trouver ça bon. Quand je vois ça je me dis que le revirement Anakin -> Vador dans le III est un grand moment de cinéma. non je rigole.

    • J’en ai 30, si ça peut te rassurée, et pour moi StarWars est mort hier soir, je suis dépité…

      Ils ont tout massacrer dans un Nanar inqualifiable, alors que j’ai aimé TOUT les autres StarWars !

      Un gâchi innommable.

  9. J’en sors tout juste, et comme d’habitude les français sont insatisfaisables. Les trois premiers commentaires de personnes l’ayant vu sont mauvais… Sérieusement, vous osez critiquer cette merveille ? Vous vous estimez déçus ? Je ne comprends vraiment pas cette génération de cinéphiles, décidément. On dirait que vous prenez plaisir à tout ruiner.

    Bref, ce film était fabuleux, une tuerie ! Je suis pressé de retourner le voir !

    • Insastisfaisables ? Nan mais on a bien vu le même film où le réal a enculé la cohérence et le sens du montage ? Rien ne va. Les transitions sont ignobles, mes élèves de lycée savent mieux monter et couper leur film.
      Le scénario, vraiment, tu peux pas dire que ça tient la route. Snok, c’est qui ? On sait pas. Si on peut exploser un vaisseaux en lancant son croiseur en vitesse lumiere dessus, pourquoi dans les premières générations ils le font pas, les attaques kamikazes qui sont justifiés par  » baaaaah on est des tête brulés gnieeeeeuuuuh  » juste non, non, tout est là, tout est inventé pour faire que le film passe vite, ils ont pas eu envie de se casser la tête et le script est pathétique. Ils trouvent des solutions à tout, en expliquant rien, juste parce qu’ils savent que la plupart des gens sont comme toi des spectateurs qui vont pas au delà de ce qu’ils sont entrain de regarder et être cinéphile c’est pas ça, être cinéphile c’est s’accrocher aux détails, comprendre les intentions, savoir comment on fait un BON film.
      Et lui, c’est une merde en puissance.
      J’attends tes arguments pour dire à quel point il est fabuleux.

    • Autant son blog est sympathique, il n’en reste pas moins que du second degré. C’est un « défouloir » de mauvaise foi, assumée ceci dit 😉 Il ne faut pas prendre ses articles comme une véritable critique cinéphile.
      La meilleure critique qu’on puisse avoir c’est la sienne, il ne faut pas attendre que quelqu’un d’autre décide pour soi que le film est mauvais ou bon.

      • Merci de m’éclairer avec cette minute d’éducation ! Moi qui qui pensait que c’était un Dieu ! 🙂

        Sachant que j’ai vu le film AVANT sa critique (Eh oui je reste autonome malgré tout ! Étonnant non ? Et je chie sur Facebook au passage ! SHOCKING ! 🙂 🙂 🙂 🙂 ), il est vraiment étrange que pour du second degré, cette « Critique » ait cristallisé une bonne partie de ce que j’ai discerné de MONUMENTAL PORTNAWAK dans ce qui restera pour moi le pire Star-Wars jamais vu, prélogie incluse !

        Voilà c’était ma courte critique ! Au second degré ! … Ou PAS !

  10. Trop de blagues marvélienne qui ne passent pas
    Pas mas de perso qu ne servent à rien(fin et co)
    Aucun bon combat de sabre laser
    snoke le méchant surpuissant qui meurt en 2s,on apprend rien sur lui,comment il et arrivé là,sa force,etc…
    la gentille reste gentille,le méchant reste méchant
    les parents rey,randoms
    leia,scène wtf
    rey maitrise la force sans entrainement

  11. Critique incompréhensible, ce star wars est de très loin le pire de la série. La volonté de mettre des « blagues » à chaque scène tue complétement toute l’intensité scénaristique (sérieusement le passage de Luc avec le sabre? après une fin de 7 aussi intense?). Sans compter le fait que ce star wars est complétement wtf (ah c’est sur que vous aurez jamais vu la force sous cette angle la). Seul le personnage de Luc est réussi selon moi. Aucun personnage n’a de charisme, Kylo Ren est de loin de méchant le plus fade de la série. En tant que fan, je sais déjà que j’irai voir le prochain car je suis bien trop attaché à l’univers, mais mon dieu, quelle deception…

  12. On dirait une critique subventionnée comme celle que l’on trouve sur les nouveaux téléphones qui nous promettent monts et merveilles.
    Je reviens de l’avant première et hormis les effets spéciaux magnifiques et la photo, le reste est franchement pas terrible. Le scénario est pas mal, mais banal et prévisible.
    Le pire sont les acteurs et malheureusement pour la petite Daisy Ridley qui essaie d’incarner Rey, on y croit pas un seul instant. Son pote black ne sert à rien, la résistance est pitoyable. Luke n’a que sa barbe de crédible. En fait les seuls qui relèvent un peu le niveau sont Benicio Del toro et Adam Driver qui sont franchement loin d’être de grands acteurs.
    Bref, des femmes oui, mais des actrices c’est encore mieux….

  13. Ca se dit Geek et c’est pas fichu de remarquer le nombre fou d’erreurs du film. Il est totalement à chier, pardon de vous le dire mais Star Wars c’est absolument plus ce que c’était.
    Du scénario aux images le film est loupé, on peut, peut-être applaudir le cgi de Carrie, mais le sens moral en prends un coup.
    Enervée et déçue d’avoir payé pour m’indigner autant. Même le dernier pirate des caraibes est mieux, triste.

  14. Triste réalité ou l’écosystème du jetable rejoins allègrement le septième art, si tant est qu’en sortant de ce film on puisse parler d’art.
    Fan passionné de l’univers, je dois me rendre à l’évidence que le terme « épopée galactique » n’est plus. Au mieux nous avons affaire à un gardien de la galaxie bis (navré, maintenant Star Wars c’est marrant), au pire nous avons affaire à une simple utilisation de licence pour faire de l’argent.
    Entre deux il nous reste le fait d’avoir passer un moment divertissent en regardant le film car il est joli, sans folie et des fois un peu trop sobre du coup.

    Est-ce que mes poils se sont dressés parfois, que j’ai retenu mon souffle, non, pas à un seul instant, la cause étant majoritairement voir exclusivement lié à l’envie de finir chaque phrase visuelle par un… gag…..

    Est-ce que je vais retenir ce film, non, il est jetable, la cause tout simplement pour aller consommer rapidement la trilogie suivante (et autres spinoff) sans effort à fournir en devant réfléchir à une cohérence sur le passé et à tenter de concilier les fan (sont pénibles !!).

    Donc dans l’ensemble le résultat est bon, le film va faire max entrées, il est jetable et remplaçable sans effort pour les suivants. Donc bravo pour la nouvelle version Marvel de notre bon vieux Star Wars, j’hésiterais surement lors de mon envie de nostalgie, dans 2 ans, entre Iron Man, Spider-Man, bob-man et Star Wars.

    Que la force soit avec vous.

  15. Pour ma part j’ai été énormément déçu par ce film… J’ai eu de l’espoir en voyant Rogue One mais là… je n’ai vraiment pas accroché.

    ———————————————————————
    Attention SPOILER
    ———————————————————————
    Dès les premières minutes je me suis dit « bienvenu chez Disney ! ». Autant dans un « vrai Disney », l’humour ne me gêne pas mais là non… SVP pas ça… Oui il faut de l’humour dans un Star Wars mais je pense qu’on attend plus un humour bien dosé et un peu subtile. Là on a de l’humour lourd et qui décrédite complètement les soi-disant « méchants ». Bref un humour que je trouve de très mauvais goût.

    Il y a aussi tous ces moments… « WTF » :
    – Leia maintenant elle peut utiliser la force pour voler dans l’espace sans mourir. Bon ok après ça elle se retrouve dans le coma un petit temps (bah oui sinon ça risquait de ne pas être logique !)
    – Pour détruire une flotte ennemie maintenant on peut faire un saut dans l’hyperespace en mode kamikaze, ça marche super bien !
    – Aujourd’hui on peut aussi utiliser la force pour communiquer à distance…
    – … Non mais tu n’as rien compris toi ! En fait c’est Snoke (vous savez le « grand méchant ») qui permet de communiquer à distance parce qu’il est super puissant …
    – … mais il meurt (enfin il semble qu’il soit mort)
    – On peut aussi utiliser la force pour créer des hologrammes maintenant. Et les autres qui ont la force ne font pas la différence. Mais bon on meurt si on utilise ce « pouvoir » (bah oui sinon encore une fois ça manque de logique !)
    – On peut aussi créer des objets hologrammes avec la force, oui oui oui pas de problème !
    – On a aussi un méchant qui est gentil mais il est méchant mais pas vraiment en fait il est gentil mais pas vraiment non plus…
    – …

    Ensuite il y a l’intrique… Il y avait quand même de quoi faire :
    – On se demandait qui était Rey
    – On se demandait qui était Snoke (c’est vrai il vient de ou lui ? Non mais on s’en fout il est mort de toute façon ! Enfin il est « probablement » mort)
    – On se demandait comment aller réagir Luke avec Rey
    – On se demandait comment les porgs allaient se retrouver dans le faucon millenium
    – …
    Bref et au final on est complètement pris à revers. Alors ok on est surpris, ça d’accord… mais tellement déçu… c’est bien d’être surpris mais faut que ça reste intéressant. Quand tu vois pour la première fois Vader dire « je suis ton père » tu es sur le cul et c’est en même temps génial. Là… bah… tu es sur le cul mais parce que ça put sévèrement du cul (je m’excuse je ne trouve pas mieux).

    ———————————————————————
    Ma conclusion (je dis bien « ma » attention) :
    ———————————————————————
    Star Wars VIII – Les Derniers Jedi est un des (voir « le ») plus mauvais film de la saga. Bourrée de moments incohérents, d’humour lourd et de scènes médiocres. La réalisation de Rian Johnson est clairement une énorme déception. Les fans de la première heure pleureront et les nouveaux venus s’enfuiront à grandes enjambées devant cette franchise qui tombe de plus en plus bas.

  16. J’ai vu le film, il était long!Que du blabla pour pas grand-chose, beaucoup de scènes inutiles, il était bien, je dit pas le contraire, mais 1h30 aurait été suffisant…car 2h30 a voir des gens blablater pour qu’il se passe finalement rien ça devient chiant. Autre point positif, l’humour très présent et sympathique, autre point négatif un peu trop de fan-service a mon goût

  17. J’avais en effet une grosse interrogation en tête en sortant de la salle « Je viens bien de me faire insulter pendant deux heures et quelques là? »

    Il fait partie de la trinité des bouses démoniaques de cette année, ces films dont on attendait beaucoup par réputation et qui ont insulté les fans, avaient des scénarios pourris et pour un des trois un montage chaotique. Cette trinité des enfers comporte Alien Covenant, Justice League et désormais Star Wars The Last Jedi, le temps perdu devant ces calamités ne vous sera jamais rendu.

    Il est dit que celui qui regardera ces 3 films interdits à la suite se verra possédé par le démoniaque Uwe Boll. Paix à votre âme.

    • bah quoi dire :):) de très bon effets spéciaux, de bonnes idées p les nouveaux personnages mais le reste bon dieu (de l’humour de merde dès le début, un snoke qui se fait battre comme un enfants et une simplicité d’histoire comme jamais avec une fin de merde !!! aie aie moi qui suis fan ça c’est sur que c’est dans une très lointaine galaxie un second empire contre attaque
      merci disney pour l’humour tout le monde est beau tout le monde est gentil pffff une catastrophe

    • Qu’il se fasse découpé pourquoi pas finalement. Mais le fait qu’on en sait pas plus sur lui est juste nullisime..
      Pour ce qui est de luke, il se fait chier à se ‘téléporter’, pour finalement quand même finir par mourir d’épuisement..toujours pas compris l’utilité de la chose..

  18. Cet épisode 8 est clairement… un fiasco.
    Les plus (rares): l’impact visuel sur le « vitesse lumière » (je n’en dis pas plus) et les soldats « rouges ».
    Les moins: tout le reste.

    On n’est pas dans star wars, mais chez mickey. Le scénario est épais comme une feuille de papier A5.
    Leia se la joue superman qui frappe au hublot (pas de problème, dans l’espace et le vide, tout se passe bien), le gugus superpilote qui drive un vieux coucou (y a pas d’argent chez les resistants, ils ont vendu tous les X-wing alors qu’en fasse ils ont un vaisseau monstrueux… qui va se faire later en 10s), les héros qui se promènent devant les vaisseaux sans problème, le passage inutile au « casino » pour aboutir sur « vous aussi aimez les animaux »… Bref, c’est mièvre, plat, ennuyeux. Aucune profondeur pour les personnages.
    Luke est paumé, Finn n’a pas de profondeur, Rose… no comment. Les personnages se promènent d’un endroit à un autre, communique par talkie walkie en hyper espace, montent sur des speeders à 400 km/h sans avoir une once de vent, Leia tappe la bise à une projection, Snoke ne nous racontra jamais pourquoi il était aussi méchant, Yoda se la joue vieux fou comique…

    De l’humour mal placé, le dézingage gratuit du mythe, des incohérences de partout (Rey qui d’un coup disparaît alors que Ren est là…. et bah non elle est partie pisser), une résistance dans le besoin, et puis le top du top:
    Mais pourquoi se faire chier à construire l’étoile noire alors qu’un bon vieux passage vitesse lumière ça fait le job?

    Bref, c’est un massacre. Franchement, si j’entends un fan me dire que c’est du tout bon, il faut vraiment qu’il passe chez star trek: au moins là, tout le monde sait que c’est nul.

    Cet épisode est passé à côté de tous les scénarios qui auraient pu donner de la profondeur (type Snoke = Windu et Fin = fils de Windu et lui aussi animé par la force). Il y a trop ce côté débile qui vise à dire « la force est en vous » avec la fin très « c’est noël pour les 10-12 ans ».

    Vous l’aurez compris, c’est un carnage… et même visuellement c’est très « retouché »: à quand des armures un peu moins lustré et plus réalistes?

  19. Pour ma part j’ai été énormément déçu par ce film… J’ai eu de l’espoir en voyant Rogue One mais là… je n’ai vraiment pas accroché.

    J’apporte donc une autre conclusion à cet article :
    Star Wars VIII – Les Derniers Jedi est un des (voir « le ») plus mauvais film de la saga. Bourrée de moments incohérents, d’humour lourd et de scènes médiocres. La réalisation de Rian Johnson est clairement une énorme déception. Les fans de la première heure pleureront et les nouveaux venus s’enfuiront à grandes enjambées devant cette franchise qui tombe de plus en plus bas.

  20. Vous êtes des geek et vous aimez Star Wars…? (même pas besoin d’être un fan absolu!)

    ATTENTION DÉCEPTION GARANTIE! (sans spoiler)

    Gags qui passent pas, personnages secondaire inconsistant, personnages principaux qui plantés sur un mat feraient de belles girouettes, différentes intrigues qui n’apportent rien au déroulement du film,

    l’esprit même de ce que représentent StarWars est balayé, bienvenue pour de VRAI chez Dysney/Marvel

    c’est un film divertissant mais qui n’a de StarWars que le nom.

  21. 9/10 ! Apple/Disney même combat… Je ne sais pas ce qui me déçoit le plus, les studios qui détruisent les héros de mon enfance sur l’autel de l’ultra mercantilisme ou les « pseudo journalistes » qui servent la soupe sans problème d’éthique en rédigeant/recopiant des dossiers de presse clé en main….Tremblez critiques et ne mordez pas la main qui vous nourrit !

  22. Au cours de ce film, Yoda dit que l’échec est la base de l’apprentissage (ou de laréussite, je sais plus, bref, un truc du genre). Je pense que Rian Johnson va pouvoir méditer là dessus…

  23. C’est en lisant un post facebook du JDG que j’ai décidé d’aller voir le film. Je vais juste vous laisser un comm avant de me désabonner, car à l’évidence on vous a payé pour tromper le public.
    C’est graphiquement parfait mais totalement plat.
    Je ne suis pas un puriste à parler d’UE, mais juste les memes ressors que dans les autres films pour le précédent on nous a parlé d’un reboot, ok mais la non.. Ensuite, des blagues Marvel ratées. La résistance n’a que des personnages plats. On ne fait que gratter à la surface, on ne ressent rien. C’est devenu juste un film pour vendre des jouets, il n’y a plus rien dedans. Aucun beau combat de sabre. Franchement comment peut on dire que c’est le meilleur ? Je ne comprends pas.
    Film ultra jetable, qui ne fais que surfer sur la mode. On en attends plus d’un Star Wars.

  24. Faire de la pub pour un film aussi médiocres en ce disant geek. Et bien je quitte le site aussi je ne reviendrais pas vous n’êtes pas digne de ce que vous dite représenter.

  25. Je ne comprends pas toutes vos critiques. J’ai beaucoup aimé ce film malgré la scène ratée de Leia et le visuel raté aussi de Yoda selon moi.
    Déjà effectivement, le spectacle est grandiose (vu en IMAX 3D) et y a aussi beaucoup d’émotion notamment chez Luke et Kylo Ren.
    Oui il y a de l’humour mais Han Solo faisait déjà des blagues, y’avait déjà du comique avec C3PO, R2D2 et déjà un côté enfantin avec les Ewoks… vous avez oublié tout ça ? Vous croyez que Star Wars était un film sombre pour adultes torturés ?
    Et Rogue One, vous trouvez aussi que c’est un film Bisounours à la sauce Disney ? Vous trouvez que les Pixar ont perdu leur âme depuis le rachat par Disney ?

    • A quel moment tu vois l’ensemble des gens dire que c’est la faute a Disney ? Confondons pas une fois de plus, certains s’en sont déjà mordus les doigts a gueuler que les haters etaient haters juste parce-que c’est Disney. On parle du film, ça aurai pu être fait par n’importe qui, le sujet est tellement pas là et c’est justement bien ça le gros problème. L’excuse c’est Disney / Vous aimez pas Disney. Non c’est l’équipe autour du script, les acteurs, le réalisateur, les enjeux potentiels, l’espace de patate chaude scénaristique entre 2 gars qui ont pas du tout la même vision de ce qu’est Star Wars (et là aussi d’après moi, les 2 n’ont pas saisis ).

  26. Euh, meilleur épisode de.la saga…vous êtes sérieux ?
    Franchement, je suis tellement déçu de ce film.
    J’ai aucun mal à dire qu’il est mauvais pour pas dire nul à mes yeux!

  27. Cette critique est incompréhensible à mes yeux.
    Sans parler de la cohérence de l’Univers ou des personnages historiques, le scénario en lui-même est pauvre, il tient sur un ticket de métro, quand je pense que 80% du film est basé sur un risque de panne d’essence d’un croiseur de guerre…
    La richesse de SW c’était ses mondes colorées est variés, mais là on a quoi, un bout d’Irlande un bout de casino et beaucoup de vide spatial…. en fait beaucoup de vide tout court.
    Je trouve Kilo Ren un peu moins ridicule que dans le 7. Mais Finn et Poe sont pauvres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *