Critique

Dragon Ball Super : Bilan après 3 épisodes

Cinéma

Par Mathieu le

La nouvelle série Dragon Ball sobrement nommée “Super”, a fait énormément parler d’elle lorsqu’elle a été annoncée. Il faut dire que depuis l’impopulaire Dragon Ball GT sorti en 1997, nous n’avions pas grand chose à nous mettre sous la dent. Il y a deux ans, nous avions eu droit à un retour remarqué mais non remarquable de Goku et ses amis par l’intermédiaire de Battle of Gods. Il y a quelques semaines, c’est un nouveau film, La résurrection de Freezer qui a fait chavirer des cœurs. Puis, désormais vient le temps de cette série, annoncée à la surprise générale il y a quelques mois. Trois épisodes plus tard, que vaut réellement cet animé censé succéder au mythique Dragon Ball Z ?

dbs3

Review garantie sans spoilers

Sans vous en dire trop sur l’histoire, sachez que les trois premiers épisodes servent de lien entre la fin de DBZ et la mort de Majin Bou jusqu’au film Battle of Gods dans lequel le Dieu de la destruction, Beerus, vient sur Terre en compagnie de son acolyte Whis, dans l’optique d’affronter le Super Saiyen God. Vous vous doutez bien que celui-ci n’est autre que notre Son Goku adoré. Alors, que dire de cette première heure de Dragon Ball Super (un épisode durant environ 20 minutes) ? Autant vous le dire tout de suite, c’est extrêmement décevant. Trois minutes et vingt-sept secondes d’action sur une heure, et encore, de combats insipides, c’est trop peu. Alors certes, il y a beaucoup (trop) d’humour et certains passages avec Végéta notamment, m’ont beaucoup fait rire. Mais c’est tout. On nous raconte en résumé ce que deviennent les personnages après la saga Bou sans nous donner envie d’en savoir plus. Les auteurs tentent également d’intégrer, habilement, Beerus comme personnage principal et de nous expliquer son importance à venir pour l’univers. D’accord, mais il suffit de regarder Battle of Gods pour le comprendre.

dbs

Et c’est là qu’est ma principale interrogation. La fin de l’épisode 3 est en fait le début de BoG, donc j’espère, je prie même, pour qu’il ne nous fasse pas un résumé en 25 épisodes, d’un film dans lequel il y a déjà (très) peu d’action. Mais comment passer au travers ? Il est peu probable que les auteurs décident de dire aux spectateurs : “maintenant, regardez BoG pour comprendre l’histoire” puis passer ce moment pour enfin rentrer dans une nouvelle histoire. Non, je crois que nous allons avoir droit à une version modifiée de ce film. Puis, dans une dizaine d’épisodes, nous allons ENFIN avoir droit à l’histoire “exclusive” qu’on nous promet depuis des semaines. Certes, Akira Toriyama a travaillé sur le character design et le scénario, mais là quand même…

dbs2

Pourquoi regarder Dragon Ball Super ?

Sincèrement, je vais continuer de regarder cette série animée car j’ai de l’espoir. L’espoir fou qu’à un moment tout va basculer. Ne sait-on jamais, peut-être que nous allons avoir droit à des (bonnes) surprises. Mais comment va t’on faire pour passer outre Battle of Gods et réussir a faire le lien entre ce film et La résurrection de Freezer ? Cela me parait compliqué. Ce qui est dommage avec DBS c’est qu’il souffre, déjà, de la comparaison avec Dragon Ball Z. Oui, même dans l’animé à rallonge auquel nous avons eu droit étant enfant, au bout de quatre épisodes, c’était la fin du combat contre Radditz. Là, rien. Deux, trois combats inutiles, des dialogues à rallonge, des personnages transparents ou oubliés,…L’humour ne peut pas tout sauver.

Mais si comme moi, vous croyez en Dragon Ball Super, il ne vous reste plus qu’une seule arme à votre disposition : la patience. Peut-être qu’elle vous portera chance. Espérons-le, de tout notre cœur.