Dossier

Comparatif Cloud Gaming : quelle est la meilleure offre en 2020 ?

Vous aimez le jeu-vidéo, vous disposez d’une connexion internet d’au moins 5Mbps (un meilleur débit, c’est encore mieux), mais vous n’avez certainement pas envie de vous embarrasser avec l’achat d’une console, d’un PC gamer ou même de boîtiers de jeux ? Le Cloud Gaming est sans doute la solution à vos problématiques. Disponibles depuis plusieurs mois pour certains, ces services de jeu en streaming connaissent en 2020 une petite explosion et nous avons décidé de tout vous dire grâce à notre comparatif des offres de Cloud Gaming.

Comparatif des offres de Cloud Gaming : Stadia, GeForce Now, Shadow ...

Comparatif des services de Cloud Gaming

Service Débit minimum Résolution maximum Jeux Tarif Offre d’essai ?
Google Stadia 10Mbps 4K Catalogue Stadia 9,99€ + jeux Oui, en cours d’année 2020
Shadow 15Mbps (théorique) 4K Tous jeux PC confondus De 14,99 à 49,99€ + jeux Non
GeForce Now 15Mbps 1080p Steam + Epic Games 5,49€ + jeux Oui (avec limitations)
PS Now 5Mbps 720p Catalogue PS2/3/4 9,99€ Oui (7 jours)
Microsoft xCloud N/A N/A Catalogue Xbox N/A N/A

Sélection des services de Cloud Gaming

C’est le moment que vous attendez toutes et tous. Ci-dessous, nous allons vous embarquer dans une comparaison entre quatre des offres de Cloud Gaming disponibles sur le marché et nous vous parlerons d’une des plus attendues. Que vous soyez joueur PC ou console, nul doute que vous trouverez chaussure à votre pied.

Google Stadia, la console dans le nuage

StadiaMicrosoft Cloud, comparatif des offres de cloud gaming

La solution maison de Google est le service qui ressemble, pour l’heure, le plus à ce qu’est une console de jeux-vidéo classique. Une manette, un écran, des jeux achetés et c’est parti. Mais vous vous en doutez, Google n’aurait pas stoppé Stadia à cette configuration. Profitant de sa position d’entreprise dominante sur internet, la firme de Mountain View a rendu compatible Chrome avec Stadia, signifiant qu’à terme, Stadia sera utilisable sur n’importe quel appareil capable de lancer un onglet de leur navigateur maison. Du vieil ordinateur parental à votre tablette un peu désuète, n’importe quel appareil, sans doute compatible avec la dernière version de Chrome, sera en capacité de lancer votre bibliothèque de jeux Stadia.

Certaines fonctionnalités très intéressantes ont été annoncées par Google pour Stadia, mais elles ne sont pour l’heure pas encore disponibles. En vrac, il sera possible de streamer son jeu depuis les serveurs Stadia, mais également de partager une sauvegarde “instantanée” ou de proposer à ses amis de nous rejoindre directement dans le jeu, aussi de façon instantanée.

Pour jouer confortablement, Stadia vous demandera de disposer d’un minimum de débit. Pour commencer à profiter du service en 720p, il vous sera nécessaire de justifier d’une connexion internet possédant un débit d’au minimum 10Mbps en download. Pour du 1080p, ce sera 20Mbps et pour de la 4K, entre 30 et 35Mbps au minimum, sachant que ce dernier débit optimal selon Google. Dans tous les cas, vous profiterez d’un nombre d’images par secondes de 60 et, en augmentant en débit, vous aurez la possibilité de jouer en HDR et en son Surround 5.1.

En terme de matériel, il n’est de base pas demandé de disposer de produits propres à Google. Sur le papier, un ordinateur avec Chrome et une manette de Xbox One, par exemple, sont largement assez. Mais dans les faits, tous les supports ne sont pas encore compatibles et il vous sera demandé d’acquérir un Chromecast Ultra si vous souhaitez jouer sur TV, et une manette Stadia si vous voulez profiter de toutes les fonctionnalités proposées.

Tarification

Durant l’année 2020, Google proposera un abonnement gratuit à son service pour du 1080p, mais l’achat des jeux restera payant à l’unité, comme sur une console de jeux-vidéo classique. Il ne reste plus qu’à voir si le catalogue vous plaît ou non. Si vous souhaitez passer à la 4K, il faudra vous acquitter d’un abonnement à 9,99€ par mois.

Accéder à Stadia

Les plus

  • Accessible dès 10Mbps
  • Utilisable sur beaucoup d’appareils à terme
  • La puissance des serveurs du géant du Web

Les moins

  • Un abonnement ET l’achat des jeux indépendamment
  • Un système un peu lent à se déployer entièrement

Shadow, le PC complet à distance

Logo Shadow, comparatif des offres de cloud gaming

Le service proposé par Shadow est un peu différent des autres. S’il est tout à fait utilisable pour jouer, il ne s’agit pas là de son principe de base puisque Shadow propose du Cloud Computing avant tout. Nous entendons par là qu’il s’agit bel et bien d’un ordinateur complet où vous pourrez par exemple programmer, faire du montage vidéo, naviguer sur le web et, évidemment, jouer à distance, sur une machine puissante.

Le vrai tour de force de Shadow est sans nul doute qu’il peut être utilisé avec des connexions ADSL relativement mauvaises. Des tests ont déjà été effectués avec un débit d’environ 2Mbps et, surprise, il était possible de jouer à un jeu-vidéo avec une latence tout à fait correcte. Ça n’était pas beau, mais c’était fluide et avec une telle connexion, nul doute que tout est excusé. Qui plus est, si Shadow est capable de faire tourner un jeu de cette façon avec un débit si bas, vous vous doutez que la bureautique n’est plus qu’une broutille et fonctionnera à merveille.

Du côté du matériel requis, Shadow ne vous demande rien de plus qu’un ordinateur (même très peu puissant), un navigateur internet à jour et une connexion, même faible comme nous avons pu le voir juste au-dessus.

Le plus gros problème de Shadow réside sans doute sur le fait qu’il est tout simplement très compliqué d’y avoir accès, puisque si vous ne vous y prenez pas rapidement, vous tomberez dans les méandres d’une précommande infinie ne vous permettant de potentiellement profiter de votre abonnement que six mois après, par exemple.

Tarification

Qui dit service de cloud computing dit évidemment tarif plus élevé. Pour l’offre classique, en Full HD avec une GTX 1080, un quadcore 3.4Ghz et 12Gb de RAM, il faudra compter 14.99€ / mois, en plus évidemment du prix de chacun de vos jeux. Attention néanmoins, le stockage est plafonné à 256Gb sans extension payante supplémentaire.

Une offre Ultra est également proposée à 29.99€ / mois, permettant de passer à de la 4K avec Ray Tracing, une RTX 2080, un quadore de 4Ghz ainsi que 12Gb de RAM. Le stockage est ici déjà plus cohérent avec 512Gb.

Et pour finir, Shadow propose une offre Infinite à 49.99€ / mois pour celles et ceux qui ont vraiment envie d’une machine de guerre. Celle-ci propose également la 4K avec Ray Tracing, mais passe cette fois sur une TITAN RTX, un processeur 6 coeurs cadencé à 6Ghz, 32Gb de RAM et 1To de stockage.

Accéder à Shadow

Les plus

  • Une connexion ADSL très basse suffit déjà à utiliser le service
  • Plus complet qu’un service de Cloud Gaming
  • Compatible par conséquent avec tous les launchers
  • Une offre Infinite assez impressionnante

Les moins

  • Un débit minimum “officiel” de 15Mbps (mais utilisable avec moins, comme indiqué au-dessus)
  • Difficile d’y avoir accès
  • Un tarif forcément plus élevé, un peu trop si l’on ne veut que du gaming
  • Un stockage trop limité sur la première offre

GeForce Now, le service de Nvidia

Logo Nvidia GeForce Now, comparatif des offres de cloud gaming

Décidément, aucun service n’est le même. Le GeForce Now s’axe surtout vers les joueurs PC et propose de son côté de lancer directement depuis leurs propres serveurs vos jeux provenant de Steam ou de l’Epic Games Store. Si tous ne sont pas compatibles, une grande liste de jeux utilisables sur ce service est déjà présente et vous permettra, par exemple, de jouer à Dauntless, Rocket League, Fortnite, Wolfenstein ou encore Dead by Daylight, le tout donc sur des ordinateurs gérés par Nvidia directement.

En terme de connectivité, ce service vous demandera de disposer au minimum d’une connexion de 15Mbps pour un affichage en 720p à 60fps, et 25Mbps pour du 1080p à 60fps. Dans les deux cas, il est vivement conseillé de brancher son appareil en ethernet si c’est possible, le cas échéant en WiFi 5Ghz. Si nous vous parlons de WiFi, c’est parce qu’en plus d’être compatible Windows et macOS (via un logiciel à télécharger), GeForce Now est compatible Android si tant est que votre smartphone dispose d’au moins 2Gb de RAM et de la version 5.0 de l’OS de Google.

Tarification

Deux abonnements sont proposés pour ce service, l’un étant totalement gratuit (les jeux restent à votre charge évidemment, puisqu’ils sont achetés sur Steam ou Epic Games Store), mais relativement limité : vous n’aurez droit qu’à des sessions d’une heure de jeu maximum, après quoi il faudra redémarrer le service et risquer de tomber dans une file d’attente.

L’autre abonnement est proposé à un tarif de 5.49€ mensuel, mais vous promet des sessions de 6 heures maximum, une priorité en file d’attente (quand il y en a) et surtout la possibilité de profiter du RTX sur les jeux compatibles.

Accéder à GeForce Now

Les plus

  • Pas besoin de racheter ses jeux
  • Fonctionne vraiment bien
  • Une offre gratuite
  • Offre payante peu onéreuse
  • RTX ON !

Les moins

  • Pas compatible avec tous les jeux Steam
  • L’ergonomie de l’application loin d’être excellente

PS Now, pour les fans de Sony

PlayStation Now, comparatif des offres de cloud gaming

Pensé avant tout pour les amoureux de la firme nippone (pas Nintendo, l’autre !), le service PS Now de Sony n’en reste pas moins une offre très attractive pour tous les joueurs en général grâce à son joli catalogue de plus de 700 jeux PS2, PS3 et PS4, et pas uniquement composé d’exclusivités (elles-mêmes ne sont d’ailleurs pas toutes présentes). Il est par exemple possible d’y retrouver Cities Skyline, PlayerUnknow’s Battleground ou même Rocket League.

Le PlayStation Now est disponible à la fois sur PC, où il est donc possible de streamer ses jeux, mais également directement sur PlayStation 4 où en plus du stream, le téléchargement local est proposé pour éviter tout problème de connexion. Il n’est d’ailleurs demandé de disposer que de 5Mbps pour en profiter, mais la résolution est plafonnée à 720p, même sur PC avec une fibre d’1Gbps. Nous regrettons également la non présence du service, pour l’heure, sur macOS ou smartphones.

Tarification

Le PlayStation Now est proposé à 9.99€ par mois, sans surcoût pour profiter de chaque jeu indépendamment. Pour une telle bibliothèque, il faut bien avouer que le tarif est très attractif, mais la résolution pourra en rebuter plus d’un, surtout sur PC.

Accéder à PS Now

Les plus

  • Les gros succès Sony sur PC
  • Choix entre streaming ou téléchargement (sur PlayStation 4)
  • Catalogue très intéressant (+ de 700 jeux PS2, PS3 et PS4)
  • 9.99€ par mois, c’est donné pour ce catalogue
  • Connexion de 5Mbps minimum
  • Téléchargement local sur PS4

Les moins

  • Uniquement sur PC Windows, pas de macOS ou smartphones
  • Une définition à 720p maximum

Microsoft xCloud, le plus mystérieux

Microsoft xCloud, comparatif des offres de cloud gaming

S’il est déjà marketé depuis longtemps, le service xCloud de Microsoft reste pour l’heure le plus mystérieux de tous : utilisable uniquement en bêta dans certains pays, il est par conséquent difficilement accessible. La promesse est classique, mais alléchante : il sera possible de jouer à des jeux Xbox depuis un smartphone Android (et sans nul doute d’autres supports par la suite) via une connexion Wi-Fi. C’est simpliste, mais l’idée semble efficace : pas de launchers extérieurs, un catalogue déjà bien fourni, le savoir faire de Microsoft et, qui plus est, la promesse d’une compatibilité avec le GamePass.

Le problème à l’heure actuelle est que nous manquons terriblement d’informations sur certains points, comme le modèle économique (et donc le tarif), le catalogue complet, la sortie officielle pour le grand public, les évolutions avec la nouvelle génération de consoles et son positionnement dans la politique de Microsoft, etc.

Les plus

  • Une proposition simple et efficace
  • Le savoir faire de Microsoft sur les services en ligne de jeu (GamePass, si tu nous entend)

Les moins

  • Nous n’en savons pas encore assez pour avoir un réel avis, malheureusement

Comment bien choisir son service de Cloud Gaming ? Suivez le guide

De quelle plateforme venez-vous ?

Selon d’où vous venez initialement, à savoir du monde du PC, de la Xbox ou de la PlayStation, l’offre qui vous sera le plus adaptée peut être différente. En effet, vous l’aurez remarqué en lisant le comparatif : toutes les offres sont assez différentes et s’adressent plutôt à un public en particulier.

Mise en situation Stadia cloud gaming

Pour un joueur console, l’expérience proposée par Stadia sera sans doute plus convaincante, bien que son catalogue soit pour l’heure assez restreint et que la plupart de ses fonctionnalités promises ne soient pas disponibles, l’environnement proposé ne perdra pas les habitués du genre. Manette en main, TV devant les yeux et c’est parti pour en profiter. Évidemment, les amoureux de Sony préféreront le PS Now, et les joueurs Xbox seront sans doute plus tentés par l’expérience xCloud à sa sortie.

Pour les joueurs PC, il y a fort à parier que GeForce Now soit l’offre qui les attirera le plus, grâce à sa compatibilité avec une belle liste de jeux Steam ou Epic Games Store ainsi que la possibilité d’en profiter sur PC, macOS et Android. Pour les plus tatillons, Shadow leur permettra de disposer d’une machine solide et puissante, avec des serveurs qui sont semble-t-il à toute épreuve.

Envie de liberté, ou de simplicité ?

En lisant le comparatif ci-dessus, vous l’avez sans doute déjà compris : certains des services proposent plus de simplicité que de liberté, et inversement. Si l’on compare Shadow au PSNow par exemple, il faut bien avouer que les deux sont radicalement différents : le premier est un vrai ordinateur à distance et propose donc une liberté totale, au détriment d’une certaine simplicité, à l’inverse du service de Sony qui va se concentrer uniquement sur les jeux, rien d’autre.

Au milieu des deux nous avons GeForce Now qui va permettre tout de même de configurer au moins les paramètres d’affichage de ses jeux, et d’y jouer un peu partout avec la compatibilité Android, macOS et Windows. Le tout propose un petit peu de libertés, mais reste bien ancré dans le gaming uniquement. Dans cette catégorie, il semble que Stadia soit un très bon mélange de flexibilité (grâce aux compatibilités diverses à venir) et de simplicité.

Il faut donc bien réfléchir à si l’on veut une expérience “plug and play” ou si nous avons besoin de plus de libertés avant de choisir son service de Cloud Gaming.