Dossier

Du flop au top : Naoki Yoshida revient sur la renaissance de Final Fantasy XIV

Shadowbringers et l’avenir du MMO

culture geek

Par Amandine Jonniaux le

C’est dans un contexte florissant pour la licence que Shadowbringers, la troisième extension payante de Final Fantasy XIV sera déployée. Annoncé pour le 2 juillet 2019, ce nouveau contenu aura nécessité plusieurs mois de travail acharné aux équipes de développement. Un défi de taille pour Naoki Yoshida, qui assume avoir revu à la hausse ses objectifs depuis le grand come-back réussi du titre en 2013 : “Aujourd’hui, notre objectif est de ramener toujours plus de joueurs. Nous voulons continuer à sortir du nouveau contenu, qui soit à la fois excitant pour les nouveaux arrivants, mais aussi pour les fans”. Avec près de 16 millions de comptes (payants et en période d’essai) enregistrés depuis le lancement du jeu, Final Fantasy XIV vise désormais une expansion massive à l’international. Un défi de taille, puisque même si le jeu peut se targuer d’avoir réuni 4 500 fans lors du dernier Fan Festival de Paris en début d’année, Final Fantasy XIV peine encore à s’imposer en Europe, et plus généralement hors de son fief japonais. 

Pourtant, à l’heure où le nombre de jeux vidéo sur le marché naît, existe et meurt à une vitesse exponentielle, il faut plus qu’une mise à jour biennale et une communauté forte pour pérenniser un titre. Un postulat que l’équipe de développement de Final Fantasy XIV semble avoir pris en compte dans sa stratégie de développement. Six ans après sa renaissance, le MMORPG parvient aujourd’hui à produire quasiment en continu des mises à jours et correctifs destinés à enrichir le jeu. Un rythme qui impose à Naoki Yoshida et à ses équipes une rigueur quasi militaire. “En réalité, c’est assez simple, à condition d’être bien organisés, nous explique le producteur. Par exemple, avec la sortie de Shadowbringers, il a littéralement fallu tout vérifier deux fois, depuis le scénario jusqu’au moindre ajout de contenu. Mais en même temps, on planifie déjà les prochaines étapes du jeu, généralement jusqu’à deux ans à l’avance”

Crédits Square Enix

Et après ? Si pour les joueurs, la sortie imminente de Shadowbringers sonne comme une nouvelle étape de taille, concernant Final Fantasy XIV, la machine ne s’arrête jamais. Pour le producteur du jeu, les prochaines extensions sont déjà à l’ordre du jour. Une nouvelle étape encore lointaine, mais qui nécessite déjà le soutien des joueurs : “Nous les interrogeons constamment pour leur demander où ils aimeraient que la prochaine aventure ait lieu, le genre d’expérience qu’ils voudraient vivre, quels ennemis ils auraient envie d’affronter. Le travail sur les patchs intermédiaires ne s’arrête jamais, mais une équipe est déjà en train de se focaliser sur la prochaine extension”, indique Yoshida, avant de conclure sur une note optimiste quant à l’avenir du jeu : “Quand on regarde d’où nous sommes partis à l’époque, le chemin que nous avons parcouru en six ans, nous sommes vraiment très heureux”.