Dossier

[Guide] 25 conseils pour ne pas mourir 25 000 fois dans un Dark Souls (et Bloodborne)

Par G33K VNR le

Ce dossier a été écrit à l'attention des joueurs qui envisagent de se lancer dans l'aventure de Dark Souls III sans avoir expérimenté auparavant les jeux...

Ce dossier a été écrit à l’attention des joueurs qui envisagent de se lancer dans l’aventure de Dark Souls III sans avoir expérimenté auparavant les jeux précédents de FromSoftware. Il s’applique donc à tous les jeux produits par le studio depuis la période où est entré en scène Hidetaka Miyazaki, à savoir Demon’s Souls (2010), Dark Souls (2012), Dark Souls II (2014), Bloodborne (2015) et le récent Dark Souls III (2016).

dark-souls-2

Il ne contient absolument aucun spoiler pour aucun des jeux. Sa lecture est d’ailleurs adaptée à n’importe quel joueur désireux de se lancer dans l’un des jeux déjà disponibles sans se gâcher le moindre aspect de l’histoire mais sans non plus subir de plein fouet les régles parfois très punitives qui y sont à l’œuvre, et qu’un joueur non­averti pourrait trouver rédhibitoires. Les conseils donnés ici n’abordent pas les spécificités techniques du combat, des statistiques ou du craft, ils jettent juste un éclairage global sur la manière dont un joueur débutant devrait aborder cette première aventure pour ne pas se sentir trop perdu ou persécuté par les mécaniques et la philosophie souvent cruelles des jeux FromSoftware. Si Dark Souls III revient presque plus à une fusion entre les fondamentaux de Demon’s Souls et de Bloodborne que de ceux de Dark Souls premier du nom dans son fonctionnement général (Hub séparé du reste du monde ouvert principal, barre de mana…), il introduit cependant quelques nouveautés très intéressantes (4 anneaux équipables, les fioles d’Estus Cendreux pour le mana, une plus grande souplesse dans le switch entre les différents serments). Il obéit néanmoins toujours à toutes les règles des jeux FromSoftware dépeintes dans cette liste. Tous les conseils s’appliquent donc à Dark Souls III comme aux autres jeux du studio, à quelques petites nuances près, que nous vous laisserons bien évidemment découvrir vous-­mêmes. Chacun de ces conseils est important, c’est pourquoi leurs intitulés finissent tous par un point d’exclamation.

Notre test de Dark Souls III
Notre test de Bloodborne
Notre test de Dark Souls II

[nextpage title=”Ne pas se décourager !”]

Les premières heures dans un jeu FromSoftware peuvent être relativement intimidantes : le faible niveau de votre personnage, le caractère encore très sommaire de votre inventaire et le manque cruel d’indications sur la direction à prendre se révèlent déroutants (mais aussi excitants). Profitez-en pour vous familiariser avec les différents mouvements disponibles dans le jeu. Prenez le temps de bien découvrir les actions disponibles dans la zone tutorielle. Il y a toujours un hub central qui vous permet d’accéder directement à un secteur où des ennemis bas niveaux pourront vous servir de mannequins d’entraînement (Boletaria dans Demon’s Souls, le village des mort-vivants dans Dark Souls, la forêt des géants défunts dans Dark Souls II, le centre de Yharnam dans Bloodborne et et toute la zone d’accès au sanctuaire de Lige­Feu dans Dark Souls III).

Bloodborne
Bloodborne

Peaufinez-y votre art du backstab, de l’esquive, de l’attaque courue, sautée, plongeante et de la parade de face (ne sous-estimez pas cette satanée parade), qui vous seront diablement utiles sur les longues heures de jeu qui vous attendent par la suite, et si tant est que vous réunissiez assez d’âmes (ou d’échos de sang) pour passer un niveau ou acheter une arme ou armure plus efficace, n’hésitez pas à retourner en zone de repos pour vous en occuper, sans tenter le diable. Quand on s’y penche suffisamment, on constate que ces zones d’entraînement sont conçues pour vous mettre face à toutes les situations que vous rencontrerez plus tard dans le jeu : affrontement en un contre un, un contre deux, un contre trop (où il faudra gérer les zones d’aggro de chaque ennemi pour ne pas être submergé), ennemi avec tir à distance, ennemi backstab-able, ennemi parable, embuscade depuis un coin sombre, lanceurs de bombe, ennemi fat et ultra-violent qu’il faudra apprendre à gérer à mi-distance, tout est là. Si quasiment toutes les créatures veulent vous tuer, les développeurs, eux, ont tout fait pour vous apprendre à survivre, à vous de savoir où et quoi regarder, et de bien appliquer les techniques à votre disposition à bon escient.

[nextpage title=”Ne pas s’éparpiller !”]

Le choix des classes de base importe peu pour la suite du jeu, elles sont juste là pour donner une base à votre construction de personnage, mais il est très facile de changer d’orientation pour augmenter des compétences qui n’étaient pas celles que vous visiez au début. Il est tentant, dès que vous commencez à engranger du niveau, de monter un peu toutes les statistiques à la fois, mais ce n’est pas une bonne idée de partir dans tous les sens. Une fois que vous aurez acquis des niveaux de vie et d’endurance qui vous permettront de ne pas mourir au premier pet de travers, vous devriez être à même de savoir quel style de jeu adopter pour votre personnage, quelle approche de combat vous séduit le plus.

Dark Souls
Dark Souls

Il vaut mieux alors concentrer vos upgrades sur le style que vous choisirez, privilégiez la force pour les types guerriers, la dextérité pour les types furtifs et les stats d’intelligence ou de foi pour les types liés à la magie (ou la teinte sanglante pour les armes à feu de Bloodborne) qui vous permettront d’être plus efficace au combat de mêlée et à distance. Il faut savoir qu’à un certain stade d’évolution d’une stat, l’upgrade devient relativement insignifiant, quand vous êtes à votre 35ème point de force, le fait que votre coeff de dégât passe de 421 à 422 n’influe plus vraiment dans les combats, c’est peut-être enfin le moment de dépenser des points dans d’autres domaines, voire de réorienter complètement le profil de votre personnage. Mais ce sont des problématiques que l’on rencontre assez tard dans le jeu, notamment dans les new games +. Sachez enfin que si vous n’êtes pas content de la façon dont vous avez monté votre build et que vous pensez être plus attiré par une autre branche, chaque jeu possède en son sein un item permettant de réinitialiser vos stats et de les répartir d’une autre façon, tout en conservant votre total de points. Un serment y est même consacré dans Dark Souls III.

[nextpage title=”Ne vous laissez pas impressionner !”]

Les boss que vous croiserez dans les jeux FromSoftware sont souvent très intimidants, foutrement imposants et vous aplatiront très certainement comme un pancake trop cuit dans les premières secondes de votre rencontre. Ce n’est pas une raison pour vous laisser décourager : en réalité, les deux tiers des boss sont relativement faciles à vaincre, si tant est qu’on ait compris leurs mouvements de déplacement et d’attaque. Un combat de boss se déroule généralement sous de bons auspices si vous suivez un fonctionnement humble et prudent. D’abord, essayez de survivre aux différents types d’attaques sans chercher à tout prix à frapper vous-même, puis, quand les schémas de fonctionnement du monstre vous sembleront plus familiers, vous devriez pouvoir apercevoir les fenêtres d’action disponibles pour porter quelques coups à l’ennemi.

darksouls2_coop_pvp

Si vous faites attention à ne pas être trop gourmand et que vous revenez rapidement en position de sûreté, vous devriez vous en sortir bien mieux. Cette approche est également valable pour des ennemis “normaux” mais tout de même imposants que vous croiserez dans les différentes zones du jeu. Certains sont très gros et font très mal, mais dès qu’on comprend leurs mouvements, il est assez facile de les contourner et de les calmer à coups de tatane. En règle générale, plus les ennemis sont grands et gros, plus ils sont lents, et plus ils sont fins et agiles, plus leurs attaques sont faibles si elles restent isolées. Et si l’un des boss ou un type d’ennemi vous donne définitivement trop de fil à retordre, n’hésitez pas à aller vous balader un peu ailleurs, et à revenir plus tard, quand vous aurez pris quelques niveaux supplémentaires. Ou à faire appel à d’autres joueurs pour vous aider.

[nextpage title=”Faites-vous aider (et aidez les autres) !”]

Les jeux FromSoftware peuvent être punitifs par moments, mais jamais le fait d’appeler d’autres joueurs à la rescousse ne pénalisera votre progression. Bien sûr, il faudra rencontrer les conditions nécessaires à la coopération et éventuellement dépenser les items servant à accéder au multijoueur, mais dans des mondes aussi hostiles, un petit coup de pouce de temps à autres ne peut pas faire de mal, en particulier contre des boss qui opteront pour l’option du gang bang sur votre petite personne. Rectifier la balance peut faire toute la différence. Et si un joueur vous vient en aide pour vaincre un boss, ne soyez pas égoïste, et revenez en aider d’autres là où vous étiez coincés.

Demon's Souls
Demon’s Souls

Pensez également à les saluer avant et après le combat, on n’a pas été élevés chez les sangliers. Non seulement vous n’avez rien à perdre quand vous volez au secours d’autrui (au pire, vous revenez en cas de mort là où vous étiez, tout en conservant votre pactole), mais vous avez même tout à y gagner, d’un gros supplément d’âmes (ou d’échos) non négligeable à des items rares, souvent liés à votre obédience de serment dans le jeu, qui vont seront très utiles et prouveront votre valeur. Les communautés des jeux FromSoftware sont très actives et très soudées. Même sur un jeu comme Demon’s Souls qui accuse six ans d’existence, vous trouverez du monde pour jouer avec vous. Bloodborne avait cette particularité de vous permettre d’invoquer vos amis, plutôt que de parfaits étrangers, et ce à l’aide d’un code à choisir qui sert de filtre dans le multijoueur, un ajout très appréciable qui est à nouveau présent dans Dark Souls III.

[nextpage title=”Ne claquez pas votre pognon n’importe comment !”]

S’il peut être utile en début de jeu de s’acheter une arme correcte et quelques éléments d’armure plus solides pour les premières heures d’exploration, la plupart des équipements vraiment efficaces seront à ramasser en cours de jeu, y compris les armes de base que vous proposent les premiers marchands que vous croiserez. Très rapidement, les étals ne vous proposeront d’ailleurs plus grand chose d’intéressant en dehors des consommables basiques de santé, d’antidotes et de buff divers. Évitez donc d’acheter toute la collection de massues, dagues et autres rapières génériques que les camelots vous proposeront en début de partie, et gardez votre magot pour passer des niveaux ou améliorer les armes et armures déjà en votre possession.

Bloodborne
Bloodborne

Quand vous vous retrouvez avec une grosse somme sur vous, il peut paraître logique de s’en servir pour passer des niveaux et gagner des points de stats, c’est évidemment utile mais réfléchissez aussi à ce que vous pourriez obtenir en craft ou en items de santé. Parfois, améliorer votre arme ou votre armure vous apportera un supplément de dégât ou une résistance supérieure et bien moins cher que si vous grimpez d’un point de stat, et l’amélioration est tout aussi permanente. Faites aussi attention aux items contenant des âmes ou des échos que vous ramasserez en chemin : ces objets ne sont pas perdus à la mort et peuvent constituer un vrai petit magot si vous les collectionnez et les stockez patiemment. Attendez avant de les dépenser, certaines opportunités d’achats très intéressantes ne se débloquent que tard dans le jeu mais nécessitent néanmoins des sommes faramineuses, si vous avez intelligemment construit votre petit plan épargne d’âmes ou d’échos de sang, ces transactions vous seront alors directement accessibles sans avoir à farmer pendant des heures. J’aime ma banque, surtout quand elle n’essaie pas de me tuer avec des jets d’acide.

[nextpage title=”Changez-vous régulièrement !”]

Chaque zone des jeux FromSoftware présente un type de danger récurrent, qui peut être atténué par la nature de ce que vous choisirez de porter. Si une zone vous submerge de pièges de feu ou d’ennemis vous déversant des tonnes de flammes dans la tronche, allez faire un saut dans votre inventaire pour enfiler la tenue présentant la meilleure résistance au feu. De même pour les nombreuses zones où le poison est à la mode, l’un de vos ensembles est sûrement fait pour y résister. Si vous réalisez que vous ne possédez pas la tenue adéquate, peut-être est-il plus judicieux de rebrousser chemin pour l’instant et de revenir quand vous l’aurez trouvée.

Dark Souls
Dark Souls

Les Souls sont aussi truffés de différents anneaux vous permettant de mieux survivre à tel ou tel élément, vérifiez bien que vous portez toujours des anneaux réellement utiles pour les situations où vous vous trouvez et n’hésitez pas à jongler avec les différents buffs pour vous faciliter la vie. Il en va de même pour les armes et armures. Votre attirail de viking de 24 tonnes de ferraille et votre hallebarde géante vont rendent la vie difficile face à un adversaire trop agile pour vous ? Peut-être avez-vous gardé dans votre sac une ou deux dagues solides et un pourpoint de cuir léger et résistant… Essayez donc de changer de style le temps de ce combat pour voir si ça fonctionne mieux, puis redevenez le viking de vos rêves une fois que le salopiaud baignera dans la marre de sa propre cervelle éclatée.

[nextpage title=”Pensez aux raccourcis !”]

Le level design des jeux FromSoftware est toujours conçu sur un principe de raccourcis déblocables. Quand vous vous heurtez à cette fameuse porte qui “ne peut s’ouvrir de ce côté” en début de zone, c’est qu’il s’agit de celle que vous devez atteindre en vous frayant un chemin à travers la première partie de cette zone. Des échelles à faire tomber, des portes à déverrouiller, des arbres ou planches à faire tomber en travers d’un précipice, à chaque fois que vous sortez survivant d’une première boucle d’itinéraire, le jeu vous octroiera le droit de passer directement à la suite sans avoir à vous farcir à nouveau les hordes hostiles que vous y avez vaincues.

Demon's Souls
Demon’s Souls

Les raccourcis se succéderont ainsi jusqu’à vous libérer un chemin plus ou moins direct jusqu’au boss de la zone, qui vous permettra, en cas très probable de mort contre ce dernier, de retourner le confronter sans avoir à vous retaper tout le niveau. Ces raccourcis peuvent être difficiles à détecter, notamment quand il vous faut retourner dans une direction opposée à celle qui vous paraît naturelle, c’est pourquoi l’exploration doit être minutieuse. Cassez des tonneaux, essayez d’ouvrir toutes les portes, regardez bien régulièrement en haut et en bas, et retournez faire un saut dans des zones que vous arpentiez plus tôt quand vous tombez sur une clef dont l’utilité ne vous paraît pas évidente là où vous êtes. Une exploration pointilleuse vous permettra aussi de repérer le début d’autres zones et d’activer un feu (ou une archipierre ou une lampe) auquel vous pourrez aisément revenir plus tard quand vous aurez fini ce que vous faisiez.

[nextpage title=”Ne sous-estimez pas le "craft" !”]

Une de vos premières armes trouvées dans le jeu peut s’avérer un outil bien plus efficace que celles trouvées dans les dernières zones si vous lui avez fait subir les transformations nécessaires. Les forgerons ne sont pas légion dans les Souls et seul l’atelier du rêve du chasseur vous aidera dans Bloodborne, mais le craft est un élément essentiel des FromSoftware, qu’il ne faudrait pas sous-estimer.

Bloodborne
Bloodborne

Augmenter les dégâts de base de vos armes est déjà très utile, mais leur ajouter des effets élémentaux peut littéralement changer la donne dans certains affrontements. C’est pourquoi il est conseillé d’attendre de vraiment avoir senti quelles armes étaient vos favorites avant de dépenser les matériaux de craft que vous aurez récoltés. L’usure des armes varie selon les jeux mais elle est toujours présente, et tout miser sur une seule arme n’est jamais une bonne idée. En améliorant simultanément au moins deux armes que vous avez bien en main, vous vous assurerez une aisance en jeu qui soulagera à n’en pas douter les passages les plus douloureux de votre aventure. Il en est de même pour votre armure de prédilection, qu’il sera de bon ton de renforcer régulièrement (à part dans Demon’s Souls et Bloodborne, où les vêtements ne sont pas modifiables). Les stades les plus avancés de craft nécessitent des matériaux que vous ne trouverez qu’en de rares occasions, réfléchissez donc bien avant d’arriver aux stades finaux du craft d’une arme ou d’une armure, les matériaux ne sont pas récupérables une fois utilisés. Ce serait trop facile, et vous avez bien compris que la facilité n’était pas trop le genre de FromSoftware.

[nextpage title=”Baladez-vous !”]

Les jeux FromSoftware ont cette particularité de ne pas vous obliger à vous lancer dans une direction particulière. Vous aurez la plupart du temps le choix entre plusieurs zones à explorer au même moment. N’hésitez donc pas à faire un tour dans chacune d’elles jusqu’à ce que vous butiez sur un obstacle trop ardu, dirigez-vous alors ailleurs, et regardez comment ça se passe là-bas. C’est non seulement l’un des grand plaisirs d’exploration de ces jeux mais le fait de papillonner joyeusement entre différentes zones est aussi souvent récompensé.

Dark Souls
Dark Souls

Vous vous êtes fait écraser la tronche par ce mob de trois fois votre taille, d’accord, mais l’épée que vous avez ramassée juste avant de tomber sur lui vous servira peut-être pour vaincre celui qui vous a battu de peu dans la zone où vous étiez avant. Vous avez péri empoisonné dans un marécage nauséabond, OK, il est peut-être temps d’aller voir ailleurs, mais ça peut aussi valoir le coup d’aller récupérer l’item que vous avez aperçu juste à côté avant de trépasser, avec un peu de chance, il s’agit d’un anneau vous permettant de mieux supporter les assauts de feu de la zone qui vous posait problème quelques heures auparavant, zone dans laquelle vous trouverez peut-être un anneau vous permettant de mieux supporter le poison du marécage… Chaque recoin des jeux FromSoftware recèle des petits trésors qui, seuls, peuvent sembler insignifiants, mais qui, mis bout-à-bout, peuvent faire la différence entre souffrance total et difficulté gérable…

[nextpage title=”Préparez-vous à mourir !”]

La mort est au centre des jeux FromSoftware, tant au niveau du lore et de l’histoire que de leur gameplay. Vous êtes supposé mourir, souvent, brutalement, bêtement mais jamais inutilement. Chaque mort est une chance d’apprendre quelque chose. Pour qu’aucune de vos morts ne soit vaine, réfléchissez bien à pourquoi vous avez passé l’arme à gauche. Comment vous êtes-vous retrouvé aussi rapidement encerclé par tout ce petit monde ? Où était donc planqué ce petit bâtard qui vous a embroché dans le dos pendant que vous ramassiez une merdouille dans ce couloir obscur ? Comment faire pour que ce soit la dernière fois que les flèches lancées par l’enfoiré sur son rempart vous fassent tomber quand vous traversez ce gouffre sur cette petite planche en bois ? Si les attaques de ce boss ont une telle portée, ne seriez-vous finalement pas plus en sécurité en restant collé à lui pendant la majorité du combat ? Ne paniquez pas pour quelques milliers d’âmes (ou d’échos) perdus, farmer la plupart des niveaux intermédiaires vous procurera la même somme en moins de dix minutes, concentrez-vous plutôt sur la manière dont vous gérerez ce passage la prochaine fois que vous vous y trouverez et attendez de vraiment maîtriser le script d’une zone avant de vouloir la traverser à tout prix sous forme humaine.

Demon's Souls
Demon’s Souls

[nextpage title=”Conservez vos items rares !”]

Vous mourrez souvent, dans les FromSoftware, ce n’est pas une surprise. Vous y récolterez aussi un certain nombre d’items dont la rareté fait la réelle valeur, bien plus que les prix que vous en tirerez chez le premier marchand venu. Ces items restent dans votre inventaire à votre mort. Les âmes (ou les Runes de Caryll dans Bloodborne) récupérées sur les boss du jeu peuvent la plupart du temps être utilisés pour crafter des armes, obtenir des buffs ou appendre des sorts tous très puissants, qui vous seront bien plus utiles que les sommes que vous obtiendriez en les vendant. Il en est de même pour les objets rares de soin ou les buffs d’armes et de magie, ces articles sont rares et chers chez les commerçants, évitez de les utiliser face à trois zombies qui vous mettent un peu en difficulté, préférez la mort à l’utilisation inconsidérée de ces ressources précieuses.

Bloodborne
Bloodborne

Conservez-les pour les combats de boss, et encore, pas pour les premières rencontres où vous n’aurez certainement pas le temps d’en profiter, gardez-les pour les moments où vous commencez à maîtriser l’affrontement et où le petit coup de pouce aidera à faire basculer les choses en votre faveur. On comprendra aussi que vous y ayez recours si vous vous retrouvez acculé et mal en point à quelques mètres d’un raccourci à débloquer, et puis contrairement aux drops de boss, ces items sont rares mais pas non plus uniques, donc craquez sans hésiter si vous jugez que la situation l’exige vraiment.

[nextpage title=”Méfiez-vous des bavures !”]

À force d’être harcelé par des hordes d’ennemis hystériques à chaque recoin des jeux FromSoftware, vous pourriez avoir la gâchette facile… Cependant, tout le monde n’est pas hostile dans les univers des Souls et de Bloodborne. Attention à ne pas tuer des PNJ qui pourraient vous être extrêmement utiles pour la suite de vos aventures. Si vous tombez sur un personnage qui ne se jette pas immédiatement sur vous dès que vous êtes à sa portée, regardez si vous pouvez lui parler. Les marchands ne sont pas nombreux et leurs étals peuvent grandement vous faciliter la vie, notamment pour les consommables particuliers qu’ils proposent.

DS2_pvp

Veillez donc aussi à ne pas vous retrouver à proximité de leurs petits corps fragiles quand vous enfilez en brochette une grappe de moustiques qui se seraient égarés dans la zone commerciale, un accident est vite arrivé… Non seulement les PNJ vous fourniront des informations utiles à votre progression mais ils vous proposeront aussi parfois des marchandises uniques, clefs et autres artefacts essentiels à une exploration complète des lieux. Mais ce serait évidemment trop simple si tous les PNJ étaient innocents et amicaux, vous en croiserez aussi certains dont les motivations sont nettement moins avouables, et dont le projet secret est de se débarrasser de vous ou d’autres PNJ pendant votre absence. A vous de gérer les situations comme bon vous semblera, mais réfléchissez avant d’agir, et tuez-les si vous le jugez nécessaire et si ça peut sauver des vies…

[nextpage title=”(re)Gardez vos distances !”]

Si la plupart des ennemis se jetteront sur vous sans autre forme de procès, vous tomberez assez vite sur des archers (ou snipers, dans Bloodborne), perchés sur des hauteurs ou retranchés dans des zones compliquées à atteindre, surtout en plein combat de mêlée. Les projectiles de ces personnages sont rarement très dangereux en eux-mêmes mais ils vous interrompront en plein mouvement alors que vous tentez de vous défaire des ennemis en face de vous, leur laissant l’ouverture nécessaire à la tournante fatale qu’ils vous réservent à coup sûr… Essayez donc de vous procurer rapidement un arc ou une arbalète, et de vous constituer un carquois d’une vingtaine de flèches minimum pour pouvoir vous débarrasser d’un ennemi surplombant le lieu de votre massacre imminent.

DarkSouls

Même chose pour les archers ou magiciens dotés de sorts à distance dont le but est de vous faire tomber lors du franchissement délicat d’un précipice. Ironiquement, ce procédé n’est pas applicable dans Bloodborne, où les armes à feu n’ont pas la portée des flèches des Souls, il faudra donc aller s’occuper de ces importuns au corps à corps. L’arc-Lame de Simon présent dans le DLC The Old Hunters n’a pas une portée plus grande que les armes à feu du jeu.

[nextpage title=”Apprenez au moins les bases de la magie !”]

A moins d’avoir monté patiemment un build de magicien sur plusieurs dizaines de niveaux, l’utilisation d’une magie réellement efficace reste un luxe dans les univers de FromSoftware (dans Bloodborne, elle est quasi inexistante à l’exception des quelques tours possibles avec les items lâchés par les boss, plutôt inutiles dans l’ensemble), mais tout guerrier ou voleur que vous soyez, avoir dans sa besace un ou deux sorts fonctionnels, même très basiques, sera forcément un atout.

darksouls_subworld

Les sorts de soin sont notamment très utiles quand vous poussez l’exploration dans une zone encore inconnue et que l’Estus où les herbes de lune commencent à se raréfier. Combiné à quelques items régénérant le mana ou le nombre de sorts utilisables ((le système de magie varie d’un Souls à l’autre, mais celui de Dark Souls 3 revient à celui de Demon’s Souls, c’est à dire avec une barre de mana rechargeable), c’est à dire avec une barre de mana rechargeable), ce sort peut vous donner la latitude nécessaire au bouclage d’une zone sans avoir à rebrousser chemin. Les sorts de lancer peuvent également sauver la vie en cas de pénurie de flèche ou de situations critiques où un ennemi hors de votre portée directe doit être éliminé rapidement. Pensez donc à vous procurer ces deux types de sorts assez tôt dans l’aventure pour disposer d’une palette de compétences un peu plus complète, et améliorer ainsi vos chances de survie.

[nextpage title=”Surveillez votre équipement !”]

La gestion du poids dans les jeux FromSoftware obéit à des règles strictes. Si quelques variations existent selon les jeux en ce qui concerne l’inventaire total, le poids des éléments qui sont effectivement équipés par votre personnage est à surveiller de près. Votre capacité maximum suivra vos statistiques de force ou de constitution et si vous êtes trop chargé, vos mouvements en pâtiront, seront ralentis, voire même empêchés (mais pas dans Bloodborne, où ça n’a pas d’incidence).

darksouls2_tourdHeide

Si votre équipement constitue moins des deux tiers de votre poids maximum, vous devriez être plus ou moins libres de vos mouvements, et s’il descend en dessous de la moitié, vous pourrez même gambader comme un cabri sous coke. Alors, il est tentant devant la beauté de certaines armures lourdes et armes gigantesques de se parer des éléments les plus bling bling du jeu, quitte à tout miser sur ses stats de force et de dextérité, mais en règle générale, miser sur un meilleur encaissement de dégâts n’est pas forcément une bonne idée, en particulier si vous êtes nouveau dans l’univers des FromSoftware. Mieux vaut esquiver un coup que de le prendre en pleine poire en espérant que l’armure en absorbera une partie, surtout si l’on est pas encore très à l’aise avec les mécaniques du jeu. Il est peut-être plus judicieux de réserver les expérimentations d’équipement lourd pour votre new game +, et d’apprendre dans un premier temps à être plus rapide que l’adversaire plutôt qu’à être plus résistant. Mais ceci dépend bien entendu du style que vous désirez adopter et reste évidemment à la discrétion de chaque joueur.

[nextpage title=”N’abusez pas du voyage rapide !”]

A l’exception de Dark Souls premier du nom, où le voyage rapide n’apparaît que tardivement dans le jeu, la plupart des jeux FromSoftware vous proposeront de vous rendre directement aux feux de camps / lampes / archipierres que vous aurez activés en jeu. Ce n’est pas forcément une bonne chose que d’en abuser. Déjà parce que l’absence de voyage rapide était ce qui constituait la source de la délicieuse tension des premières heures de Dark Souls, et qu’elle imposait une immersion totale dans le monde crépusculaire du jeu, où chaque déplacement devait être mûrement réfléchi mais aussi parce que la paresse du voyage rapide pourra faire rater au joueur beaucoup d’évolutions du jeu.

dark-souls-forgeron_pnj

En effet, les sentiers et routes pavées des jeux FromSoftware ne sont pas figés dans le temps. En fonction de vos rencontres et de vos accomplissements, certains événements se déclencheront, des portes autrefois scellées seront par la suite ouvrables, des PNJ changeront d’emplacement, des ennemis disparaîtront quand d’autres feront leur apparition, et une sur-utilisation du voyage rapide vous fera passer à côté de ces changements. Sans compter que le fait de traverser régulièrement les mêmes zones les rend de plus en plus faciles à mesure que vous en retenez les pièges et l’architecture, rendant le farming léger d’âmes ou d’échos plus gérable. Plutôt que de vous téléporter jusqu’à ce point qui est à 10 minutes, allez-y donc à pied et nettoyez tout sur votre passage, vous arriverez à destination avec un pécule supplémentaire qui vous permettra de remplir votre cargaison d’items de santé, vous aurez perfectionné votre art de la parade au passage et qui sait, vous serez peut-être tombé sur un personnage amical que vous aviez perdu de vue.

[nextpage title=”Ne soyez pas obsédé par vos âmes (de vos échos de sang) !”]

Oui, ça peut faire très mal de perdre 10 000 âmes ou échos dans une embuscade vicieuse durant les premières heures de jeu, mais sachez que cette somme vous paraîtra vite ridicule quand votre seuil de passage de niveau sera de 20 000 ou 30 0000, et que le moindre ennemi tué en rapportera 1 200 en moyenne. Les âmes et échos sont certes importants dans les jeux FromSoftware, puisqu’ils constituent la monnaie d’échange de leurs univers, mais il faut aussi savoir ne plus y penser quand votre objectif n’en dépend pas. La meilleure façon d’envisager cette donnée est de la voir comme un marqueur de progression.

Dark-Souls-2-crown-trilogy-DLC

Nettoyer l’intégralité d’une des premières zones de jeu vous en rapportera quelque chose comme 10 000, mais ces 10 000 correspondront plus tard à l’équivalent de 5 ou 6 ennemis de base vaincus dans les zones intermédiaires et finales du jeu, il n’y a donc pas de quoi se morfondre si vous en perdez si peu, mieux vaut vous fixer des objectifs clairs, hors des aspirations vénales auxquelles nous sommes tous sujets, et réserver votre attention aux âmes et aux échos à des moments où vous visez des objectifs s’y rapportant. Il vous faudra alterner les phases où vos finances seront importantes et celles où elles ne le sont pas pour avancer sereinement dans les jeux, prenons deux exemples.

Quand les âmes ou échos sont importants :

– Il vous manque un point de stat de dextérité pour utiliser correctement cette belle arme rutilante que vous venez de récupérer et qui vous fait baver d’envie. Là, effectivement, il vous manque des âmes ou échos pour l’obtenir. Votre objectif sera donc de vous aventurer dans des zones avec lesquelles vous êtes plus ou moins familiarisé et de slasher du mob de base jusqu’à ce que le compteur affiche la somme nécessaire au passage de niveau suivant et à l’obtention de votre fameux point de stat. Ne faites pas le héros, gérez les ennemis un par un autant que possible, et tout devrait bien se passer jusqu’à votre retour au bercail.

Quand les âmes ou échos n’ont aucune importance :

– Vous avez débloqué l’accès direct à un boss qui vous donne du fil à retordre. Dans ce cas-là, mieux vaut oublier votre porte-monnaie jusqu’à en être venu à bout. Dépensez tout ce que vous avez sur vous et lancer vous dans la bataille en laissant les préoccupations pécuniaires de côté. Pour peu que vous mouriez une ou deux fois en chemin et récupériez votre dû à chaque passage, vous vous retrouverez de toute manière devant le boss avec une certaine somme que vous aurez de grandes chances de laisser au milieu de la flaque sanglante en laquelle le marteau de 8 mètres de votre adversaire vous transformera. Ça n’aura pas d’importance, n’allez pas mourir une nouvelle fois en essayant de la récupérer au milieu du combat suivant. Ce n’est qu’une fois que vous aurez fait mordre la poussière à ce sacripant que vous pourrez à nouveau vous préoccuper de votre budget, en allant notamment vite dépenser ce que le boss en question vous aura dropé au lieu de jouer au con à tenter d’aller jeter directement un œil à la zone suivante.

[nextpage title=”Restez en forme, mais pas forcément en forme humaine !”]

Bloodborne ne pose pas ce problème, mais les Souls utilisent un système d’humanité qui peut paraître un peu opaque de prime abord. Les pierres d’yeux éphémères de Demon’s Souls et les humanités et les braises des Dark Souls sont des objets relativement rares et d’une grande utilité, il serait donc dommage de les dilapider bêtement.. Être en forme humaine présente de nombreux avantages, notamment pouvoir disposer d’une barre de vitalité pleine et accéder aux marques laissés par les autres joueurs et donc les invoquer pour leur demander de l’aide. Selon les jeux de FromSoftware, elle est aussi synonyme d’un plus haut taux de drop chez les ennemis ou d’une meilleure résistance aux malédictions. Mais cette forme comporte aussi des inconvénients, comme celui de ternir la tendance d’un monde si vous mourez ainsi dans Demon’s Souls et elle engendre surtout un risque majeur dans tous les Souls : celui d’être envahi par d’autres joueurs… hostiles, bien évidemment.

darksouls2_eliteknight

On a tous tendance à se dire que cette barre de vie pleine en vaut la chandelle mais c’est rarement le cas dans les faits : quand vous êtes pris en tenaille par deux ou trois ennemis un tantinet chahuteurs et dotés d’armes vaguement efficaces, vous pourriez avoir deux ou trois fois votre barre de vie complète à disposition, vous calancheriez exactement de la même manière. Il vaut donc mieux utiliser ces précieux items avec parcimonie. L’une des méthodes les plus éprouvées consiste à gérer la zone globale sous forme de fantôme / carcasse jusqu’à votre arrivée devant le boss de la zone et seulement à ce moment-là réfléchir à utiliser une pierre d’yeux ou une humanité pour être au mieux de votre forme devant le colosse qui vous attend derrière le brouillard laiteux et éventuellement invoquer un PNJ ou un autre joueur pour mieux faire passer la pilule du combat à venir…

[nextpage title=”Choisissez bien vos fréquentations !”]

Il serait difficile de résumer en quelques lignes toute la variété des “covenants” des jeux FromSoftware, ces serments trouvables un peu partout dans les jeux, généralement proposés par des PNJ, vous donnent la possibilité d’être affilié à un groupe de personnages aux intentions aussi diverses qu’opposées les unes aux autres. Certains groupes se spécialiseront dans l’entraide, d’autres dans les invasions sournoises, d’autres encore vous lieront à une divinité particulière ou vous permettront d’avoir la paix dans certaines zones du jeu en neutralisant l’agressivité de tel type de mob.

DarkSouls2_Majula

En faisant un certain nombre d’offrandes aux représentants de ces cercles, vous pourrez obtenir certains objets très rares et très utiles, mais les éléments à offrir ne sont pas très répandus dans l’univers des jeux, et votre affiliation peut facilement se retourner contre vous dans certains cas de figure. On pourrait conseiller de tous les essayer pour voir lesquels vous conviennent, mais si vous débutez, mieux vaut vous diriger vers des serments qui correspondent à vos attentes du jeu, si vous aimez qu’on vous aide, rejoignez ceux qui en font leur leitmotiv, si vous aimez envahir les autres, encanaillez-vous donc avec les crapules locales de votre espèce. Mais si vous voulez par exemple à tout prix améliorer vos armes dragon dans Dark Souls, les écailles de dragon nécessaires pour le faire étant aussi la base des offrandes à faire au Dragon Éternel pour son serment, il risque d’y avoir conflit d’intérêt. Même si l’obtention de ces fameuses écailles est légèrement facilitée par votre appartenance à ce cercle, elles ne courront pas les rues pour autant… A vous donc de bien réfléchir avant de vous engager dans une voie, même s’il vous suffira de rejoindre un autre serment pour vous débarrasser de celui qui vous embêterait trop…

[nextpage title=”Ne sous-estimez rien ni personne !”]

Vous êtes une merde. C’est ce que semble nous hurler à la face les jeux FromSoftware à chaque recoin de leurs maps. Et c’est assez proche de la vérité. Quand vous commencerez à maîtriser les techniques de base et que votre tableau de chasse se diversifiera suffisamment, il se peut que vous preniez la confiance. Grave erreur. Dans les Souls comme dans Bloodborne, TOUS les ennemis peuvent vous tuer en moins de 4 secondes (j’exagère, mais à peine), peut-être pas tous individuellement, mais une seconde d’inattention suffira pour vous retrouver pris en sandwich par deux ennemis tout à fait basiques qui feront un joyeux ping pong de lames rouillées sur votre petit crâne d’inconscient.

014_1456754052

Laissez votre regard une nanoseconde de trop sur votre indicateur de flèches tout en marchant et bim, qui fait le malin tombe dans le ravin. Précipitez-vous un peu trop vite sur ce coffre très séduisant, et il vous croquera littéralement la gueule. Un des plus grands plaisirs des jeux FromSoftware réside dans ce moment où on a enfin compris les mécaniques de base et qu’on se lance fièrement dans une nouvelle zone avec ce sentiment de contrôle qui est si dur à obtenir aux premiers stades du jeu. Mais cette sensation grisante est une pente glissante qui peut vous précipiter vers une mort certaine dès que vous vous éloignerez de la prudence sacrée requise par le jeu, dont il ne faut jamais se départir. Tout est une menace potentiel, même quand vous flânez dans les jardins de la Majula de Dark Souls II, la faune locale peut se montrer particulièrement taquine, et absurdement résistante. En gros, dès que vous commencez à vous sentir puissant, répétez-vous le mantra qui vous sauvera la vie 3 minutes plus tard : “Je suis une *****. Tout ici veut ma mort. Je ne contrôle que dalle.” Puis, une fois que c’est fait, essayez de vous prouver que c’est faux. (Bonne chance avec ça)

[nextpage title=”Servez-vous de vos yeux et de vos oreilles !”]

Les jeux FromSoftware sont un nid permanent de pièges et d’embuscades, de chutes plus ou moins contrôlables, d’architectures tordues, et de zones labyrinthiques, mais ils sont aussi remplis à ras bord d’ambiances sublimes, portées par des musiques ultra-planantes et des décors d’une beauté à couper le souffle. N’hésitez pas à faire des pauses pour admirer le paysage, utilisez éventuellement les jumelles et longue-vues mises à votre disposition pour scruter plus précisément des reliefs lointains de votre environnement. En plus de vous en mettre plein la vue, une observation assidue des lieux vous permettra peut-être de déceler avant d’y être confronté un certain nombre de pièges et embuscades tendus à votre encontre.

Bloodborne-joy

Les Souls et Bloodborne obéissent à la règle du “Si vous pouvez le voir, vous pouvez y aller”, il peut donc être très utile de contempler quelques minutes un nouveau paysage qui s’offre à vous, ou tout simplement gratifiant de poser un regard amusé sur le pont en contrebas que vous avez eu tant de mal à franchir quelques heures auparavant ou encore de dévisager cette statue lointaine que vous espérer atteindre un jour. Mais pensez aussi à bien écouter les sons qui vous entourent. Un grognement en approche peut être le signal d’alarme d’une attaque imminente dans le dos, un chant lointain qui s’intensifie tout à coup signifie que vous approchez sûrement de la nouvelle star qui en est à l’origine, le sifflement du vent au plus profond d’une grotte obscure est certainement signe d’une sortie proche. Les jeux FromSoftware sont des expériences sensorielles fortes qui utilisent toute la palette d’effets à leur disposition pour vous donner des indices sur votre situation, vous réchauffer un peu le cœur dans les quelques moments de répit et vous mettre une pression de dingue au moment précis où vous étiez déjà au bord du craquage nerveux total. Soyez attentifs à tous les signes si vous espérez être plus acteur que victime de votre destin.

[nextpage title=”Absolument tout sert à quelque chose !”]

Rien n’est inutile dans les objets que vous récupérerez dans les jeux FromSoftware. L’utilité de certains items vous paraîtra certainement un peu opaque la première fois que vous les croiserez, mais gardez-les, ne les utilisez pas sans avoir bien intégré le sens de leur présence dans le jeu. Vous ne voyez pas comment ces simples cailloux pourraient servir à quoique ce soit, essayez peut-être de vous en servir pour attirer les ennemis un par un sans déranger leurs collègues, si ces cailloux sont lisses et soyeux, ils intéresseront peut-être quelqu’un d’autre dans les Souls.

dark souls 2

Ces petits trucs qui brillent quand on les jette au sol vous semblent un peu gadget, collectionnez-les quand même, ils pourraient se révéler primordiaux plus tard dans le jeu, pour retrouver votre chemin quand vous serez perdu et en pleurs dans une zone particulièrement labyrinthique et dangereuse. Même les objets qui n’ont pas d’utilité directe dans le jeu disent quelque chose, soit sur les intentions de celui qui vous les donne, soit si vous lisez bien entre les lignes de leur description. Ces boucliers et épées cassés que vous avez accumulés en début de jeu pourront peut-être être revendus plus tard. Les curieux artefacts mystiques que vous trimbalez depuis une vingtaine d’heures de jeu pourront révéler leur fonction si vous les utilisez dans certaines zones qui vous semblent étrangement verrouillées ou vibrantes d’une énergie particulière. Bref, ne jetez rien, gardez absolument tout, si vous ne savez pas encore pourquoi, vous le découvrirez certainement plus loin dans votre aventure…

[nextpage title=”C’est pas la taille qui compte !”]

Il est assez facile dans la série des Souls de se laisser séduire par les armes gigantesques qui infligent des dégâts monumentaux, mais gardez bien à l’esprit que ces armes sont souvent très lourdes et lentes à manier, et que leur durée de vie est généralement très courte. Si vous débutez dans les jeux FromSoftware, vous avez tout intérêt à tranquillement maîtriser l’une des armes de base et à l’améliorer au fur et à mesure, plutôt que de vous retrouver avec un outil trop chronophage dans le timing des combats et qui vous pompera toute votre endurance pour deux coups qui n’atteindront peut-être même pas leur cible.

darksouls2_old_iron_crown

Cela ne vous empêche en aucun cas d’aller vous amuser avec votre nouveau jouet dans les zones où vous êtes plus à l’aise, ou de le sortir au moment où vous savez que vous allez pouvoir achever un boss agonisant, mais miser sur lui dans des endroits qui vous sont encore étrangers est rarement une bonne idée. Un certain nombre d’armes particulièrement efficaces sont récupérables à des stades assez précoces du jeu, même s’il faut parfois connaître ou juste deviner en lisant les messages laissés par d’autes joueurs l’astuce qui vous permettra de les obtenir. Ces armes, telle que l’épée draconique de Dark Souls, peuvent quasiment vous accompagner sur toute la durée du jeu, à condition de les améliorer un minimum. Gardez en une à portée de main, en plus de votre arme géante, si vraiment vous ne pouvez pas résister à la tentation.

[nextpage title=”Ne jouez pas avec vos nerfs !”]

L’expérience de jeu sur les Souls et Bloodborne s’apparente à peu de choses près à un exercice sportif, avec une phase d’échauffement où les réflexes se remettent progressivement en place, puis une période faste où votre jeu va passer par un certain pic de qualité. Mais au bout d’un moment, quelques morts stupides plus tard, une petite demi-heure perdu dans les bois, plusieurs tentatives infructueuses contre un boss récalcitrant, les nerfs vont commencer à vriller légèrement. C’est là qu’il faut savoir s’arrêter, avant de faire n’importe quoi, de dépenser des items essentiels pour la suite du jeu pour des problèmes qui ne le méritent pas, ou de refaire jusqu’à épuisement, en une boucle infinie, les mêmes 200 mètres pour mourir toujours au même endroit en gaspillant des milliers d’âmes ou d’échos au passage.

dark souls 6

Une situation qui peut vous paraître inextricable se révélera peut-être toute simple quand vous reviendrez sur le jeu à tête reposée le lendemain. Cette notion de savoir s’arrêter est valable sur le long terme d’une session de jeu, mais elle l’est aussi dans des délais plus courts. Vous venez de vous faire bêtement pousser du haut d’une falaise par un petit mob de base tout pourri qui ne mérite pas l’honneur de s’attribuer la prise de votre glorieuse vie, vous décidez donc d’y retourner à toute berzingue guidé par l’énervement et la colère. Grossière erreur. La frustration vous fera très certainement faire des erreurs indignes que vous n’auriez pas commises en étant frais et dispos. Prenez deux minutes, respirez un peu, mangez un fruit ou un snickers, selon votre vision personnelle de la diététique, allez checker votre Facebook ou votre Twitter, soufflez, et puis ensuite, retournez-y. Quelques instants de pause peuvent faire la différence, rejoignez prudemment, sans précipitation, le lieu de votre dernière mort, et continuez ensuite de la même manière. Comme dans tous les sports, le mental doit être frais si vous voulez que les réflexes suivent et la colère n’a jamais été aussi mauvaise conseillère que dans les jeux de FromSoftware.