Dossier

[Guide] 25 conseils pour ne pas mourir 25 000 fois dans un Dark Souls (et Bloodborne)

Ne jouez pas avec vos nerfs !

Par G33K VNR le

L’expérience de jeu sur les Souls et Bloodborne s’apparente à peu de choses près à un exercice sportif, avec une phase d’échauffement où les réflexes se remettent progressivement en place, puis une période faste où votre jeu va passer par un certain pic de qualité. Mais au bout d’un moment, quelques morts stupides plus tard, une petite demi-heure perdu dans les bois, plusieurs tentatives infructueuses contre un boss récalcitrant, les nerfs vont commencer à vriller légèrement. C’est là qu’il faut savoir s’arrêter, avant de faire n’importe quoi, de dépenser des items essentiels pour la suite du jeu pour des problèmes qui ne le méritent pas, ou de refaire jusqu’à épuisement, en une boucle infinie, les mêmes 200 mètres pour mourir toujours au même endroit en gaspillant des milliers d’âmes ou d’échos au passage.

dark souls 6

Une situation qui peut vous paraître inextricable se révélera peut-être toute simple quand vous reviendrez sur le jeu à tête reposée le lendemain. Cette notion de savoir s’arrêter est valable sur le long terme d’une session de jeu, mais elle l’est aussi dans des délais plus courts. Vous venez de vous faire bêtement pousser du haut d’une falaise par un petit mob de base tout pourri qui ne mérite pas l’honneur de s’attribuer la prise de votre glorieuse vie, vous décidez donc d’y retourner à toute berzingue guidé par l’énervement et la colère. Grossière erreur. La frustration vous fera très certainement faire des erreurs indignes que vous n’auriez pas commises en étant frais et dispos. Prenez deux minutes, respirez un peu, mangez un fruit ou un snickers, selon votre vision personnelle de la diététique, allez checker votre Facebook ou votre Twitter, soufflez, et puis ensuite, retournez-y. Quelques instants de pause peuvent faire la différence, rejoignez prudemment, sans précipitation, le lieu de votre dernière mort, et continuez ensuite de la même manière. Comme dans tous les sports, le mental doit être frais si vous voulez que les réflexes suivent et la colère n’a jamais été aussi mauvaise conseillère que dans les jeux de FromSoftware.