Dossier

Netflix : notre sélection de 5 spectacles de « stand-up » pour rire plutôt que déprimer

culture geek

Par Felix Gouty le

Que ce soit la solitude d’un confinement, la peur d’une pandémie ou simplement les aléas de la vie, tellement de choses peuvent saper le morale. Heureusement, Netflix et ses nombreux spectacles de « stand-up » sont là pour illuminer ce brouillard émotionnel.

La plate-forme payante de SVOD la plus populaire au monde, Netflix, peut intimider par la densité de son catalogue. Difficile, parfois, pour le néophyte de faire le tri entre les films, les séries, les documentaires, l’animation et les spectacles humoristiques et musicaux qu’elle propose. Concernant son très massif volet humour (mis en valeur par son propre compte Twitter et YouTube, « Netflix Is A Joke »), le Journal du Geek a testé, approuvé et sélectionné un catalogue de spectacles de « stand-up » disponibles sur Netflix, dont on vous garantie qu’ils offriront autant de réflexions enrichissantes que de barres de rire.

Fary, le charme(ur) à la Française

Après Fary is the new black diffusé sur la plate-forme dès 2018, Fary est revenu sur Netflix avec un nouveau spectacle le 12 mars 2020 (MAJ : une seconde partie sera disponible le 16 avril). Si Hexagone se démarque par sa réalisation – tout en rotation – et par sa colorimétrie – en noir et blanc et bleu – il excelle surtout par sa fluidité. Avec ses allures de hipster, Fary charme et emporte le spectateur par la richesse de son vocabulaire et, surtout, par sa verve. L’humoriste est capable de passer d’un registre à l’autre, d’échanger des paroles philosophiques par du clash pur et dur, en un instant.

Judah Friedlander, le maître américain de l’impro

Le génie est cliché, mais le génie existe : la preuve avec Judah Friedlander. Après plusieurs décennies de pratique, cet humoriste américain s’est forgé une maîtrise de l’improvisation inégalée et, peut-être bien, inégalable. Dans America is the greatest country in the United States, Friedlander incarne, en apparence, le stéréotype du patriote américain convaincu de la supériorité de son pays. Dans la peau de son personnage, il interagit directement avec le public pour confronter les idées reçues et offrir un second degré absurde et satirique.

Daniel Sloss, le prince du « borderline »

Doté de deux spectacles sur Netflix, l’Écossais Daniel Sloss n’est même pas dans sa trentaine. Pourtant, il excelle déjà dans l’art de faire rire par les seules expressions de son visage. Mais loin d’être limité à des grimaces, Daniel Sloss semble posséder une rhétorique naturelle et n’hésite pas à provoquer son public en jouant avec ses attentes. Il est particulièrement fort dans la transformation d’une anecdote extrêmement triste en une tranche de rire mémorable.

Neal Brennan, le touche-à-tout

Neal Brennan possède avant tout un humour (et un amour) de l’écrit. Pendant des années, il a co-écrit les spectacles de Dave Chappelle, l’un des comiques américains les plus populaires. Ces derniers temps, Neal Brennan officie en solo, sur la scène, grâce à un concept très original. Dans 3 Mics, le scénariste-humoriste offre trois genres d’humour en un spectacle : du stand-up classique, des punchlines brèves et des confessions personnelles pleines d’émotion. Chaque dimension abordée apporte son propre lot de rires, mais Brennan excelle surtout dans sa sincérité sur les sujets de la dépression ou de la relation père-fils.

Blanche Gardin, la reine de l’humour noir

« Si on devait se lever tous les matins avec la certitude que nos emmerdes sont éternelles, on aurait envie de se flinguer, mais, sans la mort (pour y arriver), on pourrait plus. » Blanche Gardin, révélée par le Jamel Comedy Club, est comme ça, elle étale des réalités sans dramatiser, sans sensationnalisme et sans concession. Son spectacle Je parle toute seule, disponible sur Netflix, réussit à constamment créer la surprise au fil des anecdotes et des réflexions. La noirceur dans la subtilité de ses jeux de mots fait particulièrement effet.

Mentions honorables

  • Hasan Minhaj, informer par le rire : Avec l’émission Un patriote américain, Hasan Minhaj prend l’angle du stand-up pour décrypter l’actualité, sans la banaliser. Ou comment maintenir l’attention du téléspectateur même sur des sujets très complexes.
  • Marc Maron, le rire par le cynisme : Vétéran du stand-up américain, il ne s’est fait connaître que très récemment par la série Netflix, sur le catch féminin des années 1980, GLOW. Dans End times fun, il joue de sa personnalité cynique pour créer des connexions impossibles – par exemple, entre l’univers Marvel et la religion judéo-chrétienne – et réussir à faire rire.
  • Humoristes du monde – The Comedy Lineup : Pour découvrir des comiques de tous les horizons et de tous les pays, Netflix met à disposition de nombreux mini-spectacles grâce à Humoristes du monde et The Comedy Lineup.
  • Voulez-vous rire avec moi ce soir ? : L’humoriste français Yacine Belhousse, ancien du Jamel Comedy Club, a proposé, en 2017, un documentaire (donc, choix un peu hors-sujet) sur le stand-up à travers le monde qui revient sur les différents styles d’humour, mais aussi sur la psychologie des comiques.
Il faut que je vous parle
117 Commentaires
Il faut que je vous parle
  • J'ai lu (Publisher)