Dossier

Nvidia : Une GTX 1080, de très grandes ambitions

Hardware

Par Henri le

Depuis sa dernière conférence, le constructeur NVIDIA a réussi à enflammer le coeur de nombreux gamers grâce à une nouvelle gamme de cartes graphiques particulièrement intéressantes. Y’a-t-il vraiment de quoi s’enthousiasmer ?

IMG_20160524_111820

Avec pas loin de 80% de parts de marché, NVIDIA domine largement le secteur des cartes graphiques. La marque ne se fatigue d’ailleurs même plus à comparer les performances de ses produits face à AMD dans ses communiqués officiels. On aurait donc pu croire que la firme au caméléon se contenterait d’innover assez pour écouler sa nouvelle gamme. Mais il n’en est rien. L’américain a décidé de sortir l’artillerie, lourde avec des produits clairement pensés pour la 4K et la réalité virtuelle. Et même si la plupart d’entre n’en sont pas équipés, l’américain y croit dur comme fer.

NV9

Les spécifications de la GTX 1080 sont très impressionnantes. Le nouveau format de gravure des puces Pascal permet de faire sérieusement monter les fréquences, qui débutent à 1,7 GHz et peuvent dépasser les 2,1 GHz grâce au GPU Boost 3.0. Elle embarque cette fois-ci 8 Go de RAM GDDR5X à 10 GHz (contre 6 Go DDR5 pour la 980 Ti). Cette fois-ci, l’architecture Pascal semble réussir le pari de l’augmentation de la puissance sans pour autant faire exploser le TDP. Si la question de la consommation énergétique intéresse depuis longtemps le constructeur, cette architecture étonne clairement sur les deux points.

IMG_20160524_114034

En plus de ce nouveau type de mémoire et de cette architecture innovante, Nvidia met en avant une conception intelligente, avec un ventirad qui permet de ventiler le PCB de manière optimale. Le carte ne consomme d’ailleurs que 180 watts. On remarque que la firme à cette fois-ci envie de reprendre un contrôle total sur son produit puisqu’elle propose une « Founders Edition » au design racé. Les autres constructeurs qui proposeront des versions modifiées auront le droit de la mettre en vente à environ 100 euros de moins. Il n’est donc pas question de voir les modèles « stock » disparaître de si tôt comme c’était le cas auparavant.

TitanX

En Full HD, 1440p et 4K, la machine de Nvidia laisse loin derrière la dernière Fury X, pourtant dotée d’une solide configuration. Cette déferlante de puissance prouve bien que NVIDIA entend proposer le premier véritable flagship destiné à la réalité virtuelle et aux moniteurs très hautes résolutions. Nous n’avons pas encore les résultats de la 1070, mais ses performances pourraient bien approcher celles d’une GTX Titan X. De quoi reconstituer un nouveau haut/milieu de gamme (à environ 500 euros tout de même) pour qu’une plus grande partie des joueurs accède à ces technologies.