Dropshipping : le guide complet pour devenir le maitre en dropshipping

Depuis plusieurs années maintenant, il existe une façon bien particulière de faire du commerce en ligne : le dropshipping. Vous avez sûrement déjà dû tomber sur des témoignages miraculeux ou des gourous vendant leurs formations dans le domaine afin de gagner de grosses sommes d’argent grâce à cette méthode.

Mais qu’en est-il dans la réalité, et en quoi consiste le dropshipping exactement ? C’est ce que nous allons voir dans cet article détaillé sur le dropshipping. Ainsi, si ce type d’activité vous intéresse, vous serez en possession de toutes les informations importantes à son sujet afin que vous puissiez vous lancer en connaissance de cause.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Si vous avez cherché des informations concernant le dropshipping sur Internet, vous avez sûrement trouvé une foule de données parfois contradictoires censées définir cette pratique. Alors commençons par démêler le vrai du faux en définissant et en expliquant ce qu’est vraiment le dropshipping.

Cette manière de faire du commerce en ligne nous arrive tout droit des États-Unis. Installée depuis maintenant plusieurs années dans le monde entier, le dropshipping consiste à vendre en ligne, sans gérer de stocks, ni les expéditions des commandes.

Pour permettre cela, le dropshipping consiste en un système tripartite, dans lequel vous tenez le rôle d’intermédiaire entre vos fournisseurs et vos clients finaux. Les trois parties de cette échange sont les suivantes :

  • Le client qui passe commande sur votre site
  • Vous (le vendeur)
  • Votre fournisseur

Dans les faits, comment cela se passe-t-il ? Assez simplement. Lorsque vous recevez une commande, vous la transférez à votre fournisseur qui s’occupe directement de l’expédition vers votre client. Le client vous paie donc le prix que vous avez affiché pour l’article, sur lequel vous aurez prévu une marge par rapport au prix que vous devrez payer à votre fournisseur.

Modèle dropshipping
© Oberlo

Comme vous pouvez le constater, ce système est assez simple. Vous – le vendeur – serez dispensé de la gestion des stocks et des expéditions, qui représente une part très importante de travail, de temps, et d’investissement. En effet, aucun investissement n’est ici nécessaire.

Vous gagnerez de l’argent grâce à la différence entre le prix auquel vous allez vendre vos produits et celui auquel vous les achetez. Cependant, vous aurez sans doute remarqué que le dropshipping consiste davantage en la mise en valeur des produits et en la communication que vous ferez autour d’eux.

Vous serez donc moins impliqué dans la création de vos produits que dans leur commercialisation, ce qui peut en déranger certains.

La meilleure solution pour créer un E-Commerce et faire du dropshipping :

 500 modèles de sites différents

 0,5 à 50 Go de stockage

 14 jours satisfait ou remboursé

 Nom de domaine gratuit pendant 1 an

9.7 /10

Caractéristiques
- Fonctionnalités SEO
- Offre gratuite
- Optimisé dropshipping / e-commerce
- Générateur de logo inclus
- App Market (200+ apps)
Notre avis : La référence des créateurs de sites
Modèles
Fonctionnalités
Simplicité
Support client
Qualité / prix
EN VOIR +
1

Dropshipping : avantages et inconvénients

Maintenant que vous avez bien en tête la définition du dropshipping, vous vous demandez peut-être quels en sont les points positifs et les points négatifs. Nous allons donc tenter de résumer les principales qualités et les principaux défauts de cette méthode de E-Commerce.

Les principaux avantages du dropshipping

Comme vous vous en doutez, si le dropshipping rencontre un tel succès sur Internet, c’est qu’il comporte bien des avantages. Le premier que nous pouvons citer, nous l’avons déjà abordé de manière rapide : l’absence de stocks. En effet, puisque vous ne faites que transmettre les commandes de vos clients à vos fournisseurs, vous n’avez pas à gérer de stocks.

Par la même occasion, vous êtes débarrassé de la gestion des expéditions qui est aussi assurée par le fournisseur. C’est lui qui va directement envoyer les articles aux clients finaux. C’est donc une gestion bien plus légère que celle d’un commerce en ligne traditionnel. Cela implique un autre avantage : l’investissement financier est bien moindre.

En effet, puisque vous n’achetez à vos fournisseurs que des produits déjà achetés par vos clients, vous ne payez que lorsque vous êtes sûr de faire votre marge. Ainsi, l’investissement financier est très réduit, voire inexistant. Avec le dropshipping, vous pouvez dire adieu aux soucis de devoir revendre une marchandise pour laquelle vous vous êtes endetté, puisque vous n’aurez rien à avancer. De plus, vous n’avez pas besoin d’un local afin de stocker vos produits et traiter vos commandes.

Au-delà de ces aspects pratiques, le dropshipping présente un autre avantage majeur : il vous donne accès à une infinie quantité et diversité de produits. De cette façon, vous pourrez proposer un choix de produits énorme sans perdre de temps dans leur recherche ou encore leur conception.

Le fait que tout se passe uniquement en ligne vous permet cette liberté dans le choix de vos produits mais aussi dans votre façon de travailler. Par là, nous entendons que vous pouvez pratiquer le dropshipping depuis n’importe où, pourvu que vous ayez une connexion à Internet.

Vous l’aurez compris, le dropshipping présente un certain nombre d’avantages non négligeables. Mais si beaucoup ne vous vendent que les aspects positifs de cette méthode, ne perdez pas de vue qu’elle présente aussi quelques inconvénients.

Avantages et inconvénients du dropshipping
twenty20photos © Envato Elements

Les défauts les plus importants du dropshipping

Si vous souhaitez vous lancer dans le dropshipping, vous devez garder à l’esprit que tout n’est pas si facile. Pour arriver à tirer son épingle du jeu, il faudra passer par quelques étapes moins amusantes, comme vous devez vous en douter.

Parmi les principaux défauts de cette méthode de commerce en ligne, nous pouvons déjà citer le fait que vous serez totalement dépendant de vos fournisseurs. En effet, en cas de manquement de la part d’un fournisseur, ce sera à vous de vous débrouiller avec le client car vous serez son seul interlocuteur.

À ses yeux, vous serez d’ailleurs le vrai vendeur. Vous devez donc agir en tant que tel et assumer les erreurs commises par vos fournisseurs, ce qui peut vous mettre dans des situations inconfortables. Cela peut intervenir par exemple en cas de retard de livraison ou d’indisponibilité de certains produits.

Si le client n’est pas livré à temps et que le fournisseur est dans l’incapacité de respecter les délais donnés, vous devrez dédommager votre client vous-même. Vous pourrez ensuite tenter d’obtenir gain de cause auprès de votre fournisseur, mais cela n’est pas toujours évident.

Cette responsabilité vis-à-vis de vos clients vous incombe aussi pour la gestion du SAV. Car oui, c’est vers vous que vont se retourner les clients mécontents, vous devrez alors trouver une solution avec eux, avant de peut-être en trouver une avec votre fournisseur.

Ce genre de problème arrive surtout quand vous avez peu d’informations à donner sur vos produits, ce qui est souvent le cas sur les plateformes dont se servent les dropshippers pour créer leurs catalogues de produits. En effet, la grande quantité de produits prend le pas sur leur description. Vous pourrez donc avoir du mal à les détailler fidèlement, entraînant parfois le mécontentement de vos clients.

Enfin, sachez que si vous vous fournissez hors Europe, vous devrez payer des frais de douane, ce qui peut être très compliqué à gérer. Si aucun de ces inconvénients n’est insurmontable, il convient tout de même de les connaître avant de se lancer dans le dropshipping.

Quelles sont les conditions préalables pour faire du dropshipping ?

Vous vous demandez peut-être quelles sont les conditions à respecter pour faire du dropshipping. Nous allons être directs avec vous : il n’y a aucun prérequis pour démarrer cette activité. Toutefois, le dropshipping demande quelques compétences et vous devez vous assurer que cette activité peut vous convenir avant de vous lancer tête baissée.

Par exemple, vous devez avoir une attitude entrepreneuriale pour arriver à vos fins. Vous devrez prendre des initiatives et vous montrer assez polyvalent dans les tâches à accomplir. Mais s’il y a bien un aspect qui prend le dessus sur les autres dans le dropshipping, c’est le marketing.

Faire du dropshipping avec l’aide de Wix

En effet, si vous êtes rebuté par la composante marketing du commerce en ligne, le dropshipping n’est pas fait pour vous. Comme nous l’avons vu précédemment, votre principale mission sera de mettre vos produits en avant et de donner envie à vos clients de les acheter. Vous devrez appliquer des stratégies commerciales et les adapter en fonction de vos résultats.

Si le dropshipping demande certaines aptitudes commerciales, sachez qu’il demande aussi beaucoup de patience et de persévérance. Les résultats sont parfois longs à arriver : on ne se fait pas une place dans le monde du web en un claquement de doigts.

Vous devez aussi savoir faire preuve de grandes capacités d’adaptation afin de réajuster le tir en permanence, en fonction des résultats obtenus et de l’évolution de vos objectifs. Internet est un univers en perpétuel mouvement, vous devrez faire de même.

Si vous pensez que ce mode de fonctionnement peut vous convenir, c’est un bon début. Toutefois, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, il semble primordial de suivre une formation digne de ce nom.

Les formations au dropshipping

S’il n’existe pas de diplôme de dropshipper, vous devez tout de même sérieusement penser à vous former avant de démarrer votre activité. Même si vous vous êtes bien documentés, vous ne pouvez pas tout savoir. Le dropshipping regorge de difficultés qui, si elles sont abordées en amont, vont pouvoir être surmontées bien plus vite et de manière bien plus sereine.

Formation dropshipping Dropizi
© Dropizi

Mais prenez garde : vous avez peut-être croisé le chemin de gourous du dropshipping sur les réseaux sociaux. Alors, même si cela peut sembler évident, nous tenons à vous le dire : les pseudo-formations dispensées par ces personnes qui vous font miroiter un chiffre d’affaires extraordinaire en quelques semaines seulement ne sont pas du tout la voie à suivre.

Privilégiez plutôt des formations dispensées par des personnes ou des organismes qui ont une vraie expérience du milieu et qui peuvent vous fournir leurs références. Vous paierez votre formation bien moins cher qu’avec les personnes citées précédemment et elle sera de bien meilleure qualité. Il vous sera d’ailleurs possible de vous former de manière très complète et surtout gratuite.

Pour ce faire, vous pouvez faire confiance à l’éditeur de boutiques en ligne Dropizi. Si nous vous parlons de cette solution, c’est qu’elle est à notre sens réellement qualitative. En effet, Dropizi vous propose une formation vidéo composée de plusieurs volumes. N’hésitez pas non plus à consulter les ressources et documentations proposées par l’éditeur Wix (que nous considérons comme le meilleur logiciel afin de créer des sites et des boutiques en ligne).

Ces derniers vont vous accompagner dans toutes les étapes de votre activité et vous donneront des pistes de réflexion sérieuses, ainsi que toutes les clés pour faire décoller votre business. En plus de cette formation, sachez que Dropizi vous propose aussi un suivi personnalisé sans limite de durée si vous souscrivez à ses services, ce qui peut être réellement intéressant.

Quoi qu’il en soit, vous voyez que les solutions pour vous former ne manquent pas, même à petit prix. Vous devez juste faire attention aux offres trop alléchantes, qui ne sont souvent rien d’autre que de belles arnaques.

Découvrir Dropizi

Démarrer dans le dropshipping

Une fois que vous êtes bien renseigné sur le dropshipping et que vous désirez vous lancer, il peut être difficile de savoir par où commencer. Alors, nous vous proposons dans ce guide de suivre quelques étapes simples et indispensables au démarrage de votre activité de dropshipping.

Déterminer le type de boutique souhaité

Avant toute chose, vous devez bien sûr savoir quel type de boutique en ligne vous souhaitez créer. Nous pouvons en citer trois, qui sont les principaux :

  • Les boutiques généralistes
  • Les boutiques spécialisées
  • Les boutiques mono-produit

Le premier type de boutique cité va vous proposer un très grand nombre de produits. Ces derniers seront assez variés et donneront un grand choix à vos visiteurs. Pour ce qui est des boutiques thématisées (ou spécialisées), ce choix va s’orienter autour d’un domaine ou d’une idée. On peut par exemple parler de boutique vendant uniquement des articles de bricolage.

Enfin, les boutiques mono-produit consistent à ne vendre qu’un seul type de produit, comme des casques audio par exemple. S’il peut vous sembler difficile de faire un choix, sachez que certaines choses fonctionnent mieux que d’autres. Les boutiques généralistes, notamment, paraissent être une bonne idée à un grand nombre de dropshippers débutants.

Or en voulant proposer trop de choix, on finit souvent par s’éparpiller et par présenter un site brouillon, sans aucune identité de marque et ne donnant aucunement confiance au client qui s’y perd. En clair, si aucune idée directrice ne soutient votre boutique généraliste, vous avez de gros risques que celle-ci ne fonctionne pas.

Pour moins vous disperser et cibler une niche de clients plus précise, vous pouvez opter pour une boutique thématisée. Vous pourrez ainsi vous spécialiser dans un domaine porteur et d’actualité. Mais si vous voulez notre avis, là où le dropshipping frappe le plus fort actuellement, c’est avec des boutiques mono-produit.

Dans ce cas précis, vous pouvez travailler une communication ciblée et la développer au maximum. Cependant, il ne faut pas en conclure qu’une boutique généraliste est forcément vouée à l’échec ou qu’une boutique mono-produit va rencontrer un succès immense sans effort. Vous devez travailler votre projet avec soin avant de vous décider sur l’orientation de votre boutique en ligne et sur le type de produits que vous allez y vendre.

Choisir ses produits et ses fournisseurs

Lorsque vous aurez décidé de la forme à donner à votre boutique de dropshipping, vous devrez bien évidemment constituer votre catalogue. Vous devrez alors choisir les produits que vous allez vendre. Pour ce faire, suivez vos envies, mais surtout suivez les tendances du moment.

Vous pouvez par exemple vous servir d’outils tels que Google Trends pour connaître les recherches les plus populaires des internautes. Cela vous permettra d’orienter votre choix vers des produits dont vous savez qu’ils suscitent l’intérêt du public. Vous pourrez aussi voir quels produits affichent un volume de recherche croissant, et ceux qui à l’inverse décroissent.

Dès que vous aurez ciblé une niche de produits, voire même un produit en particulier dans le cas d’une boutique mono-produit, vous devrez vous mettre en quête de vos fournisseurs. Mais comment les choisir ? Si cette étape peut paraître compliquée, gardez quelques idées directives en tête.

Fournisseurs et produits en dropshipping avec Dropizi
Catalogue de fournisseurs et de produits © Dropizi

Vos fournisseurs doivent proposer des produits de qualité et être transparents. Vous devez aussi vous assurer que vos fournisseurs assurent une livraison assez rapide et prendre connaissance de leurs conditions de SAV.

De la même manière, prenez garde à la localisation de vos fournisseurs : rappelez-vous que s’ils sont hors UE, vous paierez des frais de douane. Pour démarrer, vous pouvez vous tourner vers des grossistes tels que AliExpress ou BigBuy qui sont assez répandus. Pour vous simplifier la tâche, beaucoup de créateurs de boutiques en ligne intègrent un large choix de fournisseurs dans leurs offres. Pensez-y aussi. C’est par exemple le cas de Wix qui est la plateforme que nous recommandons d’utiliser afin de faire du dropshipping en toute simplicité :

Créer une boutique en ligne avec Wix

Enfin, surtout au niveau de vos produits, essayez de garder une certaine originalité sans pour autant en faire trop. Prenez soin de l’identité de votre boutique, tout en proposant des produits qui suscitent l’intérêt d’un maximum de personnes.

Fixer ses prix

Il reste une étape très importante à réaliser avant la mise en vente de vos produits : vous devez définir leur prix. Nous n’allons pas vous mentir : cela peut être assez épineux mais vous devez vous y atteler sérieusement et prendre un certain nombre de paramètres en considération.

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que la composante financière est un des critères de choix les plus importants pour les consommateurs, vous ne devez donc pas le laisser au hasard. La première chose à faire est un état des lieux du marché actuel et donc de la concurrence.

Constatez les prix moyens pratiqués par la concurrence afin de ne pas trop vous en éloigner si vous n’êtes pas en mesure de fournir une certaine valeur ajoutée à vos produits. Ensuite, vous devez bien entendu prendre en compte le prix auquel vous allez acheter les produits chez vos fournisseurs.

Aussi, prenez bien soin d’estimer toutes les taxes et autres frais qui s’ajoutent à l’achat de vos marchandises (que nous détaillerons juste après dans ce guide dédié au dropshipping). Pensez aussi à vos frais de fonctionnement et à vos dépenses marketing, comme vos campagnes de publicité ou votre achat de trafic par exemple.

Une fois que cette addition est faite, estimez la marge que vous souhaitez faire sur lesdits articles. Si cela correspond aux prix constatés au début de votre démarche, vous pouvez être fier de vous : votre affaire semble parfaitement ficelée.

Si un trop gros écart est constaté, vous devrez  absolument ajuster les points de dépenses qui peuvent l’être ou tenter de proposer un service qui justifie un écart de prix important avec vos concurrents.

Gérer les taxes et les assurances

Afin que tout soit le plus clair possible pour vous, nous allons dans cette partie de notre guide sur le dropshipping, nous intéresser brièvement aux taxes et aux assurances qui interviennent dans cette activité. Comme vous vous en doutez, ce qui va prendre le plus de place dans votre business sera la TVA. La TVA sur vos produits va dépendre de votre statut juridique.

Dans les formes telles que la SARL ou la SASU, vous devrez avoir un numéro de TVA, alors que si vous optez pour l’auto-entreprise, vous pourrez ne pas y être assujetti. Mais ce n’est pas la seule taxe à prendre en compte. Sachez que peu importe votre statut, vous devrez vous acquitter de la TVA à l’import, sur les produits que vous faites venir de l’étranger.

Cette TVA ne doit pas être confondue avec les frais de douane, qui s’appliquent uniquement aux produits que vous faites venir de pays extérieurs à l’Union Européenne. Pour ce qui est des frais de douane, ils s’appliqueront automatiquement à toutes les commandes de plus de 150€ et seront dépendants des articles concernés.

Les taxes en dropshipping
twenty20photos © Envato Elements

Enfin, en plus des taxes, vous devez avoir à l’esprit que certaines assurances vous seront bien utiles. En effet, même si aucune assurance n’est obligatoire dans le domaine du dropshipping, il est plus prudent de souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle, qui vous couvrira dans la majorité des cas.

Ne vous en faîtes pas trop non plus, il est inutile de souscrire à trop d’assurances. Si votre niche de produits a des besoins spécifiques, vous pouvez y répondre avec une assurance adaptée, mais en dehors de quelques cas particuliers, une bonne responsabilité civile sera suffisante pour débuter.

Faire du dropshipping avec Wix

Déclarer son activité

Pour vous lancer officiellement dans le dropshipping, vous devez bien entendu déclarer votre activité auprès des instances compétentes. Ainsi, vous devez choisir le statut juridique que vous souhaitez attribuer à votre entreprise. Cette tâche n’est pas si simple, surtout si vous débutez dans le milieu. La solution la plus facile consiste à se déclarer en tant qu’auto-entrepreneur.

En effet, la démarche et la gestion de ce type d’entreprise sont simples. Cependant vous devez réfléchir aux autres solutions, qui, même si elles semblent plus compliquées, peuvent s’avérer bien plus avantageuses. Nous pensons ici notamment aux entreprises de type SARL ou SASU. L’avantage premier de ce type de structures réside dans la déduction des charges.

Ainsi, vous paierez vos impôts uniquement sur votre marge, plutôt que sur le montant total de vos ventes, ce qui induit une différence de taille. Avec le statut d’auto-entrepreneur, cela n’est pas possible, et il vous sera donc bien plus difficile d’être rentable.

De la même manière, ce statut limite votre chiffre d’affaires annuel à 170 000 €. Si vous comptez aller au-delà (et nous vous le souhaitons), il vous faudra changer de statut juridique. Prenez donc bien le temps d’estimer vos ventes, votre chiffre d’affaires et vos charges avant de prendre une décision quant à la forme juridique à donner à votre activité de dropshipping.

Une fois que vous aurez fait votre choix, vous devrez déclarer votre activité auprès de l’organisme adapté. Par exemple, si vous décidez d’opter pour l’auto-entreprise, vous pourrez déclarer votre activité directement auprès de l’URSSAF.

Dans le cas où vous choisissez la SARL ou la SASU, vous devrez vous adresser au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) compétent. Une fois ces démarches effectuées et votre entreprise créée, vous pourrez vraiment entrer dans le vif du sujet.

Créer son site de dropshipping : les solutions à privilégier

Dans la suite de notre guide sur le dropshipping, nous allons nous intéresser à la création de votre site web. Plusieurs solutions existent et il se peut que vous ne sachiez pas vraiment vers laquelle vous orienter, nous allons donc vous les présenter brièvement.

1) Wix

Page officielle Wix
© Wix

Après avoir testé énormément de solutions différentes, Wix est pour nous la meilleure lorsqu’il s’agit de faire du commerce en ligne et surtout du dropshipping.

Que vous ayez des connaissances ou non dans le domaine, tout va se passer de manière vraiment simple. Vous allez être guidé afin de procéder à la création de votre boutique, puis vous pourrez directement modifier l’ensemble afin de l’adapter à vos besoins, créer de nouveaux produits, gérer les méthodes de paiement…

Outre la simplicité d’utilisation offerte par Wix, le fait qu’aucun frais ne soit prélevé sur les ventes réalisées est un vrai plus. Vous allez ainsi pouvoir optimiser au mieux vos coûts afin d’être rentable rapidement.

Nous tenons aussi à vous informer qu’afin de faire du dropshipping sur Wix, vous allez devoir installer une application dédiée. Il en existe plusieurs sur son catalogue d’applications et elles vont toutes vous permettre d’être mis en relation avec des fournisseurs de qualité, de gérer vos commandes…

Wix propose trois plans différents afin que vous puissiez faire du dropshipping :

Plus vous allez payer cher, plus vous aurez accès à des fonctionnalités avancées et généreuses. Nous vous invitons à vous rendre sur le site de Wix afin de retrouver le tableau comparant les différentes offres. Dans tous les cas, vous pourrez bénéficier de : nom de domaine gratuit, certificat SSL offert, au moins 20 Go d’espace de stockage pour votre boutique, la mise en place de paiements sécurisés, et bien plus encore.

Créer votre E-Commerce avec Wix

2) Shopify

Shopify Dropshipping
© Shopify

L’un des principaux éditeurs de sites web spécialisé dans le E-Commerce est Shopify. Vous l’avez probablement rencontré au cours de vos recherches. C’est en 2006 au Canada que cette entreprise a vu le jour, proposant des services de création de sites web.

Ainsi, Shopify vous permet de créer et mettre en ligne un E-Commerce de manière simplifiée grâce à un outil facilement accessible, même pour les personnes débutantes. Avec Shopify, vous pourrez créer une boutique optimisée pour les moteurs de recherche, mais aussi bénéficier d’outils spécialisés dans le dropshipping.

Pour ce qui est du budget à prévoir, sachez que Shopify vous propose tout d’abord un essai gratuit d’une durée de 14 jours avant de devoir payer un abonnement. Si vous n’êtes pas satisfait de l’outil, vous ne serez donc pas forcé de continuer. Pour aller au-delà, cet éditeur propose des abonnements compris entre 29$ et 299$ mensuels, selon vos besoins.

Découvrir Shopify

3) Dropizi

Page officielle Dropizi
© Dropizi

Vous connaissez peut-être le créateur français de sites web WiziShop. Vous serez alors ravi d’apprendre que Dropizi est la solution spécialisée dans le dropshipping créée par cette même entreprise. Dropizi est donc 100% français depuis sa création en 2018.

Comme nous l’avons dit plus haut dans ce guide, cet éditeur de boutiques en ligne spécialisé dans le dropshipping vous propose une formation vidéo gratuite, intégrée à votre abonnement. De la même façon, vous profiterez d’un catalogue de produits et de fournisseurs intégrés à votre boutique.

De cette façon, la création de votre boutique sera grandement simplifiée. Cet outil, tout comme Wix et Shopify, est aussi adapté aux personnes novices dans le domaine, ce qui est un bon point.

Ici côté tarif, vous devrez compter entre 27€ et 297€ par mois selon les options désirées. Dropizi propose aussi une période d’essai de 15 jours, totalement gratuite, avant de vous décider.

Faire du dropshipping avec Dropizi

Ne pas se méprendre sur le dropshipping : confusions fréquentes

Pour poursuivre notre guide sur le dropshipping, nous allons nous pencher spécifiquement sur quelques confusions répandues en ce qui concerne le dropshipping. En effet, si vous avez bien compris le principe de cette méthode de vente en ligne, il se peut tout de même que vous vous posiez des questions quant à d’autres pratiques. Et c’est normal car la nuance est parfois assez floue. Nous allons donc tenter de rendre les choses plus claires.

Dropshipping et commerce en ligne “classique”

Comme nous l’avons bien expliqué précédemment dans ce guide, le dropshipping se différencie du E-Commerce classique principalement par l’absence de stocks. Mais certaines situations sont un peu moins claires que cela et les deux méthodes peuvent se mêler. En effet, votre boutique n’a pas pour obligation d’être 100% dropshipping ou 100% classique.

Il n’est pas impossible de gérer une partie de votre boutique en dropshipping, puis une autre en commerce en ligne traditionnel. Par exemple, si vous créez des objets d’artisanat, vous pouvez très bien les vendre sur votre boutique en ligne, et donc, gérer vos stocks et les expéditions de vos produits.

Mais vous pouvez aussi compléter votre boutique avec des accessoires liés à votre activité, qui eux, pourront être vendus en dropshipping sans que vous ne vous occupiez de constituer un stock. Vous l’aurez compris : si ces deux concepts sont différents, ils ne sont pas incompatibles et peuvent parfaitement cohabiter.

Attention cependant à ne pas vouloir en faire trop : gardez une idée directrice pour éviter de vous éparpiller dans la gestion de votre boutique en ligne.

Le dropshipping et les marketplaces

Si vous débutez dans le domaine du dropshipping, il se peut que vous vous demandiez aussi quelle est la différence entre la vente en dropshipping et la vente sur les marketplaces. En effet, si vous vous renseignez pour monter votre boutique en ligne en dropshipping, il se peut que vous tombiez très souvent sur des solutions vous proposant de vendre sur les marketplaces.

Parmi les plus connues de ces marchés de vente, nous pouvons bien entendu citer Amazon, mais aussi eBay ou encore Cdiscount, par exemple. Mais alors, qu’y a-t-il de différent à vendre sur ces plateformes ? En réalité, même si cela prête à confusion, ce sont deux choses très différentes.

Amazon et dropshipping
© Journal du Geek

Pour vendre sur les marketplaces, vous devez déjà avoir vos propres produits pour les mettre à disposition sur la plateforme. Aussi, vous ne gérez pas votre commerce vous-même et vous êtes dépendant de la plateforme choisie ainsi que de ses règles. En clair, vous devrez ici gérer des stocks, mais vous ne posséderez pas votre propre boutique.

Mais même si ces deux activités n’ont rien à voir, sachez que vous pouvez tout de même faire du dropshipping de manière autonome, et vous lier à des marketplaces. Cela vous permettra de générer du trafic et de rendre vos produits plus visibles grâce à la notoriété des plateformes dont nous venons de parler.

Amazon FBA et le dropshipping

Puisque nous parlons des marketplaces, vous avez peut-être croisé au cours de vos recherches sur le dropshipping la solution Amazon FBA (pour Fulfillment by Amazon, ou en français Expédition par Amazon). Ici, la nuance avec le dropshipping est un peu plus floue, dans le sens où vous procédez bien à des ventes sans avoir de stocks.

Toutefois, cela ne correspond pas vraiment à la définition pure du dropshipping. En effet, dans le cas où vous décidez de travailler avec Amazon FBA, vous devez bel et bien posséder vos propres stocks, à la différence près que vous ne vous occuperez pas de leur stockage physique, qui se fera chez Amazon.

Vous profiterez ici de la notoriété de la célèbre plateforme, attirant un grand nombre de potentiels clients. Toutefois, vous serez assez restreint dans vos possibilités. Vous serez dépendant des conditions d’Amazon et vous ne maîtriserez pas tout le processus de vente, ce qui peut vous jouer des tours.

Avec du dropshipping pur, vous maîtrisez vos commandes et vos fournisseurs, vous pouvez avoir un regard sur toutes les étapes d’une vente, ce qui n’est pas forcément le cas si vous optez pour Amazon FBA à qui vous déléguerez une grande partie du travail.

Le dropshipping et la gestion des stocks

Suite à ce que nous venons de voir dans ce guide, une dernière petite mise au point s’impose. Cette dernière concerne les stocks dans le dropshipping. Si vous avez bien compris que la définition du dropshipping repose quasi-intégralement sur l’absence de gestion des stocks et des expéditions, cela n’est pas toujours le cas.

En effet, un grand nombre de dropshippers constitue tout de même des stocks de leurs produits afin d’avoir plus d’emprise sur les conditions et les délais de livraison. Ils peuvent ainsi proposer des livraisons plus rapides et avoir un meilleur regard sur leur déroulement.

Dans ce cas, vous conviendrez que nous sommes plutôt face à un cas de commerce en ligne classique que face à du dropshipping. Cela inclut aussi d’investir de grosses sommes d’argent pour constituer les stocks et de mobiliser les ressources (financières et humaines) nécessaires à la gestion des stocks et des expéditions.

En procédant ainsi, vous éliminez donc deux des principaux avantages du dropshipping, ce qui à notre sens est assez dommage. Cependant, il est important de savoir que ce genre de pratiques existe afin de mieux comprendre le marché et de vous y adapter.

Se lancer dans le dropshipping grâce à Wix

Comment mettre toutes les chances de son côté en dropshipping ?

Afin de compléter notre guide dédié au dropshipping, nous souhaitons vous donner quelques conseils pour vous lancer en mettant toutes les chances de votre côté. Quelques étapes, plus ou moins simples, sont à respecter si vous voulez vraiment faire décoller votre business.

Être sûr de ses produits

Si vous désirez que votre activité de dropshipping rencontre du succès, vous devez en premier lieu vous assurer que le client sera satisfait de vos produits. La concurrence sur le net est rude et vendre des produits à la qualité douteuse ne vous aidera absolument pas.

Comme nous l’avons évoqué plus haut dans ce guide, certains fournisseurs et grossistes ne donnent que peu de renseignements sur leurs articles. Si vous voulez pouvoir fournir une fiche produit complète et fidèle, il semble indispensable de tester vos produits.

Tester produits dropshipping
seventyfourimages © Envato Elements

Par la même occasion, vous vous assurerez que ces derniers correspondent à vos attentes (et à celles de vos clients). Si cela n’est pas nécessaire pour chaque produit de votre boutique (cela pourrait s’avérer très onéreux aussi), vous pouvez vous contenter de commander quelques échantillons représentatifs de votre site.

Vous pourrez alors compléter votre test en réalisant une étude de marché et pourrez faire tester les produits à d’autres personnes. De la même manière, vous pouvez créer un questionnaire afin de vous renseigner sur les éventuelles intentions d’achat de vos potentiels clients ou encore le prix que ces derniers seraient prêts à mettre dans vos articles.

Bien choisir ses fournisseurs

Si le choix de vos produits et leur qualité sont des éléments importants pour la réussite de votre commerce en ligne, une autre composante va de fait avec : vos fournisseurs. Si vous souhaitez proposer des articles de qualité, vous devrez bien choisir vos fournisseurs.

De la même manière, si vous souhaitez pouvoir satisfaire vos clients avec des délais de livraison rapides, cela dépendra aussi des fournisseurs choisis. Tout comme nous vous avons conseillé de tester vos produits, nous vous invitons aussi à le faire pour vos fournisseurs.

Vous pourrez ainsi vous rendre compte de certaines failles et ne pas perdre bêtement des clients à cause d’une mauvaise gestion des délais de livraison par exemple. Enfin, il y a un autre paramètre que vous devez prendre en compte dans le choix de vos fournisseurs : leur localisation.

En effet, nous avons vu plus haut dans ce guide que si vous faites venir des marchandises de pays situés hors de l’Union Européenne, vous devrez payer des frais de douane dessus. Si vous voulez éviter cette gestion et les dépenses supplémentaires que cela implique, veillez à choisir des fournisseurs européens, avec qui le problème ne se posera pas.

Créer un site optimisé et agréable pour le visiteur

Vous avez dû en faire l’expérience vous-même : un site de vente désagréable à utiliser ne vous incite pas à acheter. Cela se vérifie dans les chiffres. En effet, si un site de vente est mal optimisé pour l’utilisateur, il peut manifester un volume de vente jusqu’à dix fois inférieur à un site du même secteur, bien optimisé.

Vous devez donc veiller à l’expérience utilisateur de vos visiteurs. Leur proposer un site agréable à visiter, joli visuellement et dans lequel ils ne seront pas noyés sous une tonne d’informations est un premier pas vers le succès. De cette façon, vos potentiels clients seront plus enclins à rester sur votre boutique, et bien sûr, à y dépenser de l’argent.

Nous parlions plus haut dans ce guide des éditeurs de sites web spécialisés dans le e-commerce, et plus précisément dans le dropshipping. Ils prennent ici tout leur sens, car ils vous proposent des designs optimisés pour la vente.

Découvrir la solution Wix

Vous pourrez ainsi profiter de templates variés et de qualité en toute simplicité, ce qui sera un gros avantage dans la création de votre activité. De la même manière que pour vos produits, n’hésitez pas à faire tester votre site par d’autres personnes, qui auront un regard plus objectif.

Tester ses stratégies marketing

Nous en avons déjà bien parlé dans ce guide sur le dropshipping, mais cette méthode de commerce en ligne induit une très grande part de marketing. Vous devrez effectivement passer beaucoup de temps à commercialiser vos produits et à les rendre visibles sur Internet.

Pour ce faire, vous devez déployer certaines méthodes de communication et vous référencer sur les moteurs de recherche de manière optimale. Pour faire venir les clients sur votre site, vous pouvez procéder à de l’achat de mots-clés grâce à Google Ads. Vous pourrez ainsi référencer votre site de manière payante (SEA).

A/B Testing dropshipping
© Towards Data Science

Une autre option consiste à lancer des campagnes de publicités sur les réseaux sociaux ou encore à optimiser votre site web grâce au référencement naturel (SEO). Pour que vos stratégies payent, vous devez ensuite étudier leurs résultats. Voyez quelles communications vous ont rapporté le plus de visiteurs, et surtout, le plus de commandes.

N’hésitez pas à tester différents types de publicités puis à analyser leurs retombées en termes de trafic et de conversion. Une fois que vous avez une idée globale de ce qui fonctionne le mieux dans votre cas, adaptez vos stratégies, afin d’avoir un trafic et une audience de qualité, mais aussi et surtout un bon taux de conversion.

La meilleure plateforme pour faire du dropshipping en 2021 :

 500 modèles de sites différents

 0,5 à 50 Go de stockage

 14 jours satisfait ou remboursé

 Nom de domaine gratuit pendant 1 an

9.7 /10

Caractéristiques
- Fonctionnalités SEO
- Offre gratuite
- Optimisé dropshipping / e-commerce
- Générateur de logo inclus
- App Market (200+ apps)
Notre avis : La référence des créateurs de sites
Modèles
Fonctionnalités
Simplicité
Support client
Qualité / prix
EN VOIR +
1

FAQ Dropshipping

Avant de terminer notre guide sur le dropshipping, nous souhaitons passer en revue quelques questions couramment posées, afin que vous soyez au clair avec plusieurs éléments.

Le dropshipping : est-ce que c’est légal ?

Bien heureusement, la réponse à cette question est : oui, le dropshipping est 100% légal. Vous en conviendrez, aucun texte de loi n’exige de la part d’un commerçant (ou d’un e-commerçant) qu’il possède des stocks.

De la même façon, un commerçant n’est aucunement contraint de posséder un objet avant de le vendre, tant qu’il respecte les conditions de vente et les délais communiqués au client comme au fournisseur. Si l’on y réfléchit bien cela peut se rapprocher du commerce en ligne traditionnel, et même du commerce simple.

Si vos clients vous passent commande sur des objets que vous n’avez pas en votre possession, dans le cas d’une rupture de stock par exemple, vous allez vous les procurer auprès de votre fournisseur avant de le donner au client final. C’est la même chose qui se passe ici.

Si le dropshipping a cette réputation de ne pas être vraiment légal (même si cela vient à se dissiper), c’est parce que certaines personnes abusent de cette pratique pour éviter de payer la TVA ou encore pour distribuer des objets de contrebande. Comme toute activité déclarée, le dropshipping est légal tant que vous respectez les règles.

Ça fonctionne vraiment, le dropshipping ?

La question qui se cache ici est en réalité : est-ce que le dropshipping est une arnaque ? Beaucoup de personnes se posent cette question, et ce sont bien souvent les gourous des réseaux sociaux qui font du tort à cette activité en la vendant comme quelque chose de miraculeux et de très peu sérieux.

Mais détrompez-vous, non, le dropshipping n’a rien d’une arnaque. Si vous vous investissez dans votre business et que vous mettez les stratégies nécessaires en place, il n’y a aucune raison que cela ne fonctionne pas.

Comme dans toute création d’entreprise, vous devrez arriver à vous former, vous devrez investir du temps et de l’énergie, et vous devrez arriver à vous faire une place dans le secteur que vous visez. Si vous avez la motivation nécessaire et que vous suivez les étapes, tout devrait bien se passer.

Le dropshipping : combien ça rapporte ?

C’est une question très largement posée que de savoir combien vous pourrez gagner en faisant du dropshipping. En réalité, cette question est aussi floue que de demander combien gagne un auto-entrepreneur, par exemple. Cela dépend de dizaines de facteurs. Selon la niche de produits choisie et le public visé, votre volume de ventes sera très différent.

De la même façon, votre bénéfice va beaucoup dépendre de vos marges. Si vous arrivez à vous fournir à bas prix et à revendre avec beaucoup de marge, vous arriverez à dégager plus d’argent. Enfin, la clé qui déterminera votre retour sur investissement réside dans vos stratégies marketing et le développement de votre boutique.

Vous comprenez donc bien l’importance de bien choisir ses produits, ses fournisseurs et ses méthodes de communication. Au début de votre activité, vous ne toucherez probablement pas grand-chose, voire rien du tout. Mais comme nous l’avons dit précédemment dans ce guide, il faut de la patience et de la persévérance.

Si vous suivez les bonnes méthodes, vous arriverez à faire décoller votre business. La majorité des dropshippers arrivent à avoir un complément de salaire allant de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois.

Pour vivre pleinement de cette activité, il faut vous attendre à travailler dur, mais cela n’a rien d’impossible si vous suivez un marché porteur et que vous mettez les stratégies nécessaires en place.

Conclusion : notre résumé sur le dropshipping

Nous arrivons à la fin de notre guide dédié au dropshipping. Nous espérons que vous y avez trouvé les réponses à vos interrogations. Pour résumer les informations importantes de cet article, nous pouvons dire que le dropshipping est une méthode de commerce en ligne reposant sur l’absence de stocks.

Vous êtes ici un intermédiaire entre vos fournisseurs et vos clients. Si cela a des avantages, comme une gestion plus légère, le dropshipping a aussi des inconvénients, comme le fait que vous êtes dépendant de vos fournisseurs.

Pour monter une affaire florissante de dropshipping, quelques étapes clés sont à suivre : une bonne formation, un choix de produits et de fournisseurs réfléchi ou encore la déclaration officielle de l’activité. De la même manière, vous devez garder à l’esprit que le dropshipping inclut une grande part de marketing.

Dans tous les cas, sachez que cela n’a rien d’une arnaque ou d’une activité illégale et que vous pouvez très bien arriver à vous sortir un complément de salaire correct, voire même un salaire complet avec du temps et du travail. Vous avez donc toutes les cartes en main pour réussir, vous n’avez plus qu’à vous lancer.

Wix

9.7

Note de la rédaction

9.7/10