Test

Impressions – Civ V Brave New World : rééquilibrage de printemps

Par Cyril le

Annoncé à la surprise générale, Brave New World est la seconde extension destinée à venir étoffer Civilization V. Alors que le jeu fêtera dans quelques mois...

Annoncé à la surprise générale, Brave New World est la seconde extension destinée à venir étoffer Civilization V. Alors que le jeu fêtera dans quelques mois sa troisième année d’existence et qu’une édition Gold reprenant tout le contenu sorti est déjà disponible, on se demande bien ce que Firaxis a derrière la tête. La réponse est simple : relancer l’intérêt des joueurs en leur offrant du contenu capable de changer la dynamique des parties.

Réclamé par les fans, Shaka est de retour
Réclamé par les fans, Shaka est de retour

Il s’agit en effet pour le développeur de rajouter des options destinées à rééquilibrer le jeu, décrit comme “trop avantageux pour les joueurs militaires”. Le commerce est ainsi dynamisé par l’apparition de caravanes et des cargos, qui circulent entre deux villes de votre choix et vous versent un pourcentage de leurs recettes. Mais attention à ce que vos routes commerciales ne se fassent pas attaquer…

Les joueurs qui se destinent à une victoire culturelle seront quant à eux ravis d’apprendre l’arrivée du tourisme. Ce dernier permet de gagner plus rapidement les villes ennemies à notre cause en les impressionnant par notre influence : les bâtiments de ce type disposent désormais d’emplacements où insérer de grandes oeuvres qui augmentent considérablement leur apport culturel. Il est également possible de construire des hôtels ou des aéroports pour attirer le reste du monde. Ce soft power ne manque pas d’intérêt puisque la victoire est à vous si votre niveau de tourisme dépasse la somme de celui des autres civilisations !

Les joueurs diplomatiques ne seront pas en reste (du moins si l’I.A se montre enfin au niveau), puisque l’apparition du Congrès Mondial leur permettra de manigancer avec les autres nations afin de faire adopter diverses résolutions : embargo, taxe sur les armées, etc. Une fois la motion de votre choix proposée au vote, vous disposez de trente tours pour obtenir l’aval de vos concurrents par tous les moyens. Le Congrès Mondial devient l’ONU une fois la partie suffisamment avancée, et il est toujours possible de remporter une victoire diplomatique en se faisant élire Leader mondial.

Dernier ajout qui n’a été que brièvement évoqué, les idéologies font leur grand retour dans cette extension. Destinées à prendre le relai de la religion à l’ère industrielle, elles permettront au joueur de bénéficier de bonus conséquents, et pourront même influencer les villes adverses au point de les faire rejoindre vos rangs. Autant dire qu’associées aux doctrines sociales et à la religion, il y a de quoi faire frémir les voisins…

Brave New World entend donc étoffer la palette d’action des joueurs et redonner un petit coup de pouce aux pacifistes. Avec ses neufs peuples supplémentaires et ses nouveaux scénarii (dont la guerre civile américaine), l’extension devrait pouvoir faire les yeux doux aux amateurs de stratégie le 12 juillet.

Annoncé à la surprise générale, Brave New World est la seconde extension destinée à venir étoffer Civilization V. Alors que le jeu fêtera dans quelques mois sa troisième année d’existence et qu’une édition Gold reprenant tout le contenu sorti est déjà disponible, on se demande bien ce que Firaxis a derrière la tête. La réponse est simple : relancer l’intérêt des joueurs en leur offrant du contenu capable de changer la dynamique des parties.

Réclamé par les fans, Shaka est de retour
Réclamé par les fans, Shaka est de retour

Il s’agit en effet pour le développeur de rajouter des options destinées à rééquilibrer le jeu, décrit comme “trop avantageux pour les joueurs militaires”. Le commerce est ainsi dynamisé par l’apparition de caravanes et des cargos, qui circulent entre deux villes de votre choix et vous versent un pourcentage de leurs recettes. Mais attention à ce que vos routes commerciales ne se fassent pas attaquer…

Les joueurs qui se destinent à une victoire culturelle seront quant à eux ravis d’apprendre l’arrivée du tourisme. Ce dernier permet de gagner plus rapidement les villes ennemies à notre cause en les impressionnant par notre influence : les bâtiments de ce type disposent désormais d’emplacements où insérer de grandes oeuvres qui augmentent considérablement leur apport culturel. Il est également possible de construire des hôtels ou des aéroports pour attirer le reste du monde. Ce soft power ne manque pas d’intérêt puisque la victoire est à vous si votre niveau de tourisme dépasse la somme de celui des autres civilisations !

Les joueurs diplomatiques ne seront pas en reste (du moins si l’I.A se montre enfin au niveau), puisque l’apparition du Congrès Mondial leur permettra de manigancer avec les autres nations afin de faire adopter diverses résolutions : embargo, taxe sur les armées, etc. Une fois la motion de votre choix proposée au vote, vous disposez de trente tours pour obtenir l’aval de vos concurrents par tous les moyens. Le Congrès Mondial devient l’ONU une fois la partie suffisamment avancée, et il est toujours possible de remporter une victoire diplomatique en se faisant élire Leader mondial.

Dernier ajout qui n’a été que brièvement évoqué, les idéologies font leur grand retour dans cette extension. Destinées à prendre le relai de la religion à l’ère industrielle, elles permettront au joueur de bénéficier de bonus conséquents, et pourront même influencer les villes adverses au point de les faire rejoindre vos rangs. Autant dire qu’associées aux doctrines sociales et à la religion, il y a de quoi faire frémir les voisins…

Brave New World entend donc étoffer la palette d’action des joueurs et redonner un petit coup de pouce aux pacifistes. Avec ses neufs peuples supplémentaires et ses nouveaux scénarii (dont la guerre civile américaine), l’extension devrait pouvoir faire les yeux doux aux amateurs de stratégie le 12 juillet.